Thriller : Je me souviens

Roman policier écrit par Martin Michaud, « Je me souviens », cette nouvelle enquête de Victor Lessard,  nous parle d’identité à bâtir, de mémoire à reconstituer et de soif d’honneur.

Je me souviens - Martin Michaud - éditions kennes

Je me souviens - Martin Michaud - éditions kennes

Je me souviens

I didn’t shoot anybody, no sir!

Cette phrase a été prononcée par la voix douce de Lee Harvey Oswald, assassin présumé du Président des Etats Unis John Fitzgerald Kennedy (assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas). Cette phrase, qui m’avait marqué à son époque, ne peut être anodine, même prononcée dans la rue par un inconnu qui vous croise.

« Je me souviens » est le titre de ce roman policier, mais aussi la devise du Québec. Ces deux phrases posent le contour d’un roman, qui se veut celui de la réconciliation pour le sergent détective Victor Lessard.

Ce héros est de la trempe de ceux de Fred Vargas. L’empreinte du personnage de Victor Lessard est un des ressorts de ce roman. Face à une série de meurtres qui semble ne pouvoir s’arrêter, Victor Lessard va faire front.

Tout au long des 648 pages de ce roman, l’auteur nous décrit l’humain de Victor Lessard au travers de ses relations proches.

Tout d’abord Jacinthe Taillon, sa truculente coéquipière, avec qui il est dans un affrontement permanent, mêlé à un respect total et une volonté de prendre soin de l’autre.

Et puis Nadja est entrée dans sa vie, lui qui ne voulait plus, qui n’est pas prêt mais surtout ne peut croire à cet amour intense qui les lie. Un équilibre fragile que l’enquête pourrait bien briser.

Quant à Martin, son fils, que personne ne s’avise de toucher un de ces cheveux, sinon Victor mord, rugit et détruit tout ce qui se trouve sur son passage.

L’enquête est menée tambour battant, les éléments de la vie parsèment l’enquête. Les solutions apparaissent et tombent vite dans une impasse avec la mort des supects.

Mais il en faudrait bien plus pour que Victor jette l’éponge.

Les dialogues donnent du rythme, mais sont aussi là pour rendre encore plus palpable les relations humaines entre les différents personnages. Bien sûr, les dialogues comportent des expressions typiquement québécoises (faciles à comprendre) qui donnent à cette plume nord-américaine un vrai plus au service du polar francophone.

Tout au long de l’enquête l’importance’ des détails est fondamentale. Ils sont emprunts d’exactitude pour être au service de l’intrigue.

C’est un roman policier très abouti que je vous recommande vivement.

Martin Michaud

Je ne vais pas vous présenter à nouveau Martin Michaud, en effet je vous ai déjà présenté trois de ces livres (et je remercie les éditions Kennes, grâce à qui son talent s’impose désormais dans tout la francophonie) :

 

Son travail est de plus en plus reconnu en Europe et est le chef de file de la littérature policière québécoise.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11180

28 commentaires

  1. Je ne connais pas cet auteur, je lis souvent des romans policiers, mais en ce moment j’ai un peu de mal à lire, trop de préoccupations et peu de temps.
    Mais je vais m’y remettre !
    Merci Bernard, bonne fin de soirée !

  2. Je ne connais pas cet auteur, je lis souvent des romans policiers, mais en ce moment j’ai un peu de mal à lire, trop de préoccupations et peu de temps.
    Mais je vais m’y remettre !
    Merci Bernard, bonne fin de soirée !

  3. Je n’ai pas encore lu de livres de la part de cet auteur mais ayant un partenariat avec Kennes Editions, je pense bien me laisser tenter !
    Cela arrive souvent que je m’attache aux personnages, ça dépend un peu de la façon dont s’est écrit et évidemment de son caractère !
    J’ai lu un peu pendant les fêtes mais pas assez à mon gout !

    Belle chronique !

  4. Bonsoir Bernard,

    Peut-être qu’il va falloir que je me mette à lire des romans policiers, à part san antonio, et quelques autres, je ne suis pas trop adepte du genre, surtout si le sandg dégouline le long des pages! intrigue, oui, émoglobiine non.
    Je suis en train de lire Vert paradis de max rpuquette, le soir avant de dormir et dans le tram l’anthologie de la poésie française de georges Pompidou, je lis doucement! lol et je corrige, avec la même lenteur, mon deuxième roman!
    Bonne soirée
    @mitié

  5. Je n’entends que des éloges à propos de cet auteur. Il faut que je me mette à lire ses romans. Résolution de 2016. Merci Bernie

  6. Bonjour merci pour ce partage
    Que le chemin de l’année 2016 soit parsemé d’éclats, de joie, de pétales de plaisir, un zeste de réussite, des tartines de santé.
    Bonne fin de journée Evy

  7. Je ne connais pas l’auteur mais j’apprécie les Thriller, des romans qu’il me faut lire quand j’ai le temps car quand je suis passionnée, difficile d’arrêter!
    Merci Bernie pour cette découverte.

  8. Bonjour Bernard, je lis beaucoup mais pas des romans policiers… en effet, je me souviens est bien notre devise. Bise et bon mercredi tout doux!

  9. Non, j nr’ia jamais lu de cet homme… oui,j’ai lu pendant les fêtes mais pas beaucoup… et je suis capable de m’attacher à un personnage de roman..; c’st idiot mais c’est comme ça….

  10. non je ne connais pas cet auteur, oui j’ai lu pendant ces vacances, comme tous les jours, je n’ai pas de période où je ne lis pas. temps affreux par ici, mon grand est malade et ma fille submergée de devoirs, dur, dur… bises. celine

  11. je ne connais pas cet auteur!! en ce moment je ne suis pas dans une période lecture, chez moi c’est vraiment par vague ,
    bonne journée

  12. j’ avais commencé un livre sur l’ Egypte et ses pharaons, pas facile à lire, mais j’ irai jusqu’ au bout.
    Je n’ ai pas lu de livre de Martin Michaud, mais si l’ occasion se présente, pourquoi pas, il me semble que son héro est proche du réel
    Passe une bonne journée
    Amitié

  13. J’ai lu …avec modération …
    Bon mercredi, toujours tempêteux !
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *