Sans Bruit, le 1er clip issu du nouvel album de -Bat-

Voici Sans Bruit, le 1er clip issu du nouvel album de -Bat- qui paraîtra en janvier 2023. Un clip Réalisé par Gustav Gentieu à Hyères (83).

Sans Bruit, le 1er clip issu du nouvel album de -Bat-

La chronique d’un couple dont la fin est annoncée, malgré la beauté de ce qui a été vécu…
“Sans bruit” se distille comme des gouttes d’eau, un tango qui se joue de l’amour.
Des images qui évoquent cette nostalgie de l’état de grâce et l'impossibilité de se projeter de nouveau. Le silence mis en mot sur une musique qui incite à la danse.

Réalisation de Gustav Gentieu. Tournage dans la réserve naturelle des Salins des Pesquiers à Hyères (83), avec 2 danseurs-acteurs, Camille Vergnaud & Benoit Le Bars, pour incarner le couple.

Ce n’est pas cette fille que je fixe, mais comment ils se regardent et s’embrassent
Ce n’est pas cette fille qui me trouble… mais la beauté de leur état de grâce

Pochette single sans bruit -bat-

Intro et couplet 1

Intro et couplet 1 : plan séquence, les danseurs se rapprochent, s’apprivoisent, jusqu’à «s’étouffer».

Paroles: « Ca s’est passé sans faire de bruit, un goute à goute sans qu’on ne l’essuie

Tout n’est plus tout à fait à la même place

Regarde comme l’on se passe à coté sans que rien ne se passe

Comme de l’un et de l’autre on sait désormais se passer

On n’est pas sans passé, on en a passé

C’était beaux, ça n’arrive qu’une fois et on l’a fait

D’ailleurs on a quasi tout fait jusqu’à s’étouffer… »

Refrain 1 : décalage entre les phrases désolante du chant et les images joyeuses du couple qui joue, les pieds dans l’eau, qui danse… puis chute!

Paroles: « Ce n’est pas cette fille que je fixe mais comment ils se regardent et s’embrassent

Ce n’est pas cette fille qui me trouble … mais la beauté de leur état de grâce »

Couplet 2 : Séquence dansée au coeur de la réserve naturelle, la chorégraphie témoigne de plus en plus de la tension qui habite le couple.

Paroles: « Ne t’embarrasse pas à faire semblant, à croire que ce n’est qu’un moment

Que ce n’est pas moins bien qu’avant mais juste différent

Regarde comme tout est un effort, même quand tu demandes du réconfort

Comme l’on rame à ramasser les bouts de nous qui nous lient encore

Combien de temps et surtout comment?

On est prêt à faire écran, à fermer les yeux sur ce qui nous attends.

Mais perdu dans mes pensées, incapable de t’en parler.

Je reste planté là face à toi, le regard au delà… »

Refrain 2 : des scènes de vie viennent s’intercaler entre les scènes dansées, faisant clairement ressentir au spectateur le malaise du couple. Ca tourne, ca se porte, ca va au sol… des images filmées au drone viennent enrichir ce tourbillon.

Pont : Scène chorégraphiée en face à face, duo duel.

Paroles: « Si je reste je me trompe, je me trompe si je m’en vais

Si je reste je me perds, je te perds si je m’en vais.

En restant je renonce. En partant je renonce.

Si je parle je me perds, je me trompe si je me tais… »

Partie instrumentale et fin de la chanson : nouvelle temporalité, le temps a passé, elle cheveux court, lui cheveux long, lui qui arrive en voiture, elle qui l’attendait? Elle s’approche, joue avec luien s’allongeant sur le capot… il démarre violemment et elle s’extrait… il part sans elle (long planau drone), à moins qu’elle réapparaisse en sortant la tête de cette voiture qui s’en va…

Photo clip sans bruit Camille Vergnaud  Benoit Le Bars

Poroles: « Et ce silence … cette terrasse. Et ce silence … qui nous terrasse »

SANS BRUIT (clip officiel)

-Bat-

-bat- signe avec QUADRACHROMIE un virage esthétique et scénique avec des chansons en quadrichromie peintes par 4 décennies de vie.
Pour créer ces nouvelles chansons, il est allé explorer de nouvelles thématiques et textures sonores, plongeant dans des nappes de synthés analogiques et autres délices de boites à rythme… Les chansons s’étirent et les mots prennent une autre dimension dans ce nouvel écrin électronique… L’accordéon qui accompagne -bat- sur scène depuis le début trouve ici une place singulière et non systématique, la musique est pour la première fois pensée aussi pour la danse et le lâché-prise.
L’histoire du disque prend corps aussi dans la création du visuel, 40 sérigraphies en quadrichromie, imaginées avec l’artiste Alias Ipin, originales et numérotées, pour accompagner la sortie du Vinyle, des pochettes d’album, œuvre d’art.
Il y a des jeux de mots qui donnent du relief au sens, c’est le cas de ce Quadrachromie, un disque qui cherche à peindre la vie, composé sur les touches du piano, plutôt que dans le souffle de l’accordéon.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11100

4 commentaires

  1. Oh I can vaguely hear the accordion in the background, which reminded me of early songs from Paris.
    The lake looks pretty, I wonder if it was filmed in South America, somewhere like Bolivia.

    Oh yes, I finally remember the last trick about changing French words to English.
    It’s by adding « s » to the circumflex vowel, eg fore^t – forest, ho^pital – hospital.
    It’s interesting that English is related to German but French words are easier to guess than German.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *