Samba Al Pais – La fin d’un événement culturel en Occitanie

Les organisateurs ont la tristesse de vous annoncer que suite à la réunion du bureau municipal de ce mardi 14 août, le maire de St Antonin Noble Val a pris la décision irrévocable et arbitraire d’annuler le festival Samba al Pais pour 2019 pour des raisons de « salubrité et de sécurité publique » suite au rapport des gendarmes faisant état de cas relevés mais non verbalisés de quelques (3 ou 4) personnes en état d’ébriété alcoolique ou stupéfiante au petit matin.

samba al pais
© Maxime Dessaux

SAMBA AL PAIS 2019 ANNULÉ

Samba Al Pais a accueilli 3500 personnes sur le site du festival de toutes les générations et de toutes origines dans la joie le partage et la bonne humeur. Samba Al Pais a reçu des artistes de renommée internationale qui ont tous été subjugués par la beauté et la qualité du festival, sans parler de l’accueil chaleureux qui leur a été réservé.

Plus de 130 bénévoles ont travaillé d’arrache-pied et avec le cœur pour faire de ce moment quelque chose d’inoubliable. Des concerts gratuits que nous avons financé, ont été organisé dans le centre village pour le plaisir de tous et toutes.

Les cafetiers, restaurateurs, les commerçants, les touristes n’ont eu de cesse de nous remercier.

Malgré tout le sérieux et la belle réputation du festival qui attire des publics variés de toute la France, qui fait découvrir aussi la région et ses atouts.

Malgré le soutien sans faille des institutions Région, Département, Etat depuis plus de 10 ans, les organisateurs sont scandalisés par une telle décision prise sans concertation et sans négociation possible.

Ils appellent tous les ami e s, les artistes, les habitants, etc.. à nous soutenir et faire entendre leur voix pour contrer cette censure

N’hésitez pas à partager la pétition lancée pour changer cette décision.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11243

10 commentaires

  1. Le festival de Martigues s’achève aussi cette année après 30 ans, pas pour les mêmes raisons. Mais il a eu un enterrement de première classe et un final qui restera dans toutes les mémoires autant dans celles des artistes que dans celle des spectateurs. C’est toujours triste quand un festival culturel s’arrête car la culture est l’âme de la démocratie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *