Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Exposition HURBAN / NUDE par Boris Wilensky | Galerie Deux6

HURBAN / NUDE par Boris Wilensky, photographe et lauréat du Prix du Jury Paris Artistes en 2016. Une exposition à découvrir à la galerie Deux6 du 8 novembre au 22 décembre.

Boris Wilensky
© Boris Wilensky

HURBAN / NUDE

Lauréat du Prix du Jury Paris Artistes 2016, Boris Wilensky revient sur la scène parisienne. En parallèle de la foire internationale Paris-Photo, l’artiste français présente à la galerie Deux6 une nouvelle manière d’aborder les thèmes qui lui sont chers et définissent son approche de la photographie.

La série HURBAN, dont quelques œuvres seront à nouveau exposées à l’occasion de la sortie de NUDE, confrontait le spectateur à la saturation propre aux grandes métropoles. La série NUDE, au contraire, propose des images simples, presque binaires, occupées partiellement par le ciel et le sable.

Deux séries aux antipodes l’une de l’autre, et que l’on pourrait pourtant qualifier de complémentaires. Entre civilisation et nature, entre humanité menacée et purification de soi, les photographies de Boris Wilensky ne manquent pas de convoquer l’imaginaire et de dresser un portrait tantôt fragile tantôt destructeur du monde qui nous entoure.

« Le désert n’est pas là où on croit. Le Sahara est plus vivant qu’une capitale et la ville la plus grouillante se vide si les pôles essentiels de la vie sont désaimantés. »

Antoine de Saint-Exupéry.

Par son approche du monde et de sa diversité, Boris Wilensky s’est approprié cette citation d’Antoine de Saint-Exupéry comme un étendard, un manifeste pour l’humanité.

Menacée, supplantée ou absente, la vie, dans les photographies de Boris Wilensky, est toujours suggérée. Comme une toile de fond inaliénable, la vie sous-tend chaque réflexion mise en oeuvre par les images : elle est dans les courbes du désert qui évoquent la nudité d’une femme, dans la publicité omniprésente des métropoles qui forment les désirs, dans le mystère de ce que cachent les dunes de sable. Paradoxalement, les paysages les plus nus semblent contenir bien plus de secrets et d’histoires que les constructions contemporaines.

Peut-on se perdre en ville, et se trouver dans le désert ?

Les photographies de Boris ont été exposées à l’international : de Séoul à Abu Dhabi, en passant par le carrousel du Louvre, Cannes, Dubaï et bien sûr la galerie Deux6.

Chaque fois couronné de succès, le travail de Boris Wilensky prend aujourd’hui un tournant mais demeure profondément humaniste, réfléchi, actuel.

Oui, on peut être dans le 7e arrondissement et observer les perspectives offertes par un paysage de sable …

Rendez-vous du mardi au samedi de 11H à 19H, et les jeudis jusque 21H, 66 avenue de la Bourdonnais, 75 007 Paris.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 08/11/2018 07:09

la vie est partout, même dans le désert !

Bernie 08/11/2018 18:08

le désert est même très vivant