Pourquoi utiliser un community Manager

Le métier de community manager freelance est né grâce à la révolution du web 2.0.

Le métier de community manager freelance

Le métier de community manager freelance

Pourquoi utiliser un community Manager

Quel est l’apport du community management dans la prospection commerciale ?

À notre époque, je vous en ai déjà parler la prolifération des réseaux sociaux a permis à de nombreuses entreprises d’avoir de nouvelles plateformes pour la prospection commerciale amis aussi aux blogs de développer leur Audience. De Facebook à Viadeo en passant par LinkedIn ou encore MySpace et Twitter, ces réseaux sociaux se présentent comme des outils idéaux pour améliorer la visibilité d’un site sur la toile tout en multipliant les contacts.

Comme vous j’essaye de me déboruiller pour les utiliser au mieux en cherchant des informations à droite ou à gauche mais il est important de savoir que le métier de community manager freelance est né grâce à la révolution du web 2.0.

Le community management et la prospection commerciale

À l’ancienne, la prospection commerciale se faisait manuellement, de porte-à-porte et dans les rues bondées de monde, c’est un temps révolu et je considère que c’est de la préhistoire. Aujourd’hui, grâce à internet, il devient plus facile de prospecter de nouveaux clients potentiels et pour les blogs il me semble utile d’avoir des partenaires qui me permettent de vivre mes passions.

Mais pour être plus efficace et performant c’est là qu’intervient le community management. La personne chargée d’intervenir pour la marque sur les réseaux sociaux est le community manager. Évoluant dans une agence réseaux sociaux ou en tant que community manager freelance, ce professionnel est chargé de développer la notoriété de votre marque, votre site ou votre blog à travers l’animation dans les différentes communautés du web.

Grâce à une stratégie marketing élaborée, le community manager sait comment attirer l’attention sur votre marque, votre site ou votre blog et ainsi obtenir de nouveaux clients ou partenaires potentiels.

Les domaines influant sur la prospection commerciale

Le community management ne se résume pas à la modération des commentaires (je vérifie toujours le contenu des commentaires), messages et posts sur les réseaux sociaux, forums, blogs… Effectivement, le community manager freelance ou travaillant dans une agence réseaux sociaux se charge également de plusieurs tâches dans de nombreux domaines.

En gagnant de l’expérience dans la pratique de l’e-marketing, ce professionnel sera capable d’assurer une expertise dans de nombreux domaines qui influent énormément sur la prospection commerciale (clients ou partenaires). Ainsi, le community manager se charge d’animer les communautés sur Facebook, Viadeo ou LinkedIn.

Ces messages auront une orientation commerciale indirecte pour ne pas harceler les internautes. Il créera et optimisera aussi des profils ainsi que des microsites par offre commerciale sans oublier d’élaborer des communiqués de presse pour alimenter les blogs influents. Une alimentation continue du compte Twitter (il faudra que je vous parle prochainement de la puissance des listes sur Twitter) de la marque permet aussi de connaître une large opinion de celle-ci.

La prospection commerciale d’aujourd’hui n’a rien à envier à celle pratiquée il y a quelques années ; et qui est toujours pratiquée soit dit en passant.

En effet, la prolifération des outils comme les réseaux sociaux a permis aux entreprises mais aussi aux blogueurs d’avoir un nouveau terrain de jeu pour prospecter les futurs clients ou partenaires  potentiels. Grâce à la stratégie élaborée par le community manager freelance ou opérant dans une agence réseaux sociaux, il est certain que votre marque, votre site ou votre blog connaît un bon développement (en termes qualitatif et quantitatif) et apporte ainsi de nouveaux clients ou partenaires.

 

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11184

74 commentaires

  1. Et bien stupidement je n’utilise pas les réseaux sociaux…
    Mais en ai-je besoin pour aire connaitre juste mon blog, sur lequel je ne désire que avant tout partager ma foi?
    Mon fils dit que j’ai tord… c’est peut-être vrai..; j’aurai sans doute plus d’audience… Car si une fois il me place sur son face-de-bouc, le nombre de ceux qui viennent ouvrir le blog monte en flèche… je ne dit pas le nom bre de lecteurs !…. car venir ouvrir et lire cela fait deux…

  2. Bonjour
    Les réseaux sociaux je n’y connais rien, de plus, cela ne m’intéresse pas plus que cela.
    Je veux dire, je n’ai ni de facebook, ni de tweeter, ni d’autres réseaux sociaux…
    Bisous

  3. aucun réseau sociaux mais juste deux blogs dont chez blogger avec le partenaire google+ et aussi une communauté résonance où on a tous la même passion pour la photographie…

  4. je ne connaissais pas ce métier, il doit être fort utile pour celles et ceux qui veulent se faire connaitre. pour ma part, j’utilise FB avec parcimonie et j’ai mon blog. bises. celine

  5. pour ma part je n’y vais pas trop, j’évite d’encombre mon ordi qui a déjà 4 ans et qui de temps en temps fait des siennes , passe une belle journée

  6. hello !! désolée mais je n’aime aucun des reseaux sociaux …. je trouve qu’être plus ou moins « fliquée » sur les blogs et dans mon travail suffit à mon bonheur !! lol
    bisous et merci d’avoir apprécié mes « auto portraits » … bon mardi

  7. La prolifération des « réseaux sociaux » qui n’ont de sociaux que le nom est vraiment devenue impressionnante, mais c’est vraiment un truc qui ne me convient pas.
    Je conçois que cela peut être très bien, mais on y trouve aussi trop de dérives.
    Et puis ce côté anglophone systématique…
    Bonne fin de journée

    • les derives peuvent être ausi dqns le réel
      ayant travaillé equasi exclusivement en anglais pendant des années et fan de musique anglaise je n’y fait plus attention

  8. c’est top ce boulot je trouve !!!!! j’utilise les réseaux sociaux essentiellement pour mon blog, relayer les articles, communiquer avec les lecteurs …. Hellocoton j’adore !

  9. bonjour,je n’en pense rien!! j’étais sur hellocoton, mais ma meilleure ennemie chez mes amies virtuelles m’a bloquée! c’est le seul réseau qui m’ait apporté un petit plus;du coup j’ai fermé!peut être que je vais réouvirr sous un autre pseudo je te souhaite une bonne journée bisous

  10. Article très intéressant ! Je suis sur plusieurs réseaux sociaux, dont certains liés à mon blog (Hellocoton, Pinterest, FB, Twitter, Instagram) et LinkedIn pour ma vie professionnelle. Je suis en relation comme beaucoup de blogueuses avec des community managers qui s’occupent de marques, ton article me permet de mieux comprendre ce qu’ils font, merci !

  11. Bonjour,
    C’est intéressant, car ça aide les néophytes, je suis contre les réseaux sociaux, il y a trop de bêtises, eh oui, je ne suis pas facile, (rires). Encore moins un mouton de Panurge.
    Bonne semaine.

  12. C’est un métier en vogue et essentiel, car je trouve que bien comprendre et gérer les réseaux sociaux, ce n’est pas de la tarte Bernard.
    Hellocoton et Instagram me conviennent bien, car ils sont très simples d’utilisation.

  13. J’ai deux blogs, un compte face book où je communique sur les e-books que j’écris et les résultats que j’obtiens paraîtraient bien pâles à un professionnel. Disons que je ne fais pas ça pour vivre !! 🙂 Ce que je veux dire par là, c’est qu’il ne s’agit pas d’être sur internet et sur les réseaux sociaux pour se faire connaître, il faut aussi :
    1) vouloir se faire connaître,
    2) savoir se faire connaître,
    et c’est là que le métier que vous présentez est indispensable surtout maintenant face à l’immensité des choix qui s’offrent à chacun…
    Alors oui, si l’on décide que notre réussite passe par les ventes ou le commerce de ce que propose notre marque, alors il paraît indispensable d’avoir dans son réseau un community manager (si l’on ne veut pas en devenir un soi-même !) Et si en plus, c’est un passionné d’internet et des réseaux sociaux, alors c’est top !
    Lorsque je me déciderai à passer à la vitesse supérieure, je ferai sans doute appel à ce professionnel…
    Merci Bernie pour l’info et bonne journée.

  14. j’ ai commencé en faisant du porte à porte, puis j’ ai encore en tête ces paroles de mon directeur commercial :
    on te donne l’ Allemagne à prospecter !
    Pas d’ internet, pas de gps , mais je pense aujourd’ hui encore, que rien ne vaut le contact humain.
    Bonne journée
    Amitié

  15. Un article intéressant, pour moi Facebook et mes blogs (2). Mais je peste contre le harcèlement de la pub dans fb et yahoo ou MSN par exemple, surtout en annexe de la boite à mail.
    Bonne journée
    @mitié

  16. Encore un métier au nom anglais, comme si notre langue n’était pas assez riche !
    Je n’aime pas les réseaux sociaux et bien que je sois sur FB, j’y vais le moins possible.
    C’est du survol, un fatras ou ramassis d’infos plus ou moins vraies et on sait que trop de quelque chose tue le quelque chose. Les relations authentiques sont mises à mal avec ça. Avant, on pouvait avoir de bons liens avec un commercial et cela pouvait amener beaucoup dans les affaires. Maintenant, tout le monde est « ami » et ce mot est galvaudé. Et puis, l’étalage de la vie privée de certains ou le « bonjour, bonne journée », ou « le bonsoir, bonne nuit », franchement, qu’est-ce qu’on en a à faire ? j’y lis des trucs complètement débiles.
    Voilà, au moins tu sais ce que j’en pense !
    Amicalement.

  17. AH community manager… une carrière qui m’attire depuis longtemps.. Mais j’ai l’impression que ce métier demande plus que de simples compétences de « com »… c’est aussi savoir manier des outils de stats, être toujours connecté pour surveiller ce qui se se poste…
    Un beau métier auquel je m’intéresse depuis longtemps.

  18. (^‿^)✿

    Cette publication est fort utile ! MERCI cher BERNIE !!! 🙂
    Superbe partage !

    GROS BISOUS D’ASIE

    ✿ ✿ ✿ Bonne continuation !!!!

  19. J’étais sur facebook mais je me suis sentie envahie, je ne vais que sur mon blog, Je pense que c’est très bien mais pas pour moi. Bon lundi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *