Longue traque en Gévaudan

« Longue traque en Gévaudan » est un roman épique signé Fred-Olivier agrémentée de références historiques, qui vous conduira au cœur des neiges du Gévaudan en 1820, une intrigue palpitante, mais attention il y a les loups.

Longue traque en Gévaudan

 

Longue traque en Gévaudan

Vengeance au cœur des neiges du Gévaudan

C’est la vengeance sans pitié qui anime Raoul Roustan, lorsqu’il rentre chez lui dans le fin fond des Cévennes, là où on ne parle qu’à ceux du pays…

Retrouver l’assassin de sa famille qui a été carbonisée dans leur Mazet. Car oui, c’est bien d’un assassinat qu’il s’agit, la porte arrière des écuries était fermée l’extérieur, c’est un élément factuel de l’enquête.

Ce polar pourrait déjà être une excellente lecture, mais c’est bien plus. L’histoire se passe en 1820, et tout au long de cette palpitante histoire, l’auteur apporte des références historiques très intéressantes et qui montrent qu’il a fait un véritable travail de documentation.

En 1820, les déplacements se font en calèche, à cheval ou à dos d’âne, cela donne déjà un rythme particulier aux avancées de l’enquête et aux échanges entre les différents personnages, qui sont au passage très bien profilés.

Il y a le temps, mais aussi le lieu : les Cévennes, le Gévaudan. Au cœur de l’hiver, la neige isole encore plus les lieux et les personnes. Rien ne doit troubler, le silence, les étrangers restent des étrangers.

Ceux d’en haut ne côtoient pas ceux d’en bas et la prudence s’impose dans les déplacements, car il y a les loups.

Raoul Roustan, ce valeureux héros tombera-t-il dans la vengeance ou sera-t-il un homme d’honneur qui respectera la loi ? Sa détermination est immense, les souvenirs aussi, comme celui de son premier amour.

Laissez-vous emporter sans hésitation dans cette longue, très longue traque dans le Gévaudan, au rythme des calèches et aux hurlements des loups.

Quatrième de couverture

Les Cévennes se parent pour l’hiver. Les bois aux essences caduques et les landes piquetées de rochers, «tombés du ciel» aux temps des peuples sans mémoire, se glissent sous le manteau neigeux immaculé et s’endorment jusqu’au printemps révélateur.

Après Waterloo et la campagne de Russie où il s’est illustré aux côtés du maréchal Ney, Raoul Roustan rentre chez lui venger la mort de son ancien compagnon d’armes tué lors d’un duel truqué et celle de sa famille retrouvée carbonisée dans leur Mazet.

Que va-t-il découvrir dans ce pays qu’il a quitté depuis dix ans ?

Les assassins ?

Ses Oncles et Tantes qui l’ont vu grandir ?

Ou son premier amour ?

Mais il y a les loups !

Fred-Olivier

Né à Lyon où il passe sa vie active, Fred-Olivier vient profiter de sa retraite en Bresse Louhannaise où le calme des lieux lui laisse le loisir de prendre la plume.

Après «Le Jeune Homme et la mer » et le destin tragique d’un enfant atteint de maladie génétique, il signe ici une œuvre épique agrémentée de références historiques, qui vous conduira au cœur des neiges du Gévaudan en 1820.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Merci l'artiste pour cette échappée d'un autre temps dans cet intrigant Gévaudan dans un tableau blanc, gris et noire, visionnant le combat entre vie et mort. Sincères émotions.
Répondre
B
merci
R
Tel l'artiste peintre dans sa plénitude maîtrise du trait de pinceau, ainsi que du subtil mélange des fondues de couleurs qui reflète l'âme du milieu choisi et dépeint avec minutieux détails, notre auteur imprégné de cet esprit nous plonge dans ce tableau du Gévaudan.<br /> Entrainé par sa passion des mots et du détail, Fred Olivier nous "mène" sur ces chemins et forêts cévenols en nous immergeant dans ce rude pays aux travers de cette histoire pleine de surprise et haletante d'un autre siècle, mais au combien révélatrice de cet esprit toujours prégnant de justice, d'amitié et d'amour.<br /> Merci pour cette échappée dans ce tableau blanc, gris, noir, "décoiffant", qui nous visionne le combat perpétuel entre la vie et la mort.
Répondre
B
merci pour lui
C
Bonsoir, <br /> C'est la deuxième fois que je vois une bonne critique sur cet ouvrage.<br /> Bonne soirée<br /> @mitié
Répondre
B
merci
R
Tel l’artiste peintre dans sa plénitude maîtrise du trait de pinceau, ainsi que du mélange subtil des fondues de couleurs qui reflète l’âme du milieu choisi dépeint avec minutieux détails, notre auteur imprégné de cet esprit nous plonge dans ce tableau.<br /> Entrainé par sa passion des mots et du détail, Fred olivier nous « mène » sur ces chemins et forêts Cévenols en nous immergeant dans ce rude pays aux travers de cette histoire pleine de surprise et haletante d’un autre siècle, mais au combien révélatrice de cet esprit toujours prégnant de justice d’amitié et d’amour.<br /> Merci pour cette échappée dans ce tableau blanc, gris et noir qui nous visionne le combat perpétuel entre la vie et la mort.
B
c'est vraiment bien écrit et ça nous plonge dans une atmosphère prenante
E
J'aime beaucoup la couverture du livre. Merci pour la découverte !
Répondre
B
et le contenu est en total harmonie
M
Merci pour ce eau partage! Bisou, bon dimanche dans la joie!
Répondre
B
je ne sais pas si le livre est disponible au Canada
T
on ne saurait parler du Gévaudan sans parler des loups !<br /> Bon dimanche<br /> Amitié
Répondre
B
Et donc ils sont au rendez-vous