Quelle est la cause des émeutes dans le sport ?

Le dernier incident d'une émeute contre les joueurs et le personnel en Argentine soulève à nouveau la question de savoir pourquoi cela s’est produit.

Est-ce juste du fanatisme, ou y a-t-il autre chose 

Le dernier incident en Argentine vient s'ajouter à une longue liste de manifestations agressives de colère de la part des supporters de football. Le sillage de milliers de personnes qui détruisent tout ce qui se trouve sur leur chemin a de nombreuses raisons sous-jacentes.

Toutefois, lorsque ces actions ne sont pas le fruit d'un coup de tête, mais qu'elles sont exécutées de manière préméditée, la situation est totalement différente. C'est ce type de violence qui a poussé la jeune génération à rester à la maison et à préférer jouer à des jeux vidéo en ligne plutôt que d'encourager leurs clubs favoris avec leurs amis.

football incident emeutes stade argentine bernieshoot

Notre équipe ne doit jamais être déshonorée

Le Club Atlético Aldosivi est basé à Mar Del Plata, dans la province de Buenos Aires. Pour la 13ème journée de Primera División, ils jouaient en déplacement à Godoy Cruz. Le résultat a été une défaite par 2-0, et il a ajouté au compte de quatre défaites dans les cinq derniers matchs qu'ils ont joué. Aujourd'hui, ils sont avant-derniers au classement et risquent la relégation.

Cette situation n'était pas acceptable pour leurs fans. Ils ont donc fait irruption dans le centre d'entraînement du club et ont brûlé cinq voitures appartenant à des joueurs et à des entraîneurs de l'équipe. Heureusement, il n'y a pas eu de blessés, et les pompiers ont rapidement maîtrisé la situation.

Après chaque émeute de ce type, la question est toujours de savoir pourquoi. Et la réponse n'est pas facile à donner.

Club Atlético Aldosivi Mar Del Plata  Buenos Aires argentine football bernieshoot

C'est juste un sport

Pour ceux qui vivent dans des pays où la passion est équilibrée par la logique, le sport n'est pas une raison pour un tel comportement. Cependant, des incidents de ce genre ont été enregistrés dans leurs centres sportifs également.

S'agit-il simplement d'une question de colère ?

S'agit-il simplement d'une envie de se défouler ?

S'agit-il d'un problème lié à un manque d'éducation sur le sujet ? Ou bien, se pourrait-il qu'il y ait des raisons externes à cette agressivité ?

Selon toute vraisemblance, il s'agit d'un résultat cumulatif. Une petite chose s'ajoute à une autre petite chose, qui s'ajoute à une troisième petite chose, qui sera suivie d'une quatrième et ainsi de suite. Dans cette équation, la source n'a pas vraiment d'importance. Ce qui compte, c'est que les gens sont submergés.

Et à un moment donné, ils ont besoin de relâcher la pression. Cependant, il semble qu'il faille un catalyseur pour que cela se produise réellement.

Anonymat

En général, les gens ne passent pas à l'acte de vandalisme si cet acte signifie qu'ils peuvent être identifiés, arrêtés et traités dans toute la mesure de la loi. Ce n'est pas le cas lorsqu'il s'agit d'un groupe, quelle que soit sa taille. Plus ou moins la présence d'autres individus partageant les mêmes idées donne la permission à chacun d'entre eux de se déchaîner et d'exprimer ce qu'ils ressentent comme inacceptable, inéquitable, injuste ou le travail d'intérêts commerciaux spécifiques.

Les pays organisés essaient toujours de mettre en place des mesures de sécurité strictes pour empêcher que de tels événements ne se produisent. Mais il ne semble pas que les mesures législatives, qui incluent l'implication des forces de police, apportent la solution.

Pas plus que les cours dispensés dans les académies de sport. Une fois qu'une équipe de personnes, quelle que soit sa taille, se rassemble et convient qu'elle a été lésée, c'est fini. Il n'y a pas d'arrêt de la violence.

La seule solution est peut-être d'appliquer des mesures qui éliminent des activités sportives tout risque d'injustice, de favoritisme ou de soupçon de manipulation. Pourtant, les résultats pourraient être discutables, car ils ne semblent pas suffisants. Il se pourrait également que les causes sous-jacentes soient sociales et non liées au sport. Les spécialistes ne parviennent pas à trouver un fil conducteur sur ce sujet.

Malheureusement, il semble que ce soit la nature humaine elle-même qui cause le problème. Et il se peut qu'il soit impossible de trouver une solution.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
l'alcool et la drogue ferait-elle partie des fautifs ?
Répondre
B
c'est possible