Les éditions Kennes nous présentent ici un roman de Martin Michaud, intitulé "Sous la surface". Cet auteur québécois est encore peu connu en France, alors qu'il a d'ores et déjà écrit près de six romans, "Sous la surface" étant le quatrième. Il a d'ailleurs reçu le prix Tenebris 2014 pour ce roman.

Sous la Surface - Thriller

Sous la Surface - Thriller

Sous la surface

Thriller Politique

C'est donc avec de grands espoirs que je me suis lancé dans la lecture de ce roman et je n'ai pas été déçu.

 

"Sous la surface" est un thriller politique se déroulant aux Etats-Unis, centré sur le personnage de Leah Hammett. Cette femme de politicien accompagne son mari dans le cadre des élections primaires américaines. Le roman débute au moment où celle-ci, pour les besoins de la campagne, retourne dans sa ville natale, Lowell, qu'elle avait quitté vingt-cinq ans plus tôt. Vous l'aurez compris, Leah avait quitté sa ville à la suite d'un drame et, bien entendu, son retour signifie qu'elle se retrouvera confrontée avec son passé, pour le meilleur mais surtout pour le pire.

 

Martin Michaud nous présente ici un personnage féminin fort : Leah est déterminée, pleine de ressources mais également une femme marquée par la tragédie, une romantique qui s'est laissée, par la force des choses, étouffer par un rôle de femme de politicien. La confrontation avec son passé va l'amener graduellement à se débarrasser de ce rôle. On s'attache vite à ce personnage intriguant.

 

S'il y a bien entendu une enquête policière, une énigme à résoudre, ce qui rend ce roman aussi intéressant, c'est le soin particulier que Martin Michaud a déployé afin de plonger le lecteur dans la peau de chacun de ses personnages, leurs connexions. Ici, vous ne serez pas noyé dans les détails techniques, scientifiques d'une enquête policière, mais au contraire, vous serez plongé dans une intrigue centrée sur les interactions des personnages, leur développements, leur univers. Cela m'a fait pensé, dans une certaine mesure, à la manière dont Fred Vargas peut écrire, où l'atmosphère est la clef de voûte de la narration.

 

L'histoire n'est cependant pas en reste. Bien que l'auteur s'appuie parfois sur de grosses ficelles (il y a certains développements de l'histoire qui sont totalement prévisibles), il s'en sert en réalité pour surprendre le lecteur là où il s'y attend le moins, un peu comme un cheval de Troie. Je n'avais absolument pas deviné le dénouement final de cette histoire, même si ça et là, l'auteur avait bien suggéré qu'il allait se passer quelque chose  

 

Globalement, l'histoire est bien construite, le style est clair et précis, c'est un thriller sans faille et on en finit rapidement la lecture; Je vous le recommande donc vivement et, pour ma part, j'attends avec impatience les prochains romans de cet auteur, "il ne faut pas parler dans l'ascenseur", son tout premier roman, devant être publié au mois de mars 2015. 

Résumé de l'éditeur

Un thriller d’une puissance et d’une virtuosité exceptionnelles, dans lequel Martin Michaud nous entraîne dans le Massachusetts.
La veille du Super Tuesday, jour crucial des élections primaires américaines, l’écrivaine et ancienne top-modèle Leah Hammett débarque à Lowell avec son mari, Patrick Adams, candidat favori à l’investiture démocrate. Vingt-cinq ans après avoir quitté sa ville natale sans jamais y revenir, Leah voit son passé ressurgir avec violence, une violence aussi forte que les espérances qu’il suscite…

Commence alors un jeu de miroir où les apparences tissent une toile complexe qui dissimule une vérité oppressante et noire. Drames, histoires d’amour tragiques et trahisons deviennent l’épicentre d’un ouragan, celui qui dévaste l’existence de chaque personnage et remue, sous la surface, les arcanes du pouvoir, à Washington…

Kennes éditions

Martin Michaud

Martin Michaud est né à Québec, en 1970, Martin Michaud a longuement pratiqué le métier d’avocat d’affaires avant de se consacrer pleinement à l’écriture. Il est également le fondateur d’un groupe de rock indépendant, dont il est parolier, guitariste et chanteur. Ses romans sont d’ailleurs parsemés de références à des morceaux ou artistes qu’il aime. Outre ses activités de romancier, il travaille à la scénarisation de ses œuvres pour la télévision et le cinéma.


Martin a connu un succès fulgurant au Québec avec ses trois premiers polars Il ne faut pas parler dans l’ascenseur, La chorale du diable et Je me souviens, qui lui ont valu de nombreux prix littéraires. Au cœur de ceux-ci, on trouve Victor Lessard, enquêteur tourmenté, rebelle, mais hautement moral du service de police de la Ville de Montréal.
Pour Sous la surface, son dernier thriller unanimement salué par la critique et le public, il a remporté, en compétition avec de nombreux romanciers francophones de renom, le Prix Tenebris 2014.
Reconnu par la critique comme le chef de file des écrivains de romans policiers québécois, il voit son travail comparé à celui des auteurs internationaux Jo Nesbo, Michael Connelly, Fred Vargas, Ian Rankin et Henning Mankell.

Vous avez la parole :

  • Aimez vous les Thriller ?
  • Qu'évoque le Québec pour vous ?
  • Est- ce que ce livre vous séduit ?

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #Lecture, #Thriller, #Michaud

Partager cet article