Avec BeeHome, adoptez des abeilles maçonnes dans votre jardin ou sur votre balcon !

En 2021, placer notre planète et le vivre ensemble au cœur de notre quotidien devient un enjeu primordial pour bon nombre de français. Changer ses habitudes, préserver l’environnement et participer à la pollinisation de son espace de vie sont autant d’actions que chacun peut entreprendre.

BeeHome adoptez abeilles maçonnes jardin  balcon bernieshoot
Comment participer individuellement à un effort collectif en faveur de la pollinisation ?

Aujourd’hui, les abeilles sauvages sont menacées notamment par l’emploi de pesticides dans l’agriculture intensive et la raréfaction en milieu rural des habitats naturels adaptés à leur nidification.

Face à ce constat, Tom Strobl et Claudio Sevidy, cofondateurs de Wildbiene+Partner (et des filiales Pollinature), tous deux biologistes et diplômés de l’École Polytechnique Fédérale de Zurich, ont fondé une start-up en 2013 avec l’ambition de réussir à cocooner les abeilles sauvages, excellentes pollinisatrices.

 

Pollinature oeuvre pour un monde qui BuZz

Chacun peut contribuer à la multiplication des abeilles maçonnes en se dotant d’une maisonnette accueillant une population de départ d’une vingtaine de cocons.

À partir de la première année, le cycle est enclenché, plus besoin de population de départ car les abeilles auront nidifié dans la petite maison et la nouvelle génération sera là au printemps suivant. Les maisonnettes pour abeilles sauvages BeeHome peuvent être installées très simplement sur un balcon, en ville ou en campagne, dans un quartier résidentiel ou dans les potagers.

 

BeeHome en pratique

BeeHome en pratique bernieshoot

Qui sont les abeilles sauvages ?

Dans l’inconscient collectif, abeille est synonyme de miel, une idée reçue associée aux abeilles domestiquées depuis des siècles. Et pourtant, il existe en France près de 1.000 espèces d’abeilles sauvages : des abeilles qui ne produisent donc pas de miel.

Elles ne piquent pas, ne s’intéressent pas à la nourriture humaine ou aux boissons sucrées. Elles sont passionnantes à observer et complètement inoffensives pour les enfants ou les animaux de compagnie.

Très méconnues, les abeilles sauvages sont pourtant d’excellentes pollinisatrices et donc indispensables pour la reproduction des végétaux et pour nos cultures.

BeeHome : Un habitat pour les abeilles sauvages

Une diversité insoupçonnée

À l’échelle mondiale, plus de 17.000 espèces d’abeilles sauvages ont été recensées, dépassant de loin les 5.500 espèces de mammifères ! En France, on en dénombre près de 1.000 espèces, dont la diversité fascine, tant par leur apparence que par leurs comportements.

En effet, si l’abeille mellifère vit en colonies, l’abeille maçonne mène pour sa part une existence solitaire. La plupart des abeilles sauvages nichent dans le sol. D’autres s’installent dans les branches d’un arbre pour construire leurs nids, parfois dans du bois mort ou encore dans des coquilles d’escargot abandonnées.

Grâce à leur technique de récolte particulière, les abeilles maçonnes font preuve d’une grande efficacité pollinisatrice : à la différence de l’abeille domestique, l’osmie récolte le pollen avec son ventre velu, rendant la fécondation du pistil optimal. Presque chaque contact avec une fleur entraîne une fécondation.

De plus, l’abeille maçonne s’active dès le début de l’année : elle butine par beau temps dès que la température atteint 4°C et peut voler jusqu’à 15 heures par jour. C’est ce qui la rend si intéressante pour les plantes à floraison précoce comme l’abricotier, le cerisier et le poirier. Son rayon d’action n’est que de quelques centaines de mètres.

Par conséquent, elle ne pollinise que là où elle est installée, ignorant d’autres plantes à nectar, comme le pissenlit ou la renoncule. Les tunnels et filets ne la perturbent pas.

 

Les abeilles sauvages, des espèces menacées

En trente ans, près de 80 % des insectes auraient disparu en Europe. Ce déclin catastrophique est dû à l’intensification des pratiques agricoles et au recours aux pesticides. Depuis plusieurs années, le taux de mortalité chez les abeilles est en augmentation extrême. Un phénomène particulièrement inquiétant, notamment lorsque l’on s’intéresse à la grande influence de ces dernières sur l’écosystème de la planète.

La plupart des abeilles sauvages ont besoin à la fois d’une offre de fleurs bien spécifique et de lieux de nidifications appropriés. En raison de l’urbanisation et de l’intensification de l’économie rurale, ces habitats deviennent toujours plus rares et de plus en plus isolés les uns des autres. On estime le taux de mortalité des abeilles à 30 %.

80 % des plantes dépendent des abeilles pour se reproduire, cela signifierait donc une disparition de ces 80 % de plantes en même temps que ces pollinisateurs. La pollinisation de 90 % des arbres fruitiers est également assurée par les abeilles. On peut donc profiter de cette variété de nourritures en grande partie grâce à leur travail. Leur extinction priverait l’être humain de nombreuses ressources car sans plantes, ni arbres fruitiers, d’autres aspects de la planète seraient impactés.

 

À qui s’adresse Pollinature ?

Beehome n’est pas seulement une maisonnette : c’est un concept de vie, un outil pédagogique pour petits et grands observateurs de la nature, afin de découvrir le monde fascinant des abeilles sauvages, notamment l’abeille maçonne, et de favoriser leur re- production autour de chez soi.

Jamais importunés par le regard des curieux, ces animaux paisibles travaillent dans un dévouement incroyable pour leurs progénitures.

Cette démarche aussi ambitieuse qu’originale tire probablement sa réussite de son approche globale : d’une part sensibiliser, éduquer et rendre acteurs les particuliers, et d’autre part aider les agriculteurs en leur apportant un pollinisateur naturel efficace, tout en conservant la biodiversité.

 

Pollinature s’engage pour les abeilles sauvages, avec une approche circulaire au service de tous

Conscients des enjeux croisés entre besoins agricoles, préoccupations environnementales et défi alimentaire, les biologistes Claudio Sedivy et Tom Strobl ont créé une start-up au principe singulier : réconcilier des objectifs souvent considérés comme contradictoires, pour adopter une approche de cercle vertueux.

Avec comme objectifs de participer à soutenir la reproduction des abeilles sauvages, accompagner les agriculteurs vers des pratiques qui répondent à leurs impératifs et à la préservation de l’environnement, et inclure tous les publics dans cette démarche (particuliers, institutions, structures d’éducation, etc).

Pour cela, l’activité de la start-up se déploie sur trois axes avec l’ambition de réussir à coordonner les intérêts de tous : particuliers, consommateurs, agriculteurs, abeilles, écosystèmes et environnement global.

  • Adoption d’abeilles sauvages par les particuliers et pédagogie avec BeeHome.
  • Service de pollinisation pour les producteurs de fruits et conseils à l’aide de Osmipro.
  • Planification et conception de jardins conçus particulièrement pour les abeilles nommé BeeParadise.

 

Osmipro, service de pollinisation professionnel

Les abeilles et de nombreux autres pollinisateurs jouent un rôle essentiel dans l’équilibre des écosystèmes, la pollinisation est au cœur de la nature et de ses processus de reproduction.

Au cours du dernier demi-siècle, l’agriculture a évolué de manière drastique : si l’activité « naturelle » des pollinisateurs était auparavant suffisante, l’intensification de la production a contraint les agriculteurs à trouver des solutions complémentaires afin d’assurer les récoltes.

En effet, l’évolution des méthodes de culture et des standards qualitatifs a demandé l’introduction de nouveaux agents pollinisateurs aux côtés de l’abeille domestique.

Si les cultivateurs ont souvent recours au bourdon terrestre pour la production de tomates et de petits fruits cultivés sous serre, en plein champ c’est l’abeille maçonne qui se révèle efficace (Osmia).

Avec un rayon d’action restreint et une préférence marquée pour les arbres fruitiers, elle change fréquemment de rang dans les vergers lorsqu’elle butine, ce qui améliore la pollinisation croisée et la fécondation.

Destiné aux agriculteurs, Osmipro est un service de pollinisation professionnel. Une solution naturelle qui favorise des rendements optimaux. Particulièrement adaptées aux cultures de plein champ, les abeilles maçonnes se montrent d’excellentes pollinisatrices des arbres fruitiers, notamment de ceux à floraison précoce.

Par le biais de cette solution de pollinisation naturelle et efficace, Pollinature accompagne les producteurs fruitiers vers des pratiques réduisant les risques de mortalité des insectes et favorisant le maintien d’une biodiversité à l’échelle de chaque exploitation.

