Toulouse Polars du Sud

Toulouse Polars du Sud

Merci Toulouse Polars du Sud

Organisé par l’association Toulouse Polars du Sud, le 6ème festival des littératures policières a eu lieu du 10 au 12 Octobre. Créée le 22 octobre 2008, cette association a pour but de promouvoir et de propager les littératures policières et étrangères dans leurs diversités.

Pour ce faire, Toulouse Polars du Sud organise chaque année un festival dans le quartier populaire du Mirail à Toulouse, lieu d’échanges et de croisement des cultures notamment des peuples du Sud en proposant au public des rencontres et des animations avec des écrivains.

Amateur et dévoreur de littérature policière je ne pouvais rater cet évènement. D’ailleurs lors d’une précédente édition j’avais eu la joie de rencontrer Dominique Sylvain. Je peux vous annoncer que vendredi 17 octobre mon article sera une interview que m’a gentiment accordée cette auteur.

 

Les auteurs invités à cette édition étaient si nombreux pour que je les cite tous sans risquer d’en oublier un ou plusieurs. Pour vous faire une idée il est préférable que vous consultiez la page web de l’association. C’est un plateau diverse et de qualité qui nous était offert.

 

 

Bien sûr il est difficile de ne pas nommer Pierre Lemaitre Goncourt 2014 avec son roman « Au revoir Là-haut ». Malheureusement je n’ai pas eu la chance de le croiser.

J’attache de l’importance à découvrir qui est derrière l’auteur d’un roman, de pouvoir échanger sur les personnages et sur l’approche littéraire de l’auteur.

L’entrée était gratuite et les photos autorisées.

 

Un de mes objectifs était de pouvoir croiser Bernard Minier dont j’ai dévoré les trois premiers romans. Il était d’ailleurs venu lire ma critique sur son dernier roman « n’éteins pas la lumière ». Bon d’accord moi je m’en souvenais, lui un peu moins.

Bien sûr faire dédicacer quelques livres était aussi une de mes intentions mais j’espérais clairement décrocher des interviews que j’aurais le plaisir de partager avec vous.

Il est pour moi important de rappeler que mes interviews sont composées de 5 questions que je personnalise (en fonction de l’angle qui va m’intéresser) et que je publie l’intégralité des réponses des personnes interviewées. D’un point de vue pratique j’envoie mes cinq questions par mail ainsi l’interviewé(e) peut prendre le temps qui lui convient pour formuler ses réponses.

 

Pour cette édition j’ai demandé à 6 auteurs (j’avoue ne pas avoir fait attention à la parité, désolé) de se livrer au jeu de mes interviews, tous m’ont donné une réponse affirmative. Vous aurez donc le privilège de découvrir ces cinq interviews dans les semaines à venir.

 

Bernard Minier

J’ai choisi 3 auteurs que je connaissais déjà et donc 3 découvertes. Vous vous en doutez parmi eux figure Bernard Minier. Comme j’avais déjà tous ces livres il a réalisé ce croquis comme dédicace et souvenir de cette journée. Je ne résiste pas au plaisir de vous annoncer que son prochain roman sortira en mars prochain et se déroule cette fois aux Etats-Unis.

@bernieshoot esquisse de Bernard Minier

 

Olvier Norek

Autre nominé, Olivier Norek. Son premier roman code 93 ne pouvait me laisser indifférent, je suis né et j’ai grandi dans le 93. Ce Policier qui travaille à la PJ de Bobigny  nous a offert un style prometteur, acheter son second roman était pour moi une évidence.

@bernieshoot Olivier Norek

Colin Niel

Hasard, ou pas, entre Olivier Norek et Bernard Minier se trouvait Colin Niel. Je ne connais pas du tout cet auteur, mais en échangeant avec lui j’ai eu envie de lire son roman qui sera une totale découverte.

@bernieshoot Colin Niel

Ian Manook

Un peu plus loin, les « stands » des auteurs forment un rectangle et circuler de l’un à l’autre est très facile, j’ai reconnu un roman que je possède déjà (lecture à venir) Yeruldelgger de Ian Manook. Un auteur au bonnet rouge dont le roman se déroule en Mongolie (le premier en été, le second en hiver). Pouvoir découvrir la Mongolie a été un de mes facteurs de choix

@bernieshoot Ian Manook

 

Claire Favan

Comme je vous l’ai dit je n’ai pas respecté la parité mais j’ai découvert Claire Favan une auteure qui a pris le temps de m’expliquer sa démarche (je n’en parle pas aujourd’hui, nous sommes dans le monde du suspense). Elle proposait trois romans, j’ai acheté « Le tueur Intime » son premier roman avant de pouvoir découvrir son style littéraire.

@bernishoot Claire Favan

 

Stephane Furlan

C’est le titre qui a décidé de mon denier choix « Ville Rose Sang ». je vis en proximité de la ville rose depuis 20 ans et donc Stéphane Furlan a retenu mon attention. Il est clair que je m’attends à me promener au sein de Toulouse pendant la lecture dans ce roman.

@bernieshoot Stephane Furlan

 

 

La suite

Volontairement je n’ai pas publié les photos que j’ai prise de ces 6 auteurs, je les réserve pour illustrer les futures interviews.

Pour terminer je voudrais mentionner que c’est la librairie La Renaissance qui accueille ce festival.

Un fabuleux festival, j’ai d’ailleurs adhéré à l’association Toulouse Polars du Sud.

 

Cet article fait partie des articles les plus appréciés dans la sélection culure du 15 octobre 2014 chez Hellocoton

Selection Culture Hellocoton 15 Octobre

 

images

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tag(s) : #Interview Reportage

Partager cet article