Cela ne vous aura pas échappé, depuis le 21 juin, c’est le début de l’été, tant sur les calendriers, qu’avec l’arrivée, désirée, du soleil. Profitez-en pour faire de cette période une pause plaisir.

pause plaisir ete chilienne haute garonne ciel bleu
Courtesy © Bernieshoot

 

Offrez-vous une pause plaisir

Le bien-être, c’est à vous de le décider.

Le temps des vacances, celui des congés payés, arrivent pour celles et ceux qui ont la chance de travailler. Je n’entrerai pas dans le débat juilletiste versus aoûtien, ou mer versus montagne, mais sur la satisfaction de voir la période estivale s’installer et de vous donner quelques clés, ou pistes de réflexion afin que cette période vous apporte un moment de bien-être.

Tout d’abord, la première rupture de l’été, qui est liée à la montée des températures, est le changement vestimentaire. Les tenues sont plus légères pour s’accommoder à la chaleur, alors pour votre esprit, suivez le même chemin en retrouvant des choses simples pour vous apporter une dose de bien-être.

 

Le marché, un ravissement simple et ressourçant

L’été est la période la plus propice pour retrouver, si vous l’aviez perdu le chemin des marchés. Nous sommes en pleine période pour les melons, les abricots, les framboises, les tomates, les concombres, les courgettes, les betteraves rouges, les salades… et plein d’autres fruits ou légumes.

Naturellement, sur un marché vous allez trouver des revendeurs et des producteurs locaux. Privilégier le circuit court, c’est donner une chance à l’économie locale de fonctionner sans intermédiaire, sans aide, mais bien en récoltant l’argent de son travail.

Le marché, c’est aussi une déconnexion naturelle avec les moyens des temps modernes que sont la carte bancaire, les commandes en ligne, les réseaux sociaux, les smartphones. Le temps du marché, vous laisserez tomber votre smartphone pour savourer le délice des saveurs, des couleurs et des conversations de la vraie vie.

Ensuite, vous aurez pensé à avoir de l’argent liquide. Si vous l’aviez oublié, je vous parle ici de billets et de pièces, pas d’une transaction virtuelle où les dépenses perdent parfois leur sens. Le commerçant vous demandera peut-être de faire l’appoint, c'est-à-dire donner en espèces la somme exacte du coût à payer. C’est aussi une autre manière de gérer son budget, si vous retirez 20 euros, en comptant votre monnaie à la fin du marché, vous saurez exactement combien vous avez dépensé pour vos courses alimentaires.

D’ailleurs, en parlant de compter, vous pourrez, au fil de vos achats faire du calcul mental, sans utiliser une calculette ou votre téléphone. Un exercice basique qui se perd de plus en plus, alors qu’à mon époque, il existait une épreuve de calcul numérique lors des concours aux grandes écoles d’ingénieurs. C’est une manière de solliciter votre cerveau, de lui faire faire une gymnastique salvatrice et vivifiante.

 

S’offrir la jouissance de la lecture.

Que ce soit votre quotidien, ou pas, prenez le temps de vous offrir des longs moments de lecture. Découvrez la jouissance de tourner les pages d’un livre qui vous fera voyager dans l’espace, dans le temps. Un moment d’évasion qui ne connaît pas les grèves, ou les retards, lire, c’est s’ouvrir, c’est une rencontre avec la plume de l’auteur.

Alors, qu’importe votre choix de lecture, elle peut-être légère avec des romans feel good, ou des romans de gare, c’est vous qui savez ce dont vous avez envie. Pour les avides lecteurs, comme je le suis, c’est aussi la période où j’aime à sortir de ma PAL (Pile à Lire), un peu comme un grand vin, les livres que j’ai achetés, et que j’ai gardé, sachant, qu’ils seraient un pur régal.

Pour autant, vous pouvez aussi opter pour des livres qui ne sont pas dans vos habitudes, sortir de sa zone de confort, une expression très souvent utilisée dans beaucoup de domaines, peut vous apporter du bien-être si vous le faites par plaisir, et sans vous sentir une obligation ou une pression pour réussir votre été. Ce peut être l’occasion de relire un livre imposé par un programme scolaire et de faire de ce moment de lecture un régal.

ciel bleu haute garonne ete juin
Courtesy © Bernieshoot

 

Garder intact le désir et la joie d’écrire.

La blogosphère va aussi connaître, et c’est une excellente chose, une période de vacances, une pause estivale. Il est vrai que depuis plus d’une décennie, le ralentissement du mois de juillet a quasiment disparu, et l’inactivité du mois d’août se résume souvent aux trois premières semaines.

Souvent est évoquée la période 15 juillet – 15 août, comme période d’accalmie, c’est difficilement prévisible, en fait, c’est vous qui décidez de la période de pause que vous allez avoir avec votre blog. N’attendez pas que l’actualité ralentisse, ou que publier devienne une contrainte pour espacer vos publications. Tout ce qui est subi est néfaste.

Au contraire, donnez-vous une ligne de conduite, pour que la qualité domine l’actualité qui, vous le savez, fonctionne sans interruption. Prendre cette distance peut vouloir dire une disparition totale de la blogosphère pendant plusieurs semaines, ou une présence plus ponctuelle. Pour que votre été soit une pause de plaisir, donnez-vous les moyens de prendre ce recul, qui vous permettra aussi de faire une rentrée fracassante.

couverture pause plaisir sunny monday
Courtesy © Bernieshoot

Et vous, allez-vous faire de votre été une pause plaisir ?

Spread the love