Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Savoir douter pour renforcer vos certitudes.

mais plus d’une centaine de fois au Littré ou au Bescherelle pour, par exemple de vétilleuses questions de trait d’union. Le plus grand savoir n’est-il pas de douter (Etienne-François de Vernage) …

dali graff paris bernieshoot beaubourg centre pompidou

Savoir douter

Libertés orthographiques

Que vous écriviez une lettre, un e-mail, ou un article pour votre blog, sachez douter. Sachez vous arrêter devant votre doute, c’est une affaire de probité. Si le Littré ou le Bescherelle vous effraie, vous avez aujourd’hui la possibilité d’avoir recours au « maître du web » Google.

Beaucoup lire, surtout mentalement, savoir réapprendre par cœur l’orthographe et avoir l’humilité de consulter l’oracle en cas de doute sont les clés pour acquérir des certitudes et éviter des fautes énormes, affligeantes ou disgracieuses.

Le trait d’union

Le trait d’union permet d’unir plusieurs mots pour n’en former qu’un seul (une longue-vue), il peut aussi marquer la liaison entre deux mots (lirez-vous ?), ou encore à éviter de mettre une lettre seule en fin de phrase.

Le trait d’union change le sens d’une phrase : « Cela peut être une certitude», « c’est peut-être une certitude ».

Il y a des règles et des exceptions, alors souvent, je doute…

Les accents

Une fois passé le laxisme, ou la facilité, la question des accents rappelle son rôle de gardien de l’orthodoxie.

Comme il faut ponctuer, il faut accentuer. Aigu, grave ou circonflexe, l’accent, que nous apprenions autrefois à dessiner, doit être présent avec justesse.

Faut-il rappeler que le seul fait d’être affecté, ou de ne pas être affecté de l’accent suffit à différencier la signification de maints homophones :

- ça et çà

- la et là

- du ou dû

-ou et où

-…

L’accent circonflexe m’apporte régulièrement des doutes, on prie quelqu’un à déjeuner avec ou sans accent circonflexe ?

Beaubourg, le doute

Les raisons de douter sont nombreuses, quand nous faisons un choix, nous ne connaissons pas toutes ses conséquences, il est toujours facile d’analyser un choix, à postériori, en connaissant les conséquences réelles.

Je fais partie de cette génération qui a connu la période avant et après Beaubourg. Les doutes, les oppositions étaient nombreuses :

- son architecture

- la centralisation parisienne d’un accès à la culture

-…

J’ai encore en mémoire la première fois où j’ai vu se chef d’œuvre : c’était comme un vaisseau venu se poser au milieu de ce quartier pour y apporter la culture.

En ce moment, vous pouvez y voir l’exposition André Derain, 1904 -1914-la décennie radicale. Si vous aimez le fauvisme comme Bernie & Co, ou si vous ne connaissez pas les peintres fauves, foncez savourer cette exposition. Un conseil, achetez votre billet en ligne, vous éviterez l’attente. Et là, aucun doute, c’est une certitude.

’exposition André Derain, 1904 -1914-la décennie radicale centre georges pompidou

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilbertilo 21/11/2017 10:36

Un navigateur dans la pétole me dit:"seul le doute fait avancer".Il est gentil le gars ,philosopher ,quand sur un océan d'incertitudes je rame ...

Maria-Lina 20/11/2017 19:17

J'ai eu la chance de voir ce chef d'oeuvre lors d'un voyage à Paris, très impressionnant! Bise, bon lundi tout en douceur!

covix 20/11/2017 18:08

Bonsoir,
J'ai souvent des doutes et les vieux concepts refont surface, mais parfois le doute persiste.
Bel article à l'époque où les accents ne sont plus les bienvenus.
Bonne soirée
@mitié

Ava 20/11/2017 16:42

J'ai toujours fait attention à l'orthographe, un signe de politesse, et aussi de désir de compréhension. Souvent quand on relit un texte qu'on a écrit bien avant, on trouve des coquilles. En plus, avec les écritures automatique du téléphone mobile qui corrige les mots sans vous prévenir, on a parfois des surprises. Pour moi, l'orthographe c'est la politesse de la compréhension et je déplore de voir tous ces jeunes qui s'exprime sur le net avec toutes ces fautes. Ils ne cherchent même pas à se corriger !

Mimi 20/11/2017 12:48

Moi aussi je me souviens de la première apparition de Beaubourg quand nous avons surgi sur cette place... des tuyaux, il y avait des tuyaux partout ! Quelle audace d’exposer ainsi tous ces tuyaux que d’habitude on cachait dans les sous-sols ! J’adore ce bâtiment en fait, mais j’ai dû l’apprivoiser.

la nonna 20/11/2017 08:29

un article pertinent sur les interrogations ...

trublion 20/11/2017 08:25

je pense qu' on apprend beaucoup des échecs, mais on doit tout faire pour les éviter

jazzy57 20/11/2017 08:24

Concernant l'orthographe oui mieux vaut avoir des doutes , employant windows live writer pour faire mes billets , il m'arrive de m'insurger quand je vois que celui - ci me souligne en rouge certains mots , je me pose des questions car il méconnaît certaines règles ou mots mais pour d'autres il s'agit d'un accent oublié et là je lui suis reconnaissante car j'ai un peu trop tendance à les oublier .
Bonne journée
Bises

Fille Stule 20/11/2017 08:00

Salut Bernie !

J'adore les Graph' sur les façades. Celle-ci est extra. Pour l'expo, c'est pas pour demain, je ne prévois pas de déplacement. Je verrai sur le Net même si c'est moins bien. Quant au doute, c'est humain, pas toujours pathologique. C'est notre signal d'alerte quand on ne sent pas trop le truc. Bon début de semaine !

celine 20/11/2017 07:39

bel article sur le doute, en effet ces petits traits d'union ou d'accent changent tout. bises.celine

Elena800 20/11/2017 06:12

Je doute toujours et pourtant c'est ce que je connais le mieux ; l'orthographe. Bon lundi !