Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Interview de Bruno Nougayrède, éditeur chez les éditions Du Rocher

Bernieshoot Blog Webzine a le plaisir de vous faire découvrir Bruno Nougayrède , éditeur chez les éditions Du Rocher au travers d’une interview réalisée par Page des Libraires.

Bruno Nougayrede ©Olivier Dion76 editeur editions le rocher
Bruno Nougayrede ©Olivier Dion76

 

Bruno Nougayrède , éditeur chez les éditions Du Rocher

 

Bruno Nougayrède qui détient les « secrets » de la stratégie de la maison d’édition Le Rocher

Interview réalisée par Page des Libraires

Comment êtes-vous devenu éditeur ?

Complètement par hasard ou presque. Après une formation d’ingénieur, peu de choses me prédestinaient à cela. Sans doute rattrapé par la passion de la transmission et le souvenir d’une jeunesse bercée par la bibliothèque familiale, je me suis lancé.


 

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce métier ? (Racontez-nous aussi une petite anecdote)

A 15 ans, je me souviens avoir demandé à mes parents « à quel âge saurais-je de moi-même si un livre est bien ou non ».

J’étais encore dans une période où je lisais ce qui était conseillé… par leurs soins. C’est là le cœur du métier d’éditeur et je n’avais sans doute pas imaginé à l’époque devoir être en situation de répondre quotidiennement à cette question !

C’est aussi la partie la plus délicate de notre métier. Les goûts et les couleurs ne se décrètent pas… Les tendances de lectures non plus !


 

Comment choisissez-vous les manuscrits que vous éditez ?

D’abord en les lisant. La lecture est au centre de la préoccupation de l’éditeur. Il faut d’abord lire pour savoir ensuite comment faire lire. Une fois que cette lecture collective est faite, une décision est alors ébauchée en tenant compte des contraintes commerciales ou de calendriers.

Puis se pose une dernière question : que se passerait-il pour la maison d’édition et pour les lecteurs si finalement nous ne publiions pas cet ouvrage ? Et la réponse est souvent bien cruelle…


 

Que se passe-t-il entre le moment où un manuscrit arrive chez vous et celui où il est publié ?

Tout est question du point de vue duquel on se place. L’auteur trouve toujours que ce temps est trop long et l’éditeur trop court. L’auteur attend son bébé. Et l’éditeur le prépare : travail sur le texte, composition, réflexion sur les couvertures possibles, fabrication, etc.

Mais une partie essentielle se joue ailleurs : la sensibilisation des libraires à la parution d’un livre. L’éditeur doit essayer au maximum de leur faire partager ces découvertes et ses lectures transformées en livres. Afin qu’eux aussi puissent alors prendre le relais de l’éditeur, en lisant pour faire lire.


 

Qu’est-ce que vous apporte votre partenariat avec la revue PAGE ?

Page est un excellent outil de découvertes et de contacts en vue de cette transmission du livre de l’éditeur au libraire. Du premier lecteur vers le plus grand nombre de lecteurs via la diversité et la qualité des libraires.

Et PAGE est une belle illustration de cette diversité et de cette qualité.


 

Un livre que vous nous conseilleriez …

Un livre magnifique publié en avril dernier aux Editions du Rocher. Une traduction d’un texte enfoui sous la terre pendant 40 ans autour de l’inhumanité des camps de Staline : Prisonnière de l'île glacée de Trofimovsk, Mémoires d'une déportée dans les camps sibériens de Dalia Grinkeviciute.

D'un point de vue « politique », on est entre Primo Levi et Alexandre Soljénitsyne. D'un point de vue littéraire, aussi.


 

Livres_nougayrede_rocher

 

Parlez-nous un peu de votre catalogue Rentrée Littéraire 2017

Une rentrée resserrée à l’image de la production des Editions du Rocher. Peu de livres mais des livres que la maison défendra. Deux premiers romans dans deux genres très différents :

  • Redites-moi des choses tendres de Soluto, un texte houellebecquien et ironique, dans lequel l'auteur décortique l'explosion d'un couple et d'une famille.

  • La partition intérieure de Réginald Gaillard, un beau texte dense, exigeant sans être difficile, dans le fil de « La petite Lumière » d'Antonio Moresco ou de « La pluie Jaune » de Llamazares mais avec une inspiration profondément religieuse.

Et un texte de Philippe Lacoche, Le chemin des Fugues, l’histoire touchante et poignante d'un homme perdu dans le monde libéral et technologique d'aujourd'hui, un homme qui cherche à retrouver le pays de ses rêves.

éditions du rocher
revue magazine page des libraires abonnement promotion tarif special
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 28/07/2017 08:46

pas facile de choisir parmi les centaines d' ouvrages qui arrivent tous les jours
Bonne journée
Amitié