Les élections régionales se dérouleront les 6 et 13 décembre 2015. Avant de glisser son bulletin de vote dans l’urne il est peut être utile de comprendre le mode de scrutin de ces élections régionales.

Toulouse Place du Capitole

Toulouse Place du Capitole

Elections régionales 2015

 

Suite aux évènements du 13 novembre la campagne électorale pour les régionales 2015 a pris une tournure particulière. Pour autant, comme toutes les élections, celle-ci a son importance puisqu’en votant nous participons à notre démocratie.

Il m’a semblé utile d’essayer de comprendre le mode de scrutin de cette élection. Il ne s’agit pas d’une analyse politique mais d’une tentative d’explication.

Si  des experts du sujet lisent  cet article et détecte des erreurs qu’ils n’hésitent pas à me le dire en commentaire ou via le formulaire de contact.

 

 

Listes présentées par les partis

Un des premiers éléments à comprendre c’est que nous ne votons pas pour un candidat spécifique mais pour une liste. Chaque liste comprend une tête de liste ainsi qu’une tête de liste par départements.

En effet nos désormais 13 régions sont découpées en département et donc  dans chaque liste vous pourrez voir la tête de liste de votre département,  c’est obligatoire.

La loi oblige également les listes à la parité.

Les candidates et candidates sont classé(e)s dans chaque liste. Le dernier ou la dernière d’une liste a moins de chance d’être élu que la première ou le premier.

Bien sûr nous entendons parler dans les médias des têtes de listes mais nous devons avoir conscience qu’au total ce seront 1757 conseillers régionaux qui seront élus.

Par exemple dans ma région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées nous aurons 158 conseillers généraux.

Pour mémoire les conseillers régionaux sont élus pour 6 ans avec renouvellement intégral à chaque élection.

 

Scrutin Proportionnel à deux tours

Sauf si vous choisissez de voter blanc, vous devrez voter pour une liste sans panachage ou vote préférentiel. Concrètement si par exemple vous décidez de rayer un nom de la liste votre vote sera considéré comme nul.

Les élections régionales 2016 sont un scrutin de liste à deux tours avec avec représentation proportionnelle à la plus forte moyenne.

Le mécanisme pour savoir qui est élu se décline ainsi

 

Premier Tour

La liste qui reçoit la majorité des suffrages exprimés se voit attribuer automatiquement 25 % des sièges à pourvoir.

Le reste des sièges est réparti entre toutes les listes selon la règle de la plus forte moyenne.

Cette règle de la plus forte moyenne est basée sur le quotient électoral. Le quotient électoral est le rapport entre le total des suffrages exprimés sur le nombre de sièges à pourvoir.

Par exemple s’il y a 50 postes à pourvoir et 30 000 suffrages exprimés le quotient électoral est de 600. Ainsi à chaque fois qu’une liste obtient, dans cet exemple, 600 voix alors elle a un élu supplémentaire (dans les postes restants à pourvoir).

Une liste doit avoir obtenue au moins 5 % des suffrages exprimés pour être prise en compte dans ce calcul.

 

Second Tour

Dans le cas où aucune liste n’a obtenu la majorité absolue au premier tour il est alors procédé à un second tour.

La répartition des sièges se fait alors selon les mêmes règles qu’au premier tour mais cette fois-ci  la majorité absolue n’est plus nécessaire.

 

Entre les deux Tours

Entre les deux tours les listes peuvent être modifiées, bien sûr nous restons avec les mêmes candidats, pas de nouvelle tête au second tour.

Pour se présenter au second tour, une liste doit avoir obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés. Les listes peuvent fusionnées mais bien sûr le nombre de sièges à pourvoir reste le même donc dans cette fusion des candidats disparaitront.

Là encore les candidats sont classés et les derniers de liste auront moins de chance d’être élu. Ceci permet de décrypter comment se font les fusions.

Une possibilité est de voir des fusions avec des listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés.

 

Président de région

Le président de région n’est pas élu directement par les électeurs. Il est élu par les conseillers régionaux lors de la première assemblée.

 

 

Voter est un droit Voter est un devoir

 

 

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #Tribune

Partager cet article