Fidéliser versus Accroître votre audience

Que ce soit sur pour un réseau social ou pour un blog, l’audience et le taux d’engagement sont des questions fondamentales aussi pour les professionnels que pour les amateurs. Accroître son audience peut-il nuire à la fidélisation de son audience ?

Fidéliser versus Accroître votre audience

Fidéliser versus Accroître votre audience

Développer son audience

Fidéliser

L’audience des blogs est un sujet que nous abordons tous sous des angles différents. L’objectif peut être de vouloir partager des articles avec des amis, virtuels ou non, sans pour autant les partager sur les réseaux sociaux. Ce choix existe et il est tout à fait respectable. Il nécessite un échange régulier avec les visiteurs du blog et la fidélisation se fait naturellement. L’équilibre peut se fragiliser en cas de changement de ligne.

Relances

Les relances par alerte email ou newsletter sont de beaux outils pour fidéliser vos abonnés. Ils ont ainsi connaissance de vos nouvelles publications. Lorsque votre ligne éditoriale se modifie, et je vous parle de mon expérience, vous pouvez rapidement perdre des abonnés (sans qu’ils viennent sur votre blog) tout simplement parce qu’ils ne sont plus intéressés par votre contenu. Ce fut le cas par exemple lorsque mes publications ont été au-delà du partage de mon travail photographique.

Mais pour avoir de nouveaux abonnés il est nécessaire que votre page d’accueil possède un module abonnement  attractif.

Abonné mon frère (ou ma sœur)

Le partage de votre contenu sur des forums ou groupes qui traitent des sujets similaires à ceux que vous publier peut naturellement vous amener des visiteurs « fidélisables » naturellement. L’échange autour du thème sera u atout, échange incluant l’idée de réciprocité bien évidemment.

Audience Limitée

En focalisant votre action sur la fidélisation de votre public, vous avez la garantie de le connaitre de manière assez pointue et d’être en capacité de répondre à ses attentes tout en gardant votre ligne éditoriale.

Le risque est évidemment de voir le nombre de visiteurs rester, à quelques unités près, stable et donc de ne pas avoir de perspective de progression. Une stratégie qui ne peut être acceptable dans le cadre d’un site professionnel ou si la volonté est d’écrire pour être lu.

Accroître

Légitimité des contenus

Lorsqu’une personne fait une recherche sur internet, en tout cas c’est ma manière de fonctionner, ce sont les contenus qui vont présenter des références institutionnelles qui vont retenir mon attention. Ecrire son avis sur un sujet c’est bien, mais l’argumenter avec des sources officielles c’est essentiel. En agissant ainsi non seulement vous fidéliserez vos visiteurs, mais vous vous poserez en référence du sujet.

Partager

C’est sans doute la technique la plus efficace avec son revers de la médaille. En effectuant des diffusions massives sur les réseaux sociaux, vous pouvez heurter vos abonnés qui recevront par différents canaux la même information venant de votre part.

Le partage ne doit pas s’apparenter ni à du spam, ni à une forme de harcèlement. Pour trouver le bon dosage c’est très simple, demandez-vous ce que vous acceptez comme démarchage.

Le partage doit être ciblé, une chronique littéraire n’a rien à faire dans un groupe de partage photographique, et effectué dans des horaires où votre audience est sur le net. Par exemple sur twitter, j’ai remarqué que mes tweets du matin ont plus de succès que ceux de l’après-midi.

A vous de bien connaître votre audience pour partager avec  elle au moment idoine.

Accrocher

Transformer vos visiteurs en abonnés, je vous en avais parlé dans cet article, en les incitant à s’abonner à votre blog est une stratégie qui fleurit déjà depuis quelques temps sur le web. Le principe est simple, vous consultez en toute tranquillité le site, mais au moment le visiteur va partir, une fenêtre pop-up vous propose de vous abonner ou de « liker » une page Facebook par exemple.

C’est une stratégie agressive qui peut convaincre ou heurter. Il faut savoir perdre pour gagner.

Innover

La routine est-elle une ennemie de l’accroissement de l’audience ? C’est une vraie question.

Lorsque votre audience ne répond pas à vos attentes, innover devient une solution incontournable. Innover est à prendre dans le sens où vous allez surprendre votre auditoire en utilisant des ficelles qui peuvent être connues (organisation d’un super concours, offre promotionnelle …).

Le résultat d’une innovation doit faire l’objet d’une analyse digne de ce nom.

En ouvrant mon blog à l’international, comme expliqué dans cet article, j’ai pris le risque de ne pas intéresser mes abonnés en publiant des articles dans une langue étrangère. Les raisons peuvent être multiples avec le simple fait que la langue n’est pas comprise. Le premier effet que je constate est que ces articles en anglais, espagnol ou  allemand (j’espère que la liste va s’allonger) sont peu lus.

Pourtant j’inscris cette innovation sur du long terme  et mon objectif est de ne pas perdre d’abonnés (pour l’instant c’est raté) et d’en gagner de nouveaux. Je me suis doté d’outils de mesures avec  des bilans trimestriels.

Innover c’est avancer, ne pas bouger c’est déjà reculer.

Votre tendance

  • Fidéliser ou accroître, qu’en pensez-vous ?
  • Connaissez-vous vos abonnés ?
  • Etes-vous plus heureux d’avoir un nouvel abonné ou déçu par un désabonnement ?

