Faut-il ne jamais franchir la ligne blanche ?

En d’autres temps, nous aurions parlé de la ligne jaune, mais elle est devenue blanche depuis 1972, qui s’en souvient vraiment, mais la question reste posée dans les mêmes termes, devons-nous franchir la ligne ?

pleine lune blanche

 

Franchir la ligne blanche

Connaître les limites

Avant de vouloir franchir une limite, il faut commencer par la connaître. Puisque je parlais de ligne blanche, il existe de nombreux cas où connaître la limite de vitesse n’est pas forcément évident. Les différents changements peuvent se succéder et un effort de mémoire est nécessaire pour avoir en tête la bonne valeur. Alors si vous avez la tête dans la lune…

Certes, aujourd’hui, avec les GPS la limite est souvent affichée et facilite sa connaissance, mais, en cas de travaux, où si vous n’avez pas effectué de mise à jour la vitesse limite indiquée peut être erronée.

 

Aller au-delà du mur…

Tout d’abord, et il faut en convenir, l’esprit français n’aime pas les limites, il aime considérer qu’il peut s’accorder une zone de tolérance. Chevaucher une ligne blanche n’est pas la franchir, cette subtilité, bien réelle, est souvent transformer en espace de tolérance. Si la limite de vitesse est de 80 km/h, je peux rouler à 85 km/h ; si la limite est de 130 km/h, je peux rouler à 135km/h ; si la date limite de consommation est le 1er, je dois pouvoir consommer le 2 (que se passe-t-il à minuit ?).

La zone de tolérance est certainement née avec les premiers radars qui n’avaient pas la même précision constructeur qu’aujourd’hui, et cette tolérance a comme fonction de se dire que l’on ne sera pas pris. Aujourd’hui, la technologie a grandement évolué dans tous les domaines, et l’imprécision des radars a fondu comme neige au soleil.

Parfois, la nécessité va faire que le chevauchement d’une ligne blanche sera préférable, car il permettra d’éviter une collision avec un obstacle fixe ou mobile. La vraie difficulté, notamment pour une limite de vitesse, est, tout comme il ya des milliers de sélectionneurs de l’équipe de France, d’accepter un choix d’expert. Vous remarquerez que ceux qui contestent une limite de vitesse, comme les 80 km/h, ne respectaient de toute façon pas les 90 km/h…

 

Savoir dépasser ses limites

Dans notre quotidien, professionnel, privé, sportif, nous avons tous des limites. Ces limites peuvent être physiques ou morales. Il est toujours bon de les connaître, et dans le domaine du sport ou plus simplement de l’activité physique, le challenge d’atteindre ou de dépasser sa limite, son record, crée une motivation supplémentaire ; ce sont des ondes positives.

Professionnellement, vouloir évoluer est naturel pour ne pas tomber dans une routine, même si elle est de plus en plus obligatoire parce qu’alimentaire. Il est difficilement envisageable aujourd’hui de rester au même niveau et dans un même métier toute une vie. Franchir la limite de son domaine de compétences, peut permettre de se donner les moyens d’une autre vie, mais c’est une ligne souvent plus difficile à franchir…

lune ciel bleu

 

Fin du blanc, place aux animaux de compagnie

Ce dernier lundi de janvier marque la limite du blanc pour notre défi photo Lundi Soleil. En février, nous avons rendez-vous avec les animaux de compagnie, pour des participations sans aucune limite !

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11090

30 commentaires

  1. C’est une réalité que même le job nous invite, avec les urgences des interventions, à franchir certaines limites, outre celles de la route, les nôtres aussi pour aller au bout de la réussite.
    Bonne journée
    @mitiés

    • Effectivement c’est une belle raison. Je te remercie ici pour ta très belle participation car les commentaires sont fermés sous ton bel article

  2. *Devant chez moi, peu de voitures respectent le 80 !! Il faut savoir dépasser ses propres limites, dans la limite du stock disponible !

  3. Pour la limitation à 80 je suis bien d’accord avec toi , le 90 n’étant déjà pas respecté . Je suis chaque fois effarée de voir comment certains automobilistes se conduisent sur des routes de campagne , comme s’il ne pouvait jamais surgir un obstacle ou une autre voiture derrière un dos d’âne.
    Quant à franchir la ligne blanche en ville pour dépasser un cycliste pour ne pas le gêner là c’est toute autre histoire .
    Savoir dépasser ses limites pour le sport peut être très motivant mais peut aussi conduire à l’accident , quelques souvenirs de plâtres perso .
    Bonne journée
    Bises

    • Effectivement dans le sport il faut connaître ses limites avant de vouloir les dépasser et risquer un accident…

  4. normalement, l’ homme étant affublé d’ un cerveau, la vitesse devrait être celle des circonstances à l’ instant T
    Bonne journée Bernie

  5. Il me apparaît indispensable de faire la nuance entre, d’une part, les interdits ayant un réel fondement et ceux qui proviennent de notre éducation pour s’autoriser ce qui, jusque-là, était défendu et nous empêchait d’évoluer.

  6. Il vaut mieux toujours savoir où sont les limites à ne pas franchir, dans TOUS les domaines …
    Bon début de semaine, cher bernie.

  7. Ah ne pas dépasser ou dépasser selon les circonstances… préférable de rester dans le train-train que de courir à l’aventure et à sa perte, côté emploi ne fut-ce…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *