LELO pour la journée Internationale des Droits des Femmes - Amandine Ranson

Les années passent et pourtant peu de choses semblent avancer... Pour marquer cette date importante, en vertu du droit international des droits de l'Homme nous allons mettre en exergue le droit des Femmes à une vie sexuelle et reproductive sans risque ni contrainte.

femme sensuelle charme slow sexe bernieshoot
Et si les femmes continuaient de penser à notre plaisir personnel en 2021 ?

La mission de la marque leader mondial des accessoires intimes de luxe, LELO est de dédramatiser le sujet et de parler ouvertement de la sexualité, de l'intimité, du plaisir personnel et de tout ce qui va avec. LELO, au delà de ses convictions fondées sur le plaisir purement féminin est une marque inclusive qui vise également à apporter du bonheur et de la satisfaction à toutes et tous, et cela partout dans le monde.

À l'occasion de la Journée internationale du droit des Femmes, LELO souhaite transmettre un message important : Pensez à votre plaisir personnel et vivez le pleinement !


"Il est important de noter qu'en Europe les États ont le devoir de prendre des mesures énergiques pour assurer le respect et la protection des droits sexuels et reproductifs des Femmes. Chez LELO, et cela depuis plus de 15 ans, nous avons toujours voulu que les femmes du monde entier puissent jouir et vivre l'expérience d'une vie sexuelle pleine de liberté mais toujours en toute protection. C'est notre objectif depuis le début et nous ne nous lasserons jamais de le poursuivre." déclare Amandine Ranson, Manager Marketing et Communication France de LELO.

Les sous-entendus par des inégalités et des stéréotypes du genre, les lois mais aussi les politiques, sont des poids lourds à vivre pour faire avancer le droit des femmes en matière de santé sexuelle et reproductive et portent préjudice à l'autonomie, l'intégrité, et au pouvoir de décision des femmes.

"Parler sexualité pour une femme n'est pas chose facile mais la marque LELO continue et continuera toujours a encourager les femmes à s'ouvrir et parler librement de ce sujet. De plus, même si des menaces mettant en péril les engagements de longue date en faveur de l'égalité des sexes et des droits des femmes sont réapparues ces dernières années, et que l'année 2020 fut une année terriblement négative, le plaisir sexuel a apporté beaucoup de bonheur en cette période difficile et cela pour les deux sexes.

Eh oui, cela concerne également les femmes ! C'est précisément cela qui doit aider les femmes à aller de l'avant, à ne pas avoir honte de s'exprimer sur leur propre plaisir sexuel. LELO a un message à passer : « Mesdames, vous ne devez pas avoir peur de parler de la sexualité, car c'est quelque chose de tout à fait normal » " continue Amandine Ranson.
 

Conversation et déstigmatisation


Vous rappelez-vous la dernière fois que vous avez parlé de plaisir, d'expérience et de la sexualité en général ? Probablement pas... et si vous vous en souvenez, alors chapeau ! Si vous qui lisez êtes une femme, peut-être pensez-vous que vous ne devriez pas aborder ces sujets, garder cela pour vous, ou qu'il n'y a rien à dire là-dessus. Il se pourrait aussi que vous soyez gênée.

C'est malheureusement la société qui nous dicte cela mais les droits sexuels et reproductifs des femmes protègent certains aspects les plus importants et intimes de la vie de tout-un-chacun : l'égalité du genre.
La société met en tête qu'il faut avoir honte pour une femme de sa sexualité et ce, avant même de commencer à avoir une vie sexuelle. Cela va au-delà pour certains pays qui ont instauré des lois, des politiques et des pratiques qui limitent l'autonomie et la prise de décision des femmes en établissant des restrictions rétrogrades à l'accès à la contraception et à l'avortement.

La société dit aussi que « ce n'est pas bien » d'avoir des fantasmes, des pulsions sexuelles, ou d'éprouver du plaisir en faisant l'amour. Des stéréotypes et des préjugés de genre ainsi que des normes sociales préjudiciables concernant la sexualité des femmes et leurs capacités reproductives continuent de s'appliquer à de nombreux aspects de leur existence. Tout cela nous fait croire que les femmes sont « inférieures ». C'est à cause de la société qu'elles ressentent de la pudeur à l'égard de chaque aspect de leur sexualité.
"Il est grand temps de faire cesser (enfin) cela ! La sexualité fait partie intégrante des femmes et personne n'a le droit de la stigmatiser. La société ne doit pas brider la libre parole des femmes concernant tous les aspects du sexe et c'est la raison de LELO d'être une société active pour continuer et mener le combat de la stigmatisation de la sexualité féminine, sous toutes ses formes.

Certaines tendances remettant en cause les garanties offertes dans ce domaine ont refait surface en Europe, avec de graves conséquences pour les droits des femme. C'est en parlant ouvertement de ce sujet que toutes les femmes pourront remarquer qu'elles ne sont pas seule et qu'elles peuvent, chacune avec leurs voix, commencer à faire la différence. Il faut agir dès maintenant et nous demandons aux femmes d'oser s'exprimer en cette journée si spéciale et de continuer à le faire tous les autres jours de l'année !" continue Amandine Ranson.


Le plaisir personnel

Beaucoup des programmes d'éducation sexuelle mis en place en Europe ne répondent pas aux exigences internationales en matière de droits de l'homme, ni aux normes de l'Organisation mondiale de la Santé relatives à une éducation sexuelle complète. Il s'avère que les femmes ont toujours l'impression de devoir taire le fait qu'elles se masturbent et qu'elles ont des orgasmes.

Mais ce n'est pas tout : l'accès des femmes à des moyens de contraception efficaces et modernes reste entravé par un certain nombre de problèmes, y compris de coût et de disponibilité, notamment l'absence de subventions ou de prise en charge, la mauvaise qualité des informations et les idées fausses, ainsi que les obligations d'obtenir l'autorisation d'un tiers...
"Chez LELO, nous ne trouvons pas cela « normal » au XXIème siècle et nous avons toujours encouragées les femmes à être fières de leur féminité et de leur jouissance. Nous ne voulons plus voir la honte d'une femme quand elle s'exprime sur sa votre sexualité ! Les femmes ont toutes le droit de découvrir le plaisir que peuvent leur procurer les différentes formes de caresses intimes.

Nous les encourageons à découvrir, apprendre et trouver les mouvements qui leur plaisent le plus, à se demander quelle est leur vision du plaisir, ce qu'elles aiment ou aimeraient essayer. Rien ni personne ne peut empêcher un être humain, quel qu'il soit, d'avoir un Orgasme (Oui, avec un grand « O ») car c'est une expression intime de la personnalité. Un orgasme est unique, tout comme la façon de marcher ou de parler. Maîtrisé, il permet d'avoir un contrôle absolu sur son propre corps, mais aussi d'aller au delà en explorant différents univers, du plus fougueux au plus doux. " conclut Amandine Ranson.

 

Slow Sex

Le Slow Sex, ça vous dit quelque chose ?

Alors, maintenant prenez le temps de le prendre. Nous avons créé SILA, le dernier né de la famille des sex-toys qui permet de vivre l'instant présent en pensant à soi.
Ça vous tente de penser à votre plaisir personnel, Mesdames ?
Et peut-être préférez-vous peut-être ressentir différents types d'orgasmes ? Le moment est venu de découvrir le nec plus ultra en matière de plaisir intime.

Qu'attendez-vous ?

Visitez le site LELO entre le 8 et le 10 mars. Vous pourrez enfin penser à votre plaisir personnel en oubliant tout ce que la société bride ! En tous les cas, nous, chez LELO, c'est pas une journée qui nous empêchera de porter votre voix haut et fort, nous continuerons car tant qu'il y a de le vie, il y a de l'espoir !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 03/03/2021 07:48

je pense que le femmes sont bien plus en avance que nous dans ce domaine

Bernie 03/03/2021 18:28

Tu as totalement raison

Elena800 03/03/2021 04:08

Amandine Ranson sait défendre les libertés des femmes et elle a raison !

Bernie 03/03/2021 18:29

Nous sommes d'accord