Ma vie sur les réseaux sociaux

Quels sont les réseaux sociaux que j'utilise ? Pourquoi faire et pour faire quoi ? Est-on In parce que l'on est sur un réseau social ? Mes avis sans filtre.

femme-terrasse-rose bernieshoot
Pourquoi je suis sur les réseaux sociaux.

A l’heure où la distanciation sociale est vraiment d’actualité, je prends soin de moi et des autres, l’engouement pour les réseaux sociaux reste à un niveau très élevé. Une vie a pourtant existé avant les réseaux sociaux, je fais partie des dinosaures qui peuvent vous en parler.

Pour autant, j’utilise au quotidien les réseaux sociaux les plus connus, et dans cet article, je vous explique comment je les utilise. L’objectif commun est de donner de la visibilité à mes articles, et de pouvoir échanger avec une communauté.

 

Facebook, le plus populaire

Ne nous voilons pas la face, Facebook est le réseau social qui connaît le plus d’utilisateurs actifs dans le monde. Un blog sans page Facebook est un peu comme un banana split sans crème chantilly. Comme je gère trois blogs, j’ai trois pages Facebook

Comme un peu d’auto-publicité ne peut pas nuire, je vous invite à cliquer sur les liens, et, si vous le souhaitez, liker mes pages : ça fait toujours plaisir.

Mes publications sont donc partagées sur les pages idoines afin d’en augmenter la portée.

Naturellement, j’ai un profil personnel, Bernard Arini (je ne me cache pas derrière un pseudo), qui me permet d’échanger avec ma famille, mes amis, mes anciens collègues, et mon réseau 2.0. Je poste régulièrement une photo avec une question qui permet d’échanger.

Enfin, et c’est certainement la marque de fabrique de Facebook, j’utilise des groupes dédiés à des thématiques pour élargir mon horizon. Je vous citerai seulement les principaux :

Un groupe lecture

Un groupe Vacances et loisirs

Un groupe pour le défi photo Lundi Soleil

Un groupe d’informations diverses

Un groupe pour les passionnés d’aviation

Ils correspondent à mes passions principales, et si nous avons des passions communes alors n’hésitez pas à demander à les rejoindre, je me ferais un plaisir de vous accepter puisque je les administre.

 

LinkedIn, le plus professionnel des réseaux

Si je ne devais être que sur un seul réseau, ce serait LinkedIn, parce que c’est un vrai réseau professionnel. Mon réseau s’est constitué lorsque j’étais en activité, et je continue à l’étendre aujourd’hui dans le cadre de mon activité de blogueur-chroniqueur, mais aussi dans le domaine de l’aviation.

En fait, et pour faire simple, vous pouvez vous créer un réseau professionnel en lien direct avec votre activité. Créer son profil LinkedIn, c’est un bel exercice pour écrire son CV et savoir se vendre. Ce réseau permet de se tenir à jour dans son domaine d’activité, et la rubrique recherche d’emploi peut être très utile.

Bref, c’est un réseau où le sérieux est de rigueur, même si l’humour est parfois au rendez-vous. C’est le lieu idéal pour se faire repérer par un recruteur. Mon conseil est de créer son profil le plus tôt possible dans sa vie professionnelle

 

Twitter, l’actualité 24 heures sur 24

Qu’est-il possible de dire en 280 caractères ? C’est là toute la magie et la puissance de Twitter pour suivre en temps réel l’actualité mondiale. Enfin, pour cela, il faut suivre les comptes idoines, surtout créer vos listes d’intérêts pour pouvoir rapidement faire le tour de l’actualité.

Pour vous rendre compte, allez visiter mon compte Twitter, vous pouvez me suivre si ce n’est déjà fait, et je vous invite également à consulter mes listes Twitter qui vous inspireront peut-être.

C’est un réseau que j’utilise donc pour suivre l’actualité au travers de médias que j’ai choisi. C’est aussi un outil redoutable pour contacter les SAV ou les hotlines et régler des problèmes. Pour ma part, c’est le moyen que j’utilise, et c’est beaucoup plus efficace qu’un appel téléphonique.

 

Si on n'est pas branché réseaux sociaux, est-on out?

La réponse est évidemment non. Il existe heureusement une vraie vie sociale, même si en ce moment c’est compliqué, qu’aucun réseau social ne pourra égaler. Et je pense que savoir quitter un réseau social, est un acte de liberté.

En effet, créer un profil prend quelques minutes, quitter un réseau social peut prendre des mois. Pour ma part, je m’interroge de plus en plus sur le fait de supprimer mon compte Instagram, car les changements d’algorithme sont dévastateurs, et visiblement si vous n’utilisez pas de post sponsorisé (payant) votre visibilité est vite bloquée par cet algorithme. C’est aussi le réseau du monde parfait, et il est inquiétant de voir la population des 18-30 ans rechercher une perfection visuelle totalement virtuelle.

Tout ce qui est fait sur un réseau social peut être fait dans la vraie vie, et c’est plutôt rassurant. Comme je vous le disais un peu plus haut, si j’arrêtais un jour mes blogs, je disparaîtrais des réseaux sociaux.

Néanmoins, pour l’instant, je n’ai pas trouvé de moyen non-virtuel me permettant de faire le tour de l’actualité mondiale en cinq minutes, alors serais-je un jour vraiment out ?

telephone-rose-charme

En conclusion…

Voici donc, sans filtre, mon utilisation de trois réseaux sociaux. Disparaitront-ils comme ils sont apparus ? L’avenir nous le dira.

