Paris 2024 : découvrez les nouvelles mascottes des Jeux Olympiques

Les mascottes des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 ont été dévoilées lundi 14 novembre, à 620 jours du lancement des épreuves. Elles rendent hommage au symbole républicain du bonnet phrygien. Leur nom ? Les Phryges. Elles sont reconnaissables à leurs baskets, leur drapeau tricolore et à une prothèse de jambe pour l’égérie paralympique.

 

Un évènement qui s’apprête à battre des records audiovisuels 

Ces deux mascottes représentent un évènement suivi par des centaines de millions de personnes à travers le monde. Les derniers Jeux olympiques de Tokyo en 2020 ont créé un véritable engouement. D’après le Comité International Olympique, la couverture télévisuelle disponible s’est accrue de 33% par rapport aux JO de Rio en 2016.

La production numérique a également explosé avec une augmentation de 34%. Pour le comité, ce succès s’explique par la multiplication des supports mobiles permettant le streaming. De plus, au vu de l’engouement autour de la victoire française à la dernière Coupe du monde de football, on peut s’attendre à une montée en puissance des visionnages des épreuves en streaming.

En effet, l’étude d’ExpressVPN sur le streaming sportif montre que plus la France gagnait de matchs, plus le score de popularité du visionnage en direct sur un appareil mobile augmentait (jusqu’à atteindre un score de popularité de 100 lors de la finale).

Une référence connue de tous

Les créateurs des mascottes ont cherché une référence commune à tous les Français. Le bonnet phrygien est un des principaux symboles de la République française. On le retrouve dans la plupart des lieux publics : dans nos mairies, sur le buste de Marianne, sur les timbres et même sur le tableau La Liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix. La directrice de la marque Paris 2024, Julie Matikhine, explique : « Le bonnet phrygien est désormais expliqué dans les écoles primaires puisqu’il est devenu obligatoire en EMC (enseignement moral et civique) pour les enfants de 9-10 ans. »

Ce symbole est reconnu dans le monde. En effet, le bonnet phrygien a symbolisé la liberté lors de l’affranchissement des esclaves à l’époque de la Rome Antique et est présent sur le drapeau de l’Etat new-yorkais comme symbole de justice et d’indépendance.

Les Phryges ont une petite particularité. En effet, le duo est non-genré et met autant en avant les Jeux olympiques que paralympiques : un parti pris pour représenter un maximum des supporters et donner une place d’honneur au sport dans notre société.

Les Phryges ne font pourtant pas l’unanimité 

Néanmoins, les Phryges ne mettent pas tout le monde d’accord. Tout d’abord, le symbole n’est apparemment pas assez évocateur pour tout le monde. Pour Laurent, lecteur de 20 Minutes, « la référence à la Révolution de 1789 n’a pas sa place aux JO Paris 2024 ».

Il n’y a pas que la signification qui soulève une question. En effet, 80% de la production des 900 000 Phryges se fera en Chine, et seulement 20% en Bretagne. Cette annonce déplaît à l’heure de la question climatique. On ne peut plus dire que les Phryges soient 100% françaises. 

La France a souhaité se démarquer avec ses effigies olympiques. L’esprit patriotique est en théorie présent, mais l’est-il au sein de la population ? Réponse en le 26 juillet 2024 où nous saurons si les Phryges réussissent à marquer les esprits de la communauté sportive et des spectateurs.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11364

8 commentaires

  1. Elles ne sont pas si vilaines que ça les mascottes, par contre leur fabrication aurait quand même du être française .
    Bon vendredi

  2. Elles ne font pas l’unanimité, ces mascottes, d’après ce que j’ai lu, et esthétiquement c’est pas le top : elles me font penser à une cloche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *