bernieshoot-bleu-lundi soleil

Écrire en Bleu ou en Noir : Expressivité et Formalité

L’acte d’écrire peut sembler anodin, mais le choix de la couleur de l’encre peut avoir des implications importantes, que ce soit pour des tâches quotidiennes ou des moments cruciaux tels que les examens ou les concours. En tant que rédacteur web, je me suis souvent interrogé sur la pertinence de cette décision, entre le classique noir et le plus expressif bleu.

Expressivité vs. Formalité : Quand le Noir s’impose

Lorsqu’il s’agit de situations formelles, telles que des examens ou des concours, le noir prend fréquemment le devant de la scène. Cette couleur est généralement associée à la formalité, à la rigueur et à la sévérité, des qualités qui peuvent jouer en faveur de la clarté et de la lisibilité dans ces contextes cruciaux. En effet, opter pour une encre noire transmet un message de sérieux et de professionnalisme, des atouts essentiels lorsque chaque mot compte. Il est utile de rappeler qu’écrire en rouge peut faire fuir.

Le Noir : Partenaire de l’Efficacité dans le Milieu Académique

Quand je m’apprête à rédiger un examen ou à participer à un concours, je choisis systématiquement un stylo à encre noire. Cette décision est motivée par l’idée que le noir offre une lisibilité optimale, facilitant la tâche des correcteurs et améliorant mes chances de réussite. Dans le milieu académique, chaque détail compte, et l’utilisation d’une encre noire peut être un moyen subtil, mais efficace de montrer son engagement envers la qualité de son travail.

Quand la Créativité s’exprime en Bleu

Cependant, il serait réducteur de reléguer le bleu au simple rôle de couleur expressive. Le bleu peut également jouer un rôle crucial dans le processus créatif. Cette couleur est souvent associée à la créativité, à l’imagination et à la liberté d’expression. Écrire en bleu peut être une façon de briser la monotonie de la vie quotidienne, d’ajouter une touche personnelle à ses notes ou de laisser libre cours à ses pensées les plus créatives.

L’Équilibre entre le Noir et le Bleu : Une Question de Contexte

Dans le grand débat entre écrire en noir ou en bleu, il est crucial de reconnaître que le contexte joue un rôle déterminant. Si la formalité et la rigueur sont de mise, le noir reste le choix privilégié. Cependant, lorsqu’il s’agit d’explorer sa créativité, le bleu peut être un allié précieux.

ecrire-bleu-noir

Conclusion : Écrire avec Discernement

En conclusion, la décision d’écrire en bleu ou en noir dépend étroitement du contexte et de l’objectif visé. Dans un cadre formel, le noir demeure le choix sûr, offrant clarté et professionnalisme. Cependant, dans des moments plus décontractés ou créatifs, le bleu peut apporter une touche d’originalité et de personnalité à votre écriture. Finalement, que vous préfériez le noir ou le bleu, l’essentiel est d’écrire avec discernement, en choisissant la couleur qui correspond le mieux à l’intention derrière chaque mot.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11109

26 commentaires

  1. Oh we can use both black or blue in Malaysia.
    But it’s always black when we sign formal documents though.

  2. Depuis que l’écriture passe presque toujours par l’ordinateur, j’avoue avoir délaissé cette couleur bleue .

  3. Article très intéressant. Sans savoir le rouge je l’avais écarté d’office
    . Il me rappelait les notes de la maîtresse dans la marge du cahier.
    Sinon c’est plus souvent le noir que j’utilise.
    Bonne journée et une bonne semaine.

  4. Bonjour Bernie
    J’ai beaucoup écrit, j’ai une certaine quantité de journaux et cahiers. Ils sont tous écrits en bleu, sans doute que les crayons se vendaient plus en bleu qu’en noir.
    Maintenant si j’ai envie d’écrire c’est sur mon clavier donc pas de choix de couleur.
    Belle journée à toi

  5. J’ai toujours aimé écrire en bleu mes lettres ou mails.
    Un jour, un artiste que j’apprécie m’a demandé « Vous écrivez toujours en bleu ? » Je lui ai répondu que cela dépendait du destinataire. Il m’a dit avoir lu que cela dénotait d’une certaine régression, mais qu’il ne m’attribuait pas du tout ce travers…
    Cela m’a marquée, mais je continue…
    C’était Yves Simon.

  6. Quand j’étais jeune…
    Je préférais écrire en bleu, écriture manuscrite burn entendu. Je me suis rendue compte qu’avec le temps, l’écriture a l’encre bleue à tendance à s’effacer. Maintenant, on écrit de moins en moins. Il est vrai que pour tout document officiel écrit à la main, le noir est obligatoire. Mais, encore actuellement, si je prends le temps d’écrire une lettre manuscrite , j’aime prendre la plume en bleue !
    Bonne semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *