15 décembre : Exposition "Je suis le Chien" à la Fondation espace écureuil (Toulouse) | Patricia Combacal

L’exposition "Je suis le chien" de Patricia Combacal, rapidement interrompue par le deuxième confinement, reprend mardi 15 décembre à La Fondation espace écureuil, jusqu’au 6 mars prochain.

Les garçons tournés © Patricia Combacal
Les garçons tournés © Patricia Combacal
Je suis le chien, Une exposition de Patricia Combacal

Depuis 2015, Patricia Combacal tient un journal "intime", accessible sur son site web, qui se déroule mois après mois, année après année.

Il rassemble toutes sortes de fragments qui décillent son regard : ses propres photographies, celles d'autres, connus ou anonymes, ses aquarelles, ses mots, d'autres mots entendus, ceux écrits par d'autres.

Les espaces de la Fondation reçoivent ce mélange de mediums : des images encadrées, des mots, des dessins éphémères, directement réalisés sur les murs, des objets, du son.

 

L’amour, les corps, l’identité sexuelle, l’enfance, l’adolescence, le manque et sa dépendance…

Autour de sujets chers à l’artiste, les images de fragments de corps enlacés ou qui se touchent épaule contre épaule, renvoient à des objets fabriqués et empêchés dans leur fonction, fragiles dans leur matériau, des mots s’associent à des images de corps (dé) couverts de fleurs… toutes ces juxtapositions déploient un univers artistique d’une poésie douce et cruelle.

Sylvie Corroler-Talairach, directrice de la Fondation espace écureuil et commissaire d’exposition :

Dans la partie journal, à septembre 2020, je lis « Oser la passivité ». L’exposition est dans un mois. Le choix de cette phrase m’inquiète.

Picorer le journal de Patricia Combacal, c’est ça : se confronter à ses propres instants, ses propres fragments : les mots lus, entendus qui vous « parlent » comme on dit, les images qui vous retiennent, pas forcément l’image entière d’ailleurs, mais peut-être seulement le carré de lumière au sol…

Ces fragments, comme chez Roland Barthes, vont, accumulés et organisés, finir par constituer une pensée, la vôtre. Le travail de Patricia Combacal rend visible ce processus de création à l’oeuvre chez chacun d’entre nous.

En 2019, Patricia Combacal participait à l'exposition « va dans ta chambre ! » (la chambre des tiroirs à secrets).

L'idée de cette exposition est venue de cette première expérience partagée à la Fondation et de la vie de son site web (patriciacombacal.com)

Je suis le chien sera le support du prochain projet pédagogique « Cher journal ». Les travaux d’élèves de l’Académie de Toulouse seront présentés à la Fondation du 12 mai au 12 juin 2021.

Deux rencontres sont organisées avec l’artiste : samedi 23 janvier et samedi 6 mars 2021 à 17H

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Si les expos peuvent reprendre mi-décembre, c'est un soulagement pour qui en fait... comme pour les musées !
Répondre
B
Oui c'est un vrai soulagement, en espérant qu'il n'y aura plus de rechute
T
une sorte de collage participatif !
Bonne journée Bernie
Répondre
B
C'est un point de vue que je n'avais pas envisagé.
M
il faudrait que les activités reprennent pour certains, ça fait déjà bien longtemps qu'ils se trouvent au chômage forcé.....passe un doux jeudi
Répondre
B
Oui ce serait bien
B
et pas la chienne ?
Bon Jeudi
Pat
Répondre
B
Ah Pat...