Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Vanessa Morales, une toulousaine à la conquête du Kilimandjaro pour lutter contre la Sclérose en Plaques

Il était une fois l’histoire d’une jeune femme presque comme tout le monde… sauf que dans moins de 9 mois, elle tentera en un temps record, l’ascension du plus haut sommet d’Afrique, le Kilimandjaro (5.895 mètres d’altitude).

Cette performance a pour objectif, avant tout, de mettre en lumière une cause qui lui tient à cœur, la lutte contre la Sclérose en Plaques. Cette femme c’est Vanessa Morales, accrochez-vous, il faut suivre cette passionnée !

vanessa morales
©DR

VANESSA MORALES Une femme hors du commun qui part côtoyer les nuages !

UNE ASCENSION SPECTACULAIRE ET RARE

Culminant à près de 6.000 mètres d'altitude, soit un kilomètre plus haut que le Mont Blanc, le Kilimandjaro est un rêve ultime pour les amateurs de sommets et de randonnées.

En septembre 2019, Vanessa Morales, une inconnue du grand public, affrontera au pas de course et en une seule petite journée (moins de 12h aller-retour) cette montagne mythique de Tanzanie, un record exceptionnel si elle réalise cette performance.

Atteindre le toit de l'Afrique demande une préparation physique spécifique et nécessite de repousser ses limites.

Le dépassement de soi, Vanessa connait bien ! Animée depuis toujours par les challenges, elle rêve désormais d’aller côtoyer les nuages en vivant pleinement ses passions : la course à pied et les grands espaces vierges hors du temps.

vanessa morales iteps muret
©DR

 

Vanessa est suivie médicalement et s’entraine quotidiennement à l'ITEPS de Muret, centre sportif de la clinique d'Occitanie, afin de préparer ses poumons au manque d'oxygène.

Toutefois, courir en montagne plusieurs heures en continu, c'est son oxygène !

 

UNE PERFORMANCE AU SERVICE D’UNE CAUSE

Au fil de rencontres inattendues, à la mesure de son parcours de vie professionnel et personnel, Vanessa s’est engagée depuis plusieurs années à soutenir la lutte contre la Sclérose en Plaques.

L’ascension du Kilimandjaro, Vanessa devait la faire sur plusieurs jours avec Sylvie, une femme atteinte de la sclérose en plaques. Malheureusement, sa maladie la prive de réaliser cette aventure. Vanessa n’a pas renoncé au projet et a décidé de planter le drapeau aux couleurs de La Ligue contre le Sclérose en Plaques au sommet de cette montagne, pour Sylvie et toutes les personnes atteintes. Pour elle, c’est un bon moyen d'apporter un éclairage sur cette maladie auto-immune qui touche plus de 100 000 personnes en France dont plusieurs de ses proches.

vanessa morales laponie
©DR

 

Fin 2017, Vanessa était déjà partie dans le grand froid en Laponie au nom de la Ligue contre la SEP, dans le but de sensibiliser le grand public et lancer un appel aux dons pour faire avancer la recherche.

Cette aventure a été filmée par une petite équipe bénévole, avec à la réalisation Patrick Foch et à la caméra Benjamin Ziegler, qui l’a suivi dans son périple où la température avoisinait les -37° ressentis.

Diffusé principalement dans des festivals, ce film baptisé «Sous le plus beau ciel du monde» montre une Vanessa seule au monde, courir dans les immensités blanches et immaculées sous de magnifiques aurores boréales.

L’équipe de tournage renouvelle l’expérience en suivant Vanessa sur le Kilimandjaro, un voyage qui promet d’être riche en images. Aujourd’hui, afin de réaliser ce projet extraordinaire, Vanessa a besoin de partenaires financiers. Les fonds serviront aux équipements sportifs, à la logistique et aux approvisionnements nécessaires. Les dons supplémentaires récoltés (dépassant le budget estimé à 50K€) seront directement versés à la recherche contre la Sclérose en Plaques.

 

UN PARCOURS DE VIE ATYPIQUE

Vanessa ne se considère pas comme une athlète de haut niveau, ni comme une femme de l’exploit, juste comme une personne bercée depuis son enfance dans l’univers du sport et des grands espaces.

Native de Perpignan, ayant grandi à Font-Romeu, elle se passionne pour le patinage artistique, ce qui lui permet d’intégrer un cursus sport études. Très jeune, elle apprend à se dépasser physiquement. Elle commence la course à pied vers l’âge de 16 ans pour le plaisir, un besoin de s’évader, puis devient vite une excellente coureuse. A 21 ans, Vanessa souffre du syndrome des loges et se fait opérée des deux jambes, une étape difficile surmontée grâce à un mental de battante. Quelques mois plus tard, de nouveau sur ses deux pieds, Vanessa reprend la course à pied sans se douter du destin qui l’attend.

Aujourd’hui, Vanessa est une jeune maman de 35 ans qui vit depuis une dizaine d’années dans la région toulousaine. Diplômée d’Etat d’aide médico-psychologique, elle suit actuellement des études d’infirmière. En parallèle, Vanessa est pompier volontaire depuis 2006. D’ailleurs, c'est un peu grâce aux cross organisés par le service de secours et d'incendie qu'elle se fait remarquer, terminant 5ème au championnat de France en 2016.

Ensuite, les évènements s'enchaînent : des trails, de bons classements et des propositions. Puis Vanessa part en 2015 sur un coup de tête, sans sponsors ni aides financières, parcourir les trois sommets les plus hauts des Pyrénées. Durant 3 ans, elle améliore sa performance sur ce parcours jusqu’au jour où une proposition plus ambitieuse arrive, la course en Laponie finlandaise.

vanessa morales pyrenees
©DR

C’est le début d’une aventure humaine et sportive incroyable.

Où va s’arrêter Vanessa ? Au sommet du Kilimandjaro, c’est certains, mais quelle sera la suite ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Florence 18/02/2019 11:51

Beaucoup de respect pour cette personne; j'ai moi même une SEP mais qu'est-ce qu'aimerai me joindre à elle pour cette ascension !! .....

Bernie 18/02/2019 17:04

Je te comprends Florence

Guyenne 17/02/2019 14:34

Bonsoir et merci pour votre commentaire sur Valentino Rossi auquel j'ai répondu sur mon blog.
C'est une extraordinaire performance pour cette jeune femme que de se lancer à l'escalade du point culminant de l'Afrique dans le but d'alerter le monde sur cette terrible maladie qu'est la sclérose en plaque. Une maladie dégénérative qui finit par vous clouer dans un fauteuil roulant. J'ai connu plusieurs personnes à un stade différent et une nièce à mon épouse est atteinte par cette maladie.
Bonne fin de journée !

Bernie 17/02/2019 18:27

C'est une performance qui mérite beaucoup de respect

manou 16/02/2019 09:43

Je suis admirative et je découvre cette jeune femme dynamique et volontaire et en plus pour la bonne cause...Merci pour de nous en parler

Bernie 16/02/2019 17:21

Avec plaisir

trublion 16/02/2019 07:47

Un sacré bout de femme, mais la cause qu' elle défend en vaut la peine

Bernie 16/02/2019 17:22

Elle inspire le respect.

moqueplet 16/02/2019 06:30

je ne l'envie pas, mais je l'admire....et je luis dis bravo....il faut aimer le sport, l'altitude etc.....et ce n'est pas donné à tout le monde....passe une bien douce journée

Bernie 16/02/2019 17:22

Elle inspire respect et admiration.

jill bill 15/02/2019 18:36

Bravo madame... J'ai un frère cadet qui souffre d'une sorte de SEP... ayant perdu l'usage d'une jambe... et dont on ne peut rien, encore... merci, JB

Bernie 16/02/2019 17:23

Une maladie dont on parle trop peu souvent.