Et vous, quelle est votre utilisation, ou pas, des réseaux sociaux ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Jamais pu croché avec Instagram va savoir pourquoi. Amitiés
Répondre
B
je te comprends de plus en plus
L
perso j'y suis de moins en moins
bonne journée
Répondre
B
je te comprends
C
Bonsoir,
Un lundi rose pour parler des réseaux sociaux. Perso, j'au un compte Facebook, j'y vaius de moins en moins, juste parfois je partage quelques artricles du blog. Et passe Liker des amis qui ont programmé sur le réseau.
J'ai fais un court passage chez twitter, cela ne rentre pas dans mes cordes.
Bonne soirée
@mitiés
Répondre
B
Je comprends cette distance aux réseaux et le fait que Twitter ne soit pas très friendly
C
Je suis quasi absente actuellement d'Instagram qui fianlement n'est que du vent !
Répondre
B
je suis d'accord avec toi, et j'y suis de moins en moins présent.
T
Salut,
Les reseaux sociaux permettent de se tenir à la page mais il faut faire attention .
Je n'aime pas fesseboucet je me suis radié.
Le temps est au beau fixe mais un peu frais.
On espère que ca va durer.
Bonne semaine
Répondre
B
oui il faut faire de plus en plus attention.
J
Pour les réseaux sociaux je n'utilise que facebook et encore pas de manière assidue . C'est tres pratique pour avoir des nouvelles en photos des vacances des enfants, mais je ne me sens absolument pas obligée de poster régulièrement hormis bien sur pour lundi soleil. Je suis beaucoup plus régulière sur le blog .
Bonne journée
Répondre
B
Je pense que dès l'instant où on se sent obligé, il faut arrêter. merci pour lundi soleil.
L
Payphones are getting rarer here.
Répondre
B
Yes, it's a shame.
P
Bonjour
Eh bien pour ma part j'ai 2 blogs, un compte facebook qui est assez ancien que je consacre à ma famille et à quelques amis proches. Depuis peu je suis également sur 2-3 groupes FB. Et puis j'ai twitter donc voilà bien assez pour y passe du temps.
Belle journée Bernard
Du coup avec IE
Répondre
B
Ouf tu as réussi à poster ton commentaire, merci à Twitter de nous avoir permis de trouver une solution. Si tu souhaites rejoindre un de mes groupes tu es la bienvenue. Merci pour ta persévérance.
M
Depuis la cabine téléphonique que tu as photographié, comme le monde la communication a changé ! Tu décris très bien tout ça dans ton article
Répondre
B
Oui et c'est un changement sociétal plus fondamental qu'on ne le pense.
C
moi je ne vais que sur FB, je trouve que cela me prend déjà beaucoup de temps, je n'ai aps envie d'aller sur d'autres, avec celui là je peux partager mes passions (aquarelle, couture, lecture...) avoir des idées sortie dans ma région et surtout je suis en contact avec mes proches qui sont si loin....mais chacun fait comme bon lui semble....bises.celine
Répondre
B
oui c'est une question de choix.
M
bonjour , cet article est trés intéressant , aussi je vais tâcher d 'y répondre .... je suis une adict d 'internet et des blogs ,
écrire un article tous les jours je le fait maintenant depuis presque 10ans , ..mais je n 'aime pas facebouk,
j 'ai une page pour pouvoir aller ( jeter un oeil de temps en temps ) mais pas pour raconter ma vie , mettre de sphotos )
en clair , je n 'aime pas ... Avoir un blog c'est autre chose , moi çà m'amuse d'écrire et j 'ai rencontré en le faisant des gens intéressants , peu , peut être , mais de qualité ... une liste de noms ne m 'inréresse pas du tout ....
voila j 'espére avoir répondu à ton article


kénavo
Répondre
B
Merci Monica, tu as parfaitement exprimé ton avis. Moi aussi ce qui compte c'est avant tout d'écrire sur mes blogs, et également depuis plus de 10 ans sur celui-ci.
T
j' ai mon blog principal Ekla, puis Over-blog en cas de problème, et face book, l'ensemble me prenant bien assez de temps !
Bonne journée Bernie
Répondre
B
Tu es très actif sur les trois.
M
pour moi c'est pas mal l'utilisation d'un blog, il faut s'en occuper.....ça prend du temps .......si l'on veut mettre un sujet chaque jour....voilà tu sais tout passe un doux début de semaine
Répondre
B
Effectivement la priorité est aussi pour moi les blogs, puis les réseaux
B
Je n'utilise aucun réseaux sociaux et je ne me sent pas out du tout....
Bon Lundi
Répondre
B
je ne suis pas surpris.
S
Hello Bernie
Tu es très actif en effet sur ces réseaux sociaux qui parfois pourrissent un peu nos vies !
Pour ma part, je ne visite que ton Blog
Je ne suis ni totalement "in" ni totalement "out", j'ai des comptes mais ils "dorment" ! Mes profils s'enlisent ! FB, Instagram, Linkedin, seul mon blog est bien vivant et il me prend beaucoup de temps.
Je ne me suis jamais aventurée sur Twitter...
Belles trouvailles pour le rose de ton Lundi au soleil.
Bonne semaine et gros bisous
Répondre
B
C'est déjà beaucoup de visiter mon blog, peut-être que celui sur la lecture t'intéresserait aussi.
E
J'admire ton organisation et ton dynamisme ! Bon lundi
Répondre
B
Je crois que je suis ainsi depuis pas mal de temps.