 

Tom Strobl et Claudio Sevidy

Tom Strobl (gauche) et Claudio Sevidy (droite) ont lancée en 2013 au sein de l’École Polytechnique Fédérale de Zurich, la maison-mère Wildbiene+Partner a remporté, la même année, le prix de la meilleure start-up pour l’engagement social et le développement durable de l’Impact HUB Zurich et du WWF Suisse.

Tom Strobl  Claudio Sevidy bernieshoot
Tom Strobl - Claudio Sevidy

En 2014, elle se hisse au second rang du Swiss Sustainability Award «°Prix Eco°».

Désormais, Pollinature est active en Suisse, en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne. Chaque pays héberge une structure locale qui gère les abeilles sur place et assure le service clientèle. De trois salariés en 2014, l’entreprise est passée à presque 30 en 2020. En France, Pollinature SAS a lancé ses activités en 2018 avec les maisonnettes BeeHome.

Le service de pollinisation Osmipro a quant à lui été déployé pour la première fois en 2020.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pierrette Richard 05/02/2021 19:32

Coucou,
Je ne savais pas du tout que les abeilles "non domestiques " existaient, c'est super comme concept!

Bernie 06/02/2021 11:25

oui c'est vraiment génial

lemenuisiart 04/02/2021 18:18

C'est bien comme idée

Bernie 04/02/2021 18:41

C'est une excellente initiative.

Jerry OX 04/02/2021 16:48

Un billet d'utilité publique et écologique , Bernie! Il est hélas, vrai que les abeilles sauvages sont menacées à cause de fichus pesticides et pour lutter contre cela , un geste citoyen s'impose.

Bernie 04/02/2021 18:43

je vis en campagne, les exploitants agricoles, ce ne sont plus des agriculteurs, oublient de se soucier des abeilles. Ils sont dans un système économique qui va droit dans le mur.

tiot le mineur 04/02/2021 16:30

Salut, C'est vrai que c'est une bonne idée mais je m'occupe déjà de donner à manger aux oiseaux.

On est allé faire les courses ce matin , il y avait un monde chez Leclerc.

C'est Super dans ces hyper mais tu attends longtemps à la caisse.

Bonne journée

Bernie 04/02/2021 18:44

Moi aussi, mais l'un n'empêche pas l'autre.

London Caller 04/02/2021 14:19

I saw this article on BBC two days ago, a British bee farmers was banned from importing baby bees from Italy after Brexit.

Bernie 04/02/2021 18:44

Brexit is such a pity

Théo 04/02/2021 12:50

Un article très intéressant et bien documenté. J'ai pris plaisir à vous lire. Il faut préserver les abeilles qui sont en voie d'extinction. Elles sont primordiales pour notre éco-système, et indispensables pour nos plantes. J'ignorais toutes ces différentes espèces d'abeilles existantes sur notre Terre et leur différente fonction. Par exemple, je pensais que toutes les abeilles pouvaient fabriquer du miel... Merci pour ces explications. Belle journée à vous

Bernie 04/02/2021 18:45

Avec plaisir, merci pour votre apport dans ce commentaire

trublion 04/02/2021 07:48

C' est une excellente initiative, et je vais m'y intéresser de près !
Bonne journée Bernie

Bernie 04/02/2021 18:46

J'étais certain que tu serais intéressé pour ton jardin.

broutilleb 04/02/2021 07:39

il y a plein de ruches dans le champ tout près.la vie bourdonne sucrée

Bernie 04/02/2021 18:47

C'est bien, mais il faut aussi sauver les abeilles maçonnes.

Kévin 04/02/2021 07:15

Bonjour Bernie
J'aide l'idée vu que j'aime les abeilles.
@mitié

Bernie 04/02/2021 18:47

Tu devrais essayer alors.

moqueplet 04/02/2021 06:49

une belle idée que de poser une petite ruche, mais je ne crois pas que je serais capable de réaliser cela, je serais plus effrayée que satisfaite, passe une belle journée

Bernie 04/02/2021 18:48

Et pourtant elles ne piquent pas les abeilles maçonnes.

biker06 04/02/2021 06:48

menacé aussi par le frelon asiatique...... C'est terrible toutes ces saletés qui viennent de Chine !
Bon Jeudi
Pat

Bernie 04/02/2021 18:48

je suis bien d'accord avec toi.