@bernieshoot Jean Robert Loquillard

@bernieshoot Jean Robert Loquillard

Une rencontre

C'est lors de l'exposition "l'envol d'Hortense" à la galerie du philosophe au Carla-Bayle (Ariège) que mon échange avec Jean-Robert Loquillard a débuté. Il se poursuit avec cette interview qui je l'espère vous amènera un regard sur le travail de ce photographe professionnel.

l'envol d'Hortense

Bonjour  Jean-Robert, comment est née votre exposition "l'envol d'Hortense"  ?

C'est Anne Lelièvre, attachée Culturelle du Gerontopôle pour les services de gériatrie du CHU  de Toulouse, qui m'a demandé de réaliser ces prises de vues. Ceci dans le but de venir en appui du projet culturel du gérontopôle dont l'ambition est de démontrer que la culture peut avoir un impact sur la santé des personnes âgées.

Les personnes que j'ai photographiées, âgées, toutes atteintes de pathologies lourdes, participent à un atelier danse proposé par l’hôpital et le Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse. Si cette série, comme souvent mon travail, s'attache au détail, c'est parce que chacun de ces gestes, si infime soit-il, est une avance, un mieux, une victoire. 

Ce travail a été exposé au sein même de l'Hôpital Garonne, un des sites du gérontopôle.

C'est ensuite l'association « Rue des Arts », que j'ai rencontré récemment, qui a souhaité exposer « L'Envol d'Hortense » dans leur galerie de Carla-Bayle.

@bernieshoot Jean-Robert Loquillard

A l"heure où le commun des mortels possède un apn, un smartphone que signifie être photographe professionnel ?

Tout d'abord être réellement et totalement passionné. Il est  très difficile aujourd'hui de vivre de la photographie, justement en raison de l'invasion de ces supports de prise de vue photographique. Si tout le monde peut faire des photographies, tout le monde n'est pas photographe. Le « coup d'oeil », même s'il est indispensable, n'est pas suffisant. Le plus troublant est que même certains professionnels de la communication, qui sont des clients importants pour les photographes professionnels, ont tendance  à l'oublier ou en tout cas à ne pas parvenir à le faire comprendre à leurs clients. Comme toute profession, cela implique la maîtrise de techniques et d'outils, ainsi qu'un investissement conséquent en matériel.  Et si le coût de ce matériel est plutôt à la hausse, la rémunération des photographes, elle, suit une courbe inverse.

Quelle est votre signature photographique ?

C'est une question difficile. Curieux de nature mes sujets sont très variés. Je suis plus un voleur qu'un metteur en scène. Je m'attache beaucoup au détail, fractionne mes images. Je travaille à l'instinct et à l'émotion, que me permet une bonne maîtrise technique de mon outil. Je vous livre là l'analyse que je peux aujourd'hui faire de mon travail mais je pense que c'est aux « spectateurs » d'y trouver ou non une signature, un regard particulier.

@bernieshoot Jean-Robert Loquillard

Vous m'avez dit qu'une photo ratée permettait d'apprendre, pouvez vous développer ?

On ne se pose pas de question sur une photo que l'on considère réussie. En revanche une photo ratée, où l'on ne trouve pas ce que l'on souhaitait montrer, exprimer, est l'occasion de chercher le pourquoi de cet échec. Il peut être technique, il peut être lié au cadrage choisi, à la prise de lumière ou le choix de la mise au point. Toute question que l'on se pose est déjà en soi un apprentissage et c'est bien sur l'occasion d'aller chercher la réponse auprès de photographes plus expérimentés.

Quelle est la photo dont vous rêvez et que vous n'avez pas encore prise ?

Justement toutes celles que je n'ai pas encore faites et dont je n'ai à ce jour pas encore la moindre idée.

@bernieshoot Jean-Robert Loquillard

 

Je remercie vivement Jean-Robert d'avoir pris le temps de répondre à mes questions.

 

images

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Biographie

Jean-Robert Loquillard commence la photographie professionnelle en 1983 comme assistant photographe
de mode à Paris. Après plusieurs années de travail en free-lance ou comme assistant attitré de plusieurs
photographes, il quitte ce milieu et rentre dans une filiale de la Fnac spécialisée en travaux et vente de
matériel photos. IL continue son travail photographique personnel.
En 2003 il quitte la Fnac et s’installe à Toulouse. En premier lieu il devient associé
et gérant d’une société de théâtre en entreprise. Il décide d’assumer pleinement sa
passion pour la photographie et s’installe comme professionnel en Janvier 2006.
Il travaille essentiellement pour les entreprises, les compagnies de théâtre ou les artistes.
Son travail personnel est depuis régulièrement exposé et rencontre un bon accueil auprès d’un public de particuliers comme de professionnels.

@bernieshoot Jean-Robert Loquillard
2014 Galerie du Philosophe, Rue des Arts, Carla-Bayle
Atelier du sculpteur Michèle Caïric, Valprionde
Numériphot, Toulouse
2013 Galerue, Conseil Général de Haute-Garonne
2012 MC3, Toulouse
Art’Gricole, les Augustins, Montauban
ADHF Toulouse
Hôpital Garonne, Toulouse
2011 Exposition Décalée – Festival Ravensare Toulouse
Salon des Antiquaires, Samatan
2010 Mairie de Saint Quay Portrieux Côtes d’Armor
Association Samba Résille - Toulouse
Café Authié – Toulouse
Festival Traces Contemporaines, Toulouse
Espace Caviole – Cahors
2009 EMC Communication – Entrepren’art Editions
Lux
Soirée Feel to fly au Bikini, les Sens de l’Art, Toulouse
Mai Photographique IBO – Léguevin
Restaurant le Métropolitan – Toulouse
Exposition Décalée – Festival Ravensare Toulouse
Numériphot – Toulouse
2008 Théâtre Musical de Pibrac
Mai Photographique IBO – Mairie de Lombez
EMC Communication – Entrepren’art Editions
Projection soirée du Club d’Aviron - Péniche Samsara
Féria de l’image – Fleurance
Exposition de 5 pièces pour la soirée inaugurale des nouveaux locaux
d’Altran Sud-Ouest à Blagnac. Piéces achetées par Altran depuis.
2007 ESC Toulouse
Centre de formation Croix Rouge
Groupe ESC Toulouse
Marie Koller- Opticien- Castanet
Les Fabuleux Festins

 

Tag(s) : #Interview Reportage, #Photos

Partager cet article