Rouge Gorge ft Barbara Carlotti

Voici Rouge Gorge ft. Barbara Carlotti dont l’élégance et le mystère ont le pouvoir magnétique de métamorphoser toute chose. Rouge Gorges est le 2e clip  extrait du 1er album d’Hyperreve « Nos absences futures » qui vient tout juste de sortir. Ce morceau évoque la réinvention de l’amour face à la fin d’un monde hanté par la catastrophe écologique.
Mixant les Archives familiales et son propre journal filmé, Emmanuelle Pidoux a réalisé un clip-poème, une balade ponctuée de différentes textures (Hi8, DV), des images floues, filmées au téléphone portable mêlées à du super 8, des apparitions d’oiseaux dessinés, des incrustations comme des ponctuations.

HYPERREVE : Nos Absences futures

Derrière Hyperrêve se cache Samuel Lequette, auteur-compositeur-musicien-producteur. Il signe avec “Nos absences futures” un premier album électrique et poétique, après avoir collaboré dans l’ombre pendant plusieurs années en tant que producteur avec Asia Argento, Bertrand Bonello, Jessie Evans, Benjamin Paulin, Orties…

Un album choral où il a invité de belles voix-personnages qui apparaissent, comme des spectres, des doubles ou des voix intérieures : Barbara Carlotti, Deborah de Robertis, Françoiz Breut, Chloé Mons, Verity Susman, Alain Damasio…

“Nos absences futures” s’est construit du printemps 2020 à l’automne 2022, sur plusieurs périodes distinctes.

Malo-les-Bains d’abord, le matériel est réduit au minimum : guitare (une Epiphone Granada E444T de 1964), basse, Mellotron.

Viennent ensuite les étapes parisiennes : dans le studio personnel du maître d’oeuvre Jean-Charles Versari avec Yan Péchin (co-réalisateur de l’album), Bobby Jocky, Arnaud Dieterlen et Erica Nockalls. Les chansons sont alors enregistrées et arrangées collectivement, en formation rapprochée, avec l’ajout de voix, de guitares, de banjos, de claviers et de violons. Bobby Jocky et Arnaud Dieterlen construisent des rythmiques puissantes et raffinées. Yan Péchin (guitariste pour Alain Bashung, Brigitte Fontaine, Hubert-Félix Thiéfaine, Jacques Higelin…) façonne la matière sonore à la manière d’un peintre ou d’un sculpteur. “Nos absences futures” devait être l’un de ces albums où l’on entend et voit presque les musiciens, comme un groupe qui joue dans la pièce.

L’album fut enfin sublimé au studio La Source par l’une des références du mastering en France, Jean-Pierre Chalbos.

Écrites “dans la langue française”, mêlant rêves, dialogues amoureux et voyages imaginaires, les huit chansons mélancoliques et optimistes qui composent le premier album d’Hyperrêve forment un ensemble concerté et concis, qui évoque avec sensibilité le temps contemporain du saccage du vivant ainsi que nos désirs de nouvelles relations.

Les textes, urgents et poétiques, préfèrent l’interlocution ou l’énonciation collective à l’omniprésent Je lyrique. Ils parlent avec authenticité de l’entrelacement des humains avec les autres vivants (“La Forêt”, “Western”), de la réinvention de l’amour face à la fin d’un monde (la catastrophe écologique dans “Rouge gorge”, la guerre dans “La ville”), du réchauffement climatique et des frissons de l’éco-anxiété (“Si tu pleures”), des migrants naufragés en mer Méditerranée (“Calypso”) ou du temps qui traverse nos existences individuelles et collectives (“Nos absences futures”).

La voix est grave et douce, en mode parlé-chanté. Les instrumentations, toujours mélodieuses, oscillent avec grâce entre country-rock élégiaque et pop mélancolique catchy. On pense parfois à Dominique A, Hubert-Félix Thiéfaine, Daniel Darc ou Miossec. Au-delà de nos frontières, on citerait volontiers Baxter Dury, Spain, Sparklehorse ou Wilco…

hyperreve album nos absences futures clip bernieshoot

Le banjo obstiné et les guitares orageuses de Yan Péchin (Alain Bashung, Brigitte Fontaine, H.-F. Thiéfaine, Rachid Taha…) vrillant singulièrement l’ensemble et le portant à un très haut niveau d’intensité.
Huit chansons qui oscillent entre country-rock élégiaque et pop mélancolique rappelant Dominique A, Daniel Darc ou au-delà de nos frontières, Baxter Dury, Sparklehorse ou Wilco…

Hyperrêve – Rouge Gorge (en duo avec Barbara Carlotti)

BARBARA CARLOTTI

BARBARA CARLOTTI écrit et compose. Des chansons, d’abord, qu’elle interprète, mais aussi des spectacles, des émissions de radio et même, de télévision. Autant d’îlots ménagés dans le réel entre lesquels serpente une voix que l’on dirait d’eau, tour à tour claire et troublée, vive ou presque-dormante, totalement hypnotique. Une voix parfois mêlée, en duo, avec celles de Philippe
Katerine, Dominique A, Bertrand Belin, Juliette Armanet, Bertrand Burgalat…
Une Constellation d’âmes sœurs de la pop française dans laquelle elle irradie.

EMMANUELLE PIDOUX

EMMANUELLE PIDOUX, artiste née en France en 1970, vit et travaille à Dunkerque. Membre fondatrice des Éditions du 57 et de Frédéric magazine dans les années 2000, elle poursuit son travail d’éditrice commencé de manière active dans les années 90 avec la collection Crocuta Crocuta qu’elle mène aujourd’hui seule. On retrouve son travail de dessinatrice au sein de différentes expositions et dans plus d’une centaine de graphzines et de publications.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11186

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *