Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Nathalie Cougny alerte sur les maltraitances aux enfants

A l'occasion de la journée contre les violences éducatives ordinaires (VEO) le 30 avril 2020 Nathalie COUGNY, auteur du livre « Dis, pourquoi tu m'fais du mal ? Mettons fin aux maltraitances faites aux enfants » (Editions Sudarènes) et membre de StopVEO, Enfance sans violences, alerte sur le sort des enfants maltraités qui sont confinés avec leur parent violent et les effets psychologiques que l'on pourrait constater à la sortie du confinement, après deux mois « enfermés » avec leur bourreau.

violences maltraitances enfant

Les maltraitances, moi j'en parle ! 

Nathalie Cougny a pour objectif de briser le tabou en voulant s'adresser directement aux enfants. Engagées dans la défense des victimes depuis plus de 10 ans, elle souhaite sensibiliser et guider les enfants vers une prise de conscience réelle, en intervenant auprès d'élèves de primaire et collège, notamment.

 

Programme d'intervention spécifique innovant de prévention pour les écoles

Elle a mis en place un programme d'intervention spécifique innovant de prévention pour les écoles : « Les maltraitances, moi j'en parle ! ». Mais aussi en réalisant des clips de prévention qui s'adressent directement aux enfants. Comme elle le dit : « De nombreux enfants ne savent pas qu'ils sont victimes, il faut donc absolument les sensibiliser à ce sujet, les enfants sont les premiers concernés et les derniers informés.

Rappelons qu'en France plus de 100 000 enfants sont en danger, beaucoup plus d'après les associations ».

Nathalie Cougny

Violences physique, psychologique, sexuelle, négligence, les maltraitances sur mineurs sont multiples et fréquentes. Les chiffres en sont la preuve : en France en 2017, 1 enfant sur 4 a subi des violences physiques et 1 sur 3 des violences psychologiques, plus de 165 000 mineurs sont victimes de viol ou tentative de viol (1 toutes les heures) en 2018 (source : l'Observatoire des Violences) et un enfant meurt tous les 5 jours sous les coups d'un parent.

Commises au sein de l'environnement familial dans plus de 80% des cas, ces maltraitances sont un réel problème de santé publique, et sont la cause de nombreux troubles somatiques, psychologiques, cognitifs et d'insertion sociale qui peuvent se répercuter toute la vie durant.

 

Les effets « secondaires » du confinement pour les enfants maltraités

Malgré l'action du 119, le numéro d'appel de l'enfance en danger, ouvert 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, anonyme et gratuit, les enfants n'ont plus aucun moyen de pouvoir parler de ce qu'ils subissent, alors qu'en temps normal, c'est l'école qui signale le plus de cas.

En outre, comment allons-nous retrouver ces enfants à la sortie du confinement ?

C'est la question que pose Nathalie Cougny, qui alerte sur « les effets « secondaires » du confinement pour les enfants maltraités : manque de sommeil, troubles psychologiques, abandonnés à eux-mêmes pour certains, il faut mettre en place de nouvelles actions pour cette reprise scolaire si particulière. »

stop veo

Nouveau clip de sensibilisation aux Violences Educatives

Nathalie Cougny prépare un nouveau clip de sensibilisation aux Violences Educatives Ordinaires, que la nouvelle loi du 10 juillet 2019 interdit, ainsi qu’un album jeunesse destiné aux enfants. Elle proposera divers projets lors de son rendez-vous au secrétariat d’Etat d’Adrien Taquet à la fin du confinement.

Nathalie Cougny a pour objectif de briser le tabou en voulant s’adresser directement aux enfants. Engagées dans la défense des victimes depuis plus de 10 ans, elle souhaite sensibiliser et guider les enfants vers une prise de conscience réelle, en intervenant auprès d’élèves de primaire et collège, notamment.

Nathalie Cougny : "C'est mon corps, c'est ma vie" - Clip 2018

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lemenuisiart 23/04/2020 18:34

Actuellement ce ne doit pas être la fête pour eux avec le confinement

Bernie 23/04/2020 18:50

C'est même dramatique

missfujii. 23/04/2020 17:00

Les enfants représentent des proies faciles pour toutes sortes d'agressions. Tristement, ils sont également les cibles immédiates d'une violence spécifique à leur position de dépendance vis-à-vis des adultes, la maltraitance physique et sexuelle.

Bernie 23/04/2020 18:50

C'est tout à fait cela.

London Caller 23/04/2020 12:11

Is France going to open school soon?

Bernie 23/04/2020 18:52

Not before the 11th May. But it's not the topic of this post. It's about child abuse.

ecureuilbleu 23/04/2020 11:32

Oui, c'est un vrai problème, et j'imagine l'horreur que cela doit être pour ces enfants, en ce moment... Bonne journée

Bernie 23/04/2020 18:52

un calvaire...

trublion 23/04/2020 08:56

C' est incroyable de voir cette maltraitance sur des enfants, et avant de critiquer ailleurs, regardons chez nous !
Bonne journée Bernie

Bernie 23/04/2020 18:53

Tu as tout à fait raison, regardons autour de nous d'abord.

jill bill 23/04/2020 08:07

Ca peut aller de la parole aux coups voire pire encore…. un enfant est sans défense devant ses parents, il accepte tout…. non aux maltraitances ! Enfant, épouse, animaux… merci Bernie

Bernie 23/04/2020 18:53

Je suis totalement d'accord avec toi.

biker06 23/04/2020 06:40

Le programme ? Quand tu en choppes un qui maltraite un enfant , on doit revenir comme au moyen âge ... 50 coups de fouet dans le dos et direct le bagne en recouvrant Cayenne.
Bon Jeudi
Pat

Bernie 23/04/2020 18:57

Ce qui est certain c'est que ce ne doit pas être puni par la justice