Ça ne s’apprend pas

Me retrouvant seul, je fus rapidement assiégé par la bande de copines que fréquentait Macha… "Ça ne s’apprend pas" une microfiction signée Yves Carchon…

femme rousse sourire bagage

 

Ça ne s’apprend pas

Quand Macha est morte, je l’ai bien pleuré. Je l’avais tant aimé. Mais même après sa brusque disparition, je l’aimais encore plus. Voici pourquoi.

Me retrouvant seul, je fus rapidement assiégé par la bande de copines que fréquentait Macha. Des cinquantenaires pour la plupart, encore pimpantes et sémillantes. Des femmes dans la fleur de l’âge, qui semblaient goûter ma compagnie.

Très vite je me rendis compte que toutes voulaient m’aider à combattre mon désarroi. L’une me parla d’un talent de cuisinier dont j’étais pourvu, l’autre me confia aimer la Littérature russe et le bien qu’elle en pensait, qu’elle affirma partager avec moi. Une troisième m’avoua qu’elle serait contente de partager un jogging avec moi.

Une dernière me fit entendre qu’elle était très intriguée par le fabuleux amant que, dit-elle j’étais, qu’on lui avait tant vanté.

Et ce « on », je le compris, ne pouvait qu’être Macha. Macha qui, pour que je ne restasse pas seul après sa mort, avait tressé autour de mon front des lauriers glorieux. Elle avait pris soin, auprès de ses amies, de créer une mythologie autour de ma personne.

C’est ainsi que j’étais devenu un cuisinier hors pair, un amateur de littérature dostoïevskienne, un jogger hors norme et un amoureux époustouflant !

Chère Macha ! Même d’où elle était, elle avait tenu à m’adresser un vibrant message d’amour. Elle m’aimait encore, par-delà la mort.

Je me mis donc au jogging, à lire tous les Russes, à prendre des cours de cuisine.

Pour le reste, je n’en parlerai pas. Ça ne s’apprend pas !

yves-carchon-ecrivain

Une microfiction signée Yves Carchon, écrivain, auteur de "Riquet m'a tuer", de "Vieux démonset de « Le Dali noir »

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11187

14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *