Le débat politique était présent dans les années 1970 avec des personnages charismatiques que nous avons en mémoire et qui ont marqué notre histoire que leurs idées soient les nôtres ou pas. Aujourd’hui  le débat a pris des tournures de théâtre de  marionnettes, analysons.

De la politique aux guignols

De la politique aux guignols

Marionnettes Politiques

 

Le jeu politique

En repensant à cette photo que j’avais prise au carnaval de Nantes et dans notre contexte politique actuel, il m’est apparu pertinent de choisir cette photo pour ma participation hebdomadaire au projet photographique créé par Magda du blog  Antoni, Borys & Cie.

Nos politiques sont devenus les guignols des temps modernes pas simplement en entrant dans la feu célèbre émission et nous conduisent à un jeu malsain.

 

Le politiquement show incorrect

Dans la décennie qui a suivi mai 68 j’ai eu la chance d’assister à des émissions et des débats politiques où ce qui comptait était le fond des idées. La révolte grondait toujours et mon lycée du 93 participait activement aux grèves annuelles. Elles commençaient début mars et normalement se terminaient à Pâques avec assemblée générale tous les matins.

Certes il s’agissait de débats de jeunes militants, je pourrais citer Krivine, Ralite (le fils pas Jack), mais nous étions sur un vrai débat d’idées sur la société que nous voulions. Il ne s’agissait pas de participer à des shows télévisés, chaque genre avait ses espaces dédiés.

 

Une médiatisation navrante

Nous constatons depuis des décennies une augmentation des abstentionnistes ainsi qu’une montée des votes blancs (action que je préfère car voter est un droit et un devoir).

Ce désintéressement aux élections est grave pour toute démocratie. Il n’exprime pas une simple fatalité consistant à dire que toute façon rien ne changera, il est pour moi une perte des repères de ce qu’est un projet politique.

La sur médiatisation et le mélange des genres ont donné une image des plus navrantes de nos politiques.

 

Faire son show

Les médias et les politiques se sont données à tort la main pour faire entrer la femme ou l’homme politique dans des émissions de divertissements.

Il est essentiel de faire la différence entre l’entrée d’un personnage politique en tant que marionnette et sa participation physique.

En entrant dans ce jeu médiatique les politiques on à mon sens perdu toute crédibilité. Il n’est pas crédible de croire que dans une émission de 20 minutes le politique va pouvoir donner des éléments clés de la société qu’il nous propose.

Le seul risque est d’exposer sa personne et de se faire stupidement piéger avec une déclaration inutile et néfaste (vous avez dit Nutella ?) ou passer pour une personne sans culture.

A vouloir être proche du peuple dans les shows time des médias le projet politique est passé au deuxième voir troisième plan. Nous assistons à des luttes de personnes et non des luttes d’idées combien sommes nous à pouvoir réellement expliquer les différentes d’idées entre personnes d’un même parti (à gauche comme à droite).

La cerise sur le gâteau est sans doute un référendum sur les marchés. Allons-nous revenir comme dans un canton suisse au vote sur la place du village en culotte de cuir.

Nous méritons de vrais débats d’idées et non des shows télévisés politiquement navrant, mesdames, messieurs les politiques évitez nous un déballage médiatique et inutile pour notre société.

 

Vos Marionnettes

  • Les politiques ont-ils une place dans les shows télévisés ?
  • Connaissez-vous les différences entre les programmes politiques ?
  • Avez-vous déjà rencontré des politiques ?

 

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogueur photographe chroniqueur

 

Tag(s) : #TOY DAY, #Tribune

Partager cet article