Vienne – « Le nouveau portrait de Sisi » Mais qui était la vraie Sisi ?

L'impératrice Elisabeth, surnommée Sisi, était très en avance sur son temps – mais son image actuelle montre une représentation plutôt dépassée. Au cours des 125 dernières années, on a créé une image qui réduit Sisi encore aujourd'hui à la beauté, à la culture physique et au drame. Mais qui était la vraie Sisi ?

Vienne – "Le nouveau portrait de Sisi" pour une nouvelle image d’une icône féminine !

Le 1er mars, un nouveau portrait de l’impératrice a été dévoilé au musée Sisi au palais impérial de Vienne. Un portrait format poème, cachant le célèbre tableau de Winterhalter pour remettre en question la façon dont nous représentons ce personnage féminin historique.

L'impératrice Élisabeth est omniprésente à Vienne sur des photos datant principalement du 19e siècle. L'engouement autour de sa personne est plus actuel que jamais. Son histoire est constamment revisitée afin de satisfaire un public nouveau et international. Des célèbres films romantiques de Romy Schneider des années 50 à la dernière adaptation de Netflix "L'impératrice", en passant par le long métrage "Corsage", chaque génération a sa propre image de Sisi. Et pourtant, l'accent a toujours été mis sur la même chose : sa beauté, ses robes, la dépression, les troubles alimentaires, les excès sportifs, les prétendues liaisons et le désir d'une jeunesse éternelle. 

La vraie femme, l'impératrice et la mère étaient de plus en plus reléguées au second plan. Bien qu'elle ait laissé un héritage incroyable, on ne se souvient que des apparences et des drames. "Pour la jeune Sisi, la notion de beauté n'existait même pas. Ce n'est qu'à la cour de Vienne qu'elle a pris conscience qu'il s'agissait exclusivement de ce qu'on exigeait d'elle. Son apparence a été instrumentalisée. Le portrait le plus célèbre de l'impératrice a été réalisé en 1865 par Franz Xaver Winterhalter. Le tableau est considéré comme l'icône du mythe de Sisi et a contribué à répandre sa renommée et sa beauté dans le monde entier", explique Michael Wohlfart, conservateur du musée Sisi.

Afin de briser cette image superficielle et de montrer la véritable personnalité de l'impératrice Élisabeth, son portrait le plus célèbre, le tableau original de Winterhalter, sera recouvert le 1er mars par un portrait de Sisi entièrement nouveau et particulier, réalisé par la designer et directrice artistique Vivian Dehning. Le regard des visiteurs est ainsi détourné des apparences pour se concentrer sur ce qui est vraiment important et essentiel : les réalisations de Sisi, ce qui la caractérisait et l'animait. "Sisi's New Portrait" présente un poème réduit et minimaliste avec des faits sur l'impératrice d'Autriche qui se sont perdus derrière son image.  

WienTourismus a initié cette action en coopération avec le Sisi Museum, le Möbelmuseum Wien (deux sites du groupe Schönbrunn), et l'Hôtel Imperial. Dans ces trois lieux, "Sisi's New Portrait" a été placé devant le portrait original (Sisi Museum) ou devant ses répliques le 1er mars à Vienne. Le portrait-texte peut être admiré au Sisi Museum et à l'Hôtel Imperial jusqu'à fin mars.

Norbert Kettner, directeur de l'office de tourisme de Vienne, déclare : "À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, et du mois de la femme, nous corrigeons symboliquement une image dépassée et injuste. L'impératrice Elisabeth n'est qu'une femme parmi tant d'autres dont la mémoire collective s'est surtout souvenue pendant des siècles de son apparence. "Sisi's New Portrait" montre une pionnière dont l'œuvre est souvent restée cachée derrière la charge pop-culturelle de sa personne".

Se souvenir des femmes pour leur personnalité. Pas pour ce à quoi elles ressemblaient.

Le portrait incite à la réflexion et au changement de perspective, guidé par la structure du poème. S'il fait d'abord allusion aux images bien connues de Sisi, l'observateur est rapidement détrompé et apprend des faits qui ont été relégués à l'arrière-plan au fil des années. Sisi a déjà posé à l'époque des jalons importants pour l'aide aux réfugiés. C'est également elle qui a contribué de manière décisive à l'autonomie du peuple hongrois.

Dr Elfriede Iby, directrice du département scientifique du groupe Schönbrunn : "Sisi était en avance sur son temps à bien des égards. C'était une femme très intelligente sur le plan stratégique – même si sa voix ne comptait pas "officiellement", elle savait exactement quel effet ses gestes avaient sur le public. Ses nombreux poèmes nous renseignent sur les opinions et les sentiments de Sisi. Ils étaient son exutoire pour traiter de manière ironique et pointue des thèmes politiques, sociaux et familiaux".

L'image de la femme. Un thème plus important que jamais, pour lequel de nombreuses personnes se mobilisent dans le monde entier et qui nous est notamment rappelé lors de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars. Sisi n'est pas la seule à avoir été mise dans des cases au fil des années. Le portrait remet en question la perception fondamentale des femmes dans notre société et le concept visuel montre clairement qu'aujourd'hui encore, l'apparence des femmes fait souvent de l'ombre à leurs mérites et à leurs talents.

L'appel à la fin du poème : "Remember women for who they were. Not for what they looked like". Un appel qu'on ne répétera jamais assez. 

Plus que tu ne le penses : des femmes viennoises historiques

L'impératrice Elisabeth n'est qu'une des nombreuses femmes dont l'image superficielle, même après sa mort, fait de l'ombre à son esprit pionnier et à son véritable héritage. Alma Mahler, Hedy Lamarr, Emilie Flöge, Margarete Schütte-Lihotzky – toutes étaient davantage que des maîtresses, des stars de cinéma ou des muses. Elles étaient des pionnières dont l'œuvre est encore très pertinente aujourd'hui. En mars, mois de la femme, l'office de tourisme de Vienne met en avant ces femmes viennoises exceptionnelles et les présente sur ses canaux numériques au niveau international.

Sisi par Winterhalter 1865 vs le nouveau portrait de Sisi au Musée du Meuble de Vienne - Copyright - Vienna Tourist Board_Paul Bauer_bernieshoot
Sisi par Winterhalter 1865 vs le nouveau portrait de Sisi au Musée du Meuble de Vienne – Copyright – Vienna Tourist Board_Paul Bauer

Le Musée technique de Vienne se consacre également au thème de la "visibilité des femmes" en mettant en lumière le premier pavillon des femmes en 1873 à l'occasion du 150e anniversaire de l'Exposition universelle de Vienne. Ce type d'exposition totalement nouveau à l'époque, qui thématisait pour la première fois les modes d'emploi féminins dans les couches sous-bourgeoises, a fait œuvre de pionnier en rendant visible le monde du travail féminin. L'exposition spéciale s'inscrit dans une multitude de temps forts viennois passionnants de "Vision & Aufbruch – 150 Jahre Wiener Weltaustellung" (150 ans d'exposition universelle à Vienne) – le thème annuel de l'Office du tourisme de Vienne.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11186

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *