Toulouse : PATRIMOINE valorise les matériaux de la démolition

Lauréat de l’appel à projets "Économie circulaire dans les BTP en Occitanie" lancé par l’ADEME et la Région Occitanie, le projet de renouvellement urbain sur la résidence Tabar (quartier Papus à Toulouse) prévoit des démolitions et réhabilitations à l'horizon 2026.

PATRIMOINE-Tabar
©PATRIMOINE-Tabar
A Tabar, PATRIMOINE valorise les matériaux de la démolition

PATRIMOINE effectue un diagnostic des déchets de ces chantiers pour appréhender et valoriser les matériaux issus de la démolition. Vecteur de dynamisme pour l’emploi local, ce projet représente un potentiel d’économie de 400 tonnes équivalent CO2.

 

Réduire l’impact environnemental et créer de l’emploi

Véritable projet pilote de cette démarche d’économie circulaire, le chantier de la Résidence Tabar permet à PATRIMOINE d’anticiper les évolutions législatives engagées avec la Loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, loi qui n'entrera en application qu’à partir de 2022.

PATRIMOINE s’est associé à l’Assistant à Maitrise d'Ouvrage Ambiente, bureau d'études techniques spécialisé en maîtrise d'œuvre démolition. Les premiers résultats du diagnostic ressources qui a démarré au début de l'année, laissent entrevoir plusieurs matériaux susceptibles d’être valorisés : marches en granito, portes de halls, parements de façades, menuiseries, carrelages...

PATRIMOINE envisage déjà le réemploi de certains d'entre eux directement sur site, dans le cadre du projet de réaménagement du quartier et de réhabilitation des bâtiments. La vente et/ou le don de matériaux sont également explorés dans une optique de réemploi ou de transformation. Dans ce dernier cas, les murs en béton pourraient par exemple être concassés pour être recyclés en revêtements de route.

Afin de trouver des voies de réemploi, Ambiente a sollicité le réseau des acteurs existants en lançant un appel à intérêt en mars dernier auprès de plus de 150 prospects potentiels : plateformes de rachats de matériaux BTP, acteurs de l’économie circulaire, associations, institutions... A terme, l’objectif de cette démarche est de créer une filière du réemploi à l’échelle du quartier

 

Tabar : un quartier à part entière

Construite en 1965, la résidence Tabar (430 logements) est l’une des plus anciennes du parc Hlm toulousain.  Réhabilitée dans les années 2010, elle fait actuellement l’objet d’un projet de renouvellement urbain mené avec Toulouse Métropole. A terme, celui-ci prévoit la démolition de 170 logements, la réhabilitation de 180, le réaménagement des espaces verts et de la voirie et la reconstruction de 60 nouveaux logements. Les travaux, amorcés en 2020, devraient s’achever en 2026.

 

Un projet récompensé par l’ADEME et la Région Occitanie

En termes de bilan carbone, la démarche initiée à Tabar est doublement bénéfique. D’une part, le cycle de fin de vie des matériaux est prolongé, réduisant ainsi la quantité de déchets ; et d’autre part, la pollution liée à la production de nouveaux matériaux est évitée. Au final, cette équation permet de projeter une économie potentielle de 400 tonnes équivalent CO2 sur l’ensemble du chantier, soit 400 allers-retours Paris-New York en avion.

En janvier dernier, le chantier Tabar a remporté l’appel à projets "Économie circulaire dans les BTP en Occitanie" lancé par l’ADEME et la Région Occitanie. Cette récompense s’accompagne de financements pouvant aller jusqu’à 80% du montant prévisionnel du projet (soit 118 000 €).

"Les enjeux environnementaux de plus en plus pressants appellent un changement de paradigme. Cela consiste notamment à ne plus voir les matériaux issus de la démolition comme des déchets, mais plutôt comme des ressources", explique Valérie Guiraud, Directrice Adjointe de la Gestion Locative et Patrimoniale, qui supervise les projets de Renouvellement Urbain de PATRIMOINE. Une démarche qui s’inscrit dans les engagements responsables de PATRIMOINE.

 

Calendrier prévisionnel

Lancement : 1er trimestre 2021

Fin du projet : 1er semestre 2022

 

Financements

Montant de l’investissement : 150 000 €

Projet soutenu techniquement et financièrement par l’ADEME et la Région Occitanie, dans le cadre de l’appel à projets "Économie circulaire dans les BTP en Occitanie"

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 07/05/2021 08:29

La récupération est à la mode, même en politique

Bernie 08/05/2021 10:35

C'est un peu différent, là ça va dans le bon sens