Bernieshoot

Blog Webzine Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Opération LUPO ROSSO

Lorsqu'un polar a pour lieu la Sicile, il est naturel de penser que l’ombre de la Cosa Nostra sera présente tout au long de l’intrigue. Opération Lupo Rosso ne déroge pas à cette règle et nous emmène dans un monde où le mot honneur prend tout son sens.

Opération LUPO ROSSO - Gilles Milo-Vacéri

Opération LUPO ROSSO - Gilles Milo-Vacéri

Opération LUPO ROSSO

 

Capo di tutti Capi

Voici un polar qui nous entraine dans une tranche de vie de deux gamins. Deux copains d’enfance, comme on connaît et qui découvrent la vie. Nous pourrions nous attendre à une histoire simple, mais lorsque ces deux gamins vivent en Sicile e t que l’un deux est le fils du capo di tutti capi rien ne peut alors être ordinaire et la Cosa Nostra  est présente du début à la fin de ce polar qui nous fait vivre une quarante d’années d’amitiés, enfin est-ce de l’amitié.

Dans un style direct et parfois cru comme l’impose le monde de la mafia sicilienne nous découvrons une histoire bien écrite agrémentée de notes de l’auteur qui fournissent à ceux qui ne sont pas au fait des histoires de la mafia ou qui ne sont pas familier avec l’italien des précisions essentielles.

Pour mettre intéressé à l’histoire de Cosa Nostra j’ai trouvé que l’auteur en avait fait un excellent travail de documentation. Ce polar est aussi l’occasion de découvrir un aspect de la seconde guerre mondiale et du positionnement de la mafia et des USA.

C’est un polar que je recommande vivement pour découvrir la Sicile, la mafia mais aussi la force d’une véritable amitié.

Je remercie VFB éditions de m'avoir adressé ce livre en format ebook dans le cadre d'un partenariat Service Presse.

 

 

Quatrième de couverture

Adriano Massarelli et Vito Borghese sont nés en 1924. Vito est le fils unique du capo di tutti capi, le Parrain qui représente Cosa Nostra en Sicile. Adriano, dont les parents sont décédés, est élevé par Zio Marcello et son épouse, métayers du Parrain. La merveilleuse période de l’enfance, faite de défis, de bagarres et des premiers dangers, soudera une amitié indéfectible entre Adriano et Vito. Quand la guerre éclate, les deux amis ont à peine vingt ans et ils prennent la tête d’un groupe de résistance pour lutter contre la barbarie fasciste et nazie jusqu’au débarquement des alliés, en 1943.

Après le décès de Don Alessandro Borghese, Vito devient le nouveau Parrain de Cosa Nostra. Si Adriano lui pardonne son implication dans la mafia, une rivalité féminine, l’assassinat barbare de Zio Marcello par les chemises noires puis des accords sur un trafic de stupéfiants vont avoir raison de leur amitié.

En Sicile, les squelettes ne restent jamais dans les placards et l’on finit toujours par les déterrer. Même quarante ans après…

 

Gilles Milo-Vacéri

Auteur récompensé par plusieurs prix et lauréat de concours d’écriture, Gilles Milo-Vacéri est poète mais aussi nouvelliste érotique confirmé et romancier (thriller et histoire médiévale). À quarante-huit ans, il entame une nouvelle carrière d’auteur, fort d’un passé mouvementé d’aventurier et de grand voyageur pendant lequel l’envie d’écrire ne l’a jamais quitté.

 

Votre Cosa Nostra

  • Connaissez-vous l'histoire de la Cosa Nostra ?
  • Connaissez-vous la Sicile ?
  • Aimez-vous les livres bien documentés historiquement ?

 

 

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogueur photographe chroniqueur

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrizia M. 26/08/2015 22:52

Un po' conosco la storia, se ne parla molto e molto è stato scritto.
In Sicilia ci sono stata due volte, non sono sufficienti per conoscerla bene!
Io leggo di tutto e tra le mie letture ci sono anche libri con documentazioni storiche!
Come sempre un bel post caro Bernie.
Saluti, Patrizia

Gérard 26/08/2015 22:46

Je préfère découvrir la Sicile avant de lire le livre.

erato 26/08/2015 21:55

Je réponds oui aux trois questions .
Je ne connais pas cet auteur , le livre me tente beaucoup.
Belle soirée Bernie

lemenuisiart 26/08/2015 19:48

Très belle couverture en tout cas

philippe 26/08/2015 18:56

Ca a l'air intéressant ! Pour le sondage : - non - non - oui, à condition de ne pas prendre les références historiques pour la qualité littéraire (récemment dans les lectures qui m'ont énervé : http://lalettrie.over-blog.com/2015/07/sombre-dimanche-alice-zeniter.html )...

Bernieshoot 26/08/2015 19:47

oui tout à fait

Mimi 26/08/2015 18:40

Et bien voilà un bon roman pour améliorer ma connaissance de la cosa nostra...

Bernieshoot 26/08/2015 19:47

il est idéal et de lecture agréable

Marylou 26/08/2015 17:44

ayant eu un grand-père italien et d'autres membres de la famille...je connais...belle et douce soirée

Bernieshoot 26/08/2015 19:49

alors si tu veux plonger dans ces souvenirs ...

Renee 26/08/2015 16:03

j'aime ces histoire de Cosa Nostra je connais un peu et malgré que se sont des mafieux maintenant je les aimes bien au moins ils se soutiennent entre eux...enfin j'espère, parce que parfois ils s'entre tuent........rire. Bisesssss

Bernieshoot 26/08/2015 19:50

alors c'est un livre qui a tout pour te plaire

tiot le mineur 26/08/2015 15:19

salut
Mafia et magouilles politiques sont bien réelles en Italie.
Aucun gouvernement n'a pu faire le ménage et ce n'est pas demain la veille.
Bonne journée

Bernieshoot 26/08/2015 19:51

c'est la famille

Caroline 26/08/2015 14:55

Connaissez-vous l'histoire de la Cosa Nostra ?
non pas du tout !
Connaissez-vous la Sicile ?
J'ai déjà été en Italie mais malheureusement pas ce coin là !
Aimez-vous les livres bien documentés historiquement ?
Cela dépend des faits historiques dont on parle..

Bernieshoot 26/08/2015 19:52

alors ce serait de belles découvertes dans cette lecture

Maria-Lina 26/08/2015 13:45

Bonjour Bernard, un livre qui semble très bien documenté, toute une histoire... Bise et bon mercredi tout doux dans la joie!

Bernieshoot 26/08/2015 19:52

absolument

London Caller 26/08/2015 11:38

>never landed in London City Airport

Ha.. I've only been there once.
From London to Copenhangen and return.
So I think you can say "twice" actually! Ha

Bernieshoot 26/08/2015 19:46

so one take off andone landing :)

London Caller 26/08/2015 11:33

Ha ha, you're right indeed.
But I always post stuff very randomly.

Bernieshoot 26/08/2015 19:46

that's fine

jean 26/08/2015 09:56

Non je ne connais pas vraiment la Cosa Nostra... et pas plus la Sicile...
Par contre j'aime bien ces livres bien documentés
bonne fin de semaine... à lundi...
Jean

Bernieshoot 26/08/2015 19:54

alors c'est l'occasion d'en savoir un peu plus

Michaël Lefebvre 26/08/2015 08:39

Très intéressant, merci de la découverte

http://www.vuesdebudapesthongrie.com

Bernieshoot 26/08/2015 19:55

merci !

eva and family 26/08/2015 08:15

Je ne connais pas, et pour l'instant ce livre ne me tente pas. En ce moment, je suis dans un livre écrit pas un auteur de ma région, "L'homme qui a vu l'homme" de Marin LEDUN et ça parle du pays basque, de l'ETA, de toutes ces horreurs... C'est un très bon roman policier (et très bien documenté !) L'auteur revient sur l'historique de cet épisode douloureux, tout est plausible et clair. On apprécie quand c'est comme ça !

Bernieshoot 26/08/2015 19:56

là c'est un peu l'équivalent mais en Sicile ...

missfujii 26/08/2015 06:58

je sais que la Cosa Nostra est le nom de la mafia italienne, mais je ne connais pas son histoire, ni la Sicile. Quand un livre est bien documenté historiquement, on peut apprendre plein de choses

Bernieshoot 26/08/2015 19:57

de la mafia sicilienne..il y a aussi la camora

Linda 26/08/2015 06:04

I am not familiar with any of this. I do like reading historical books, but mostly World War II or the history of a city.

Bernieshoot 26/08/2015 19:57

I see that you are also an avid reader

jill bill 26/08/2015 06:02

Ah, signifie ce qui est à nous, notre chose, nom de la mafia sicilienne.... non je ne connais pas toute son histoire, ni la Sicile, ah ma foi j'aime assez oui... merci Bernie

Bernieshoot 26/08/2015 19:58

merci à toi Jill