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11240

37 commentaires

  1. Merci pour cet article bien clair et informatif.
    Je publie quand ça me « chante »
    De temps en temps je fais comme on dit un « marronnier » 🙂
    Ou quelques petites surprises pour casser la routine (j’ai pas vraiment de routine d’ailleurs ! )
    Je suis bien sûre contente quand il y a un nouvel abonné, mais ce qui me plait le plus ce sont les échanges, les commentaires.
    Je connais assez bien un bon quart de mes abonnés.
    Je cherche plutôt la progression lente tant en abonnés qu’en audience, afin que les choses soient plus ou moins bien ancrées. D’ailleurs j’ai fait un réglage technique qui ne permet pas une progression très rapide, que d’ailleurs je ne souhaite pas car il faut gérer derrière !

  2. Très honnêtement je ne fais pas très attention au nombre de mes abonnés… Et je constate qu’il faut énormément de temps si on veut attirer de nouveaux lecteurs, c’est un travail en soi, donc tant que j’ai une profession en dehors du blog, je ne peux pas consacrer à ce dernier autant de temps que je le souhaiterais…

  3. en ce moment j’essaie d’augmenter le nombre de follower twitter 🙂 tu verras j’ai fait le menage grace au site unfollowow je ne suis que les vrais twittos ^^ super site je recommande

  4. Bonjour Bernies,
    Une chose est sûr, un-e nouvel-le abonné-e est une joie, le, la perdre l’est moins.
    Même si je regarde de temps en temps les stats, je ne suis pas accros à l’idée de booster le sit pour de l’audience. Si je ne les connais pas de chair de d’os, le partage épistolaire en dehors du blog renforce les liens.
    Bonne journée
    Bonne fin de semaine
    @mitié

  5. Article très intéressant… On est toujours content, évidemment, lorsque l’on a de nouveaux abonnés et déçus lorsqu’ils s’en vont, c’est normal, je pense. Mais je tiens réellement à écrire des choses qui me tiennent à cœur sans forcément chercher à m' »aligner » sur les intérêts des lecteurs. Je ne pourrais pas, par exemple, écrire un article juste pour faire de l’audience. Ce que je veux, avant tout, c’est PARTAGER, parler de mon expérience (pour que ça serve à d’autres) ou de mes découvertes (pour le plaisir des yeux et du coeur…). Voilà. Bon, maintenant, il est vrai que mon nombre d’abonnés et de commentaires reste assez stable…

  6. Bonjour Bernie,
    Merci pour ce billet fort intéressant qui intéresse tout blogueur dans l’âme,
    Quand je perds un abonné suite à un partage (c’est rare) je suis parfois déçu, et j’essaye de me demander ce qui n’a pas collé afin de ne pas refaire la même erreur,
    Une belle journée à toi,
    A bientôt,
    David,

  7.  » Le partage doit être ciblé, une chronique littéraire n’a rien à faire dans un groupe de partage photographique, et effectué dans des horaires où votre audience est sur le net. « 
    Pourtant Bernie … ( mais je n’y connais rien en photographie et finalement peu en littérature ) l’oeil de l’écrivain et celui du photographe ont sûrement beaucoup de points communs 😉 … @t … alain

    • oui mais une chronique littéraire me semble déplacé dans un groupe photographique et réciproquement, même si les deux artistes ont des points communs.

  8. Encore un article fort intéressant et instructif.
    Pour ma part je ne suis pas vraiment à la recherche de nouveaux abonnés mais il me fait toujours plaisir d’en accueillir de nouveaux. Qui ne se bousculent pas au portillon, ce que je comprends. Nous sommes tellement nombreux à proposer nos « services ». Et puis ma production ne correspond peut-être pas à ce qu’attend un nouveau « client ». Je connais ma fidèle clientèle et j’essaie d’instaurer des échanges cordiaux et personnalisés.
    La dispersion sur divers réseaux ? Si on veut un peu se faire connaître, n’est-ce pas une bonne stratégie ? J’ai des visiteurs différents sur divers supports.
    Je mélange textes (parution hebdo) et photos (quotidienne). Les textes sur une autre plate-forme ? Je ne produis ou ne pourrais produire suffisamment pour fidéliser.
    Un qui s’abonne, j’ignore parfois pourquoi. On apprendra à se connaître mais je suppose qu’on ne vient pas par hasard. Idem pour qui se désabonne. Qui se désabonne ne s’explique que rarement. Déception, insatisfaction, lassitude, erreur d’aiguillage ? Je suis plus satisfait dans le premier cas.
    Bonne journée.

    •  » Et puis ma production ne correspond peut-être pas à ce qu’attend un nouveau « client ». Je connais ma fidèle clientèle et j’essaie d’instaurer des échanges cordiaux et personnalisés.  »
      Bonjour Petitalan … Heureusement que le guillemets à « client » sont là pour tempérer ton propos … quoique je ne sache pas si ton blog est à vocation commerciale ou non … ceci pouvant expliquer cela 😉 …

    • bonjour les deux « Alain ». petitalan tu as un regard de photographe bien aiguisé et tu nous ravis tous les matins. Pour Alain l. pas d’esprit commercial chez Petitalan (qui n’a pas mis son lien) mais un regard simple et efficace sur ce qu’il voit.

  9. Je partage mes articles sur facebook( espérance vaine que mes enfants les lisent, rire) pour le reste vient qui veut, il me laisse ou non un commentaire cela n’a pas d’importance puisque pour moi le blog est un loisir. je  » connais » quelques fidèles . Il y en a qui partent ( certains m’envoient un mail d’explication de la cause) . J’essaie de diversifier mes articles autant pour moi que pour mes lecteurs. Bonne journée

  10. j’ avoue ne jamais avoir fait attention aux statistiques pour mon blog; je constate que des fidèles viennent donner leur avis, y compris sur FB.
    J’ ai toujours le même souci, je réponds, alors, il ne faudrait pas que mes lecteurs deviennent trop nombreux !
    Passe une bonne journée
    Amitié

  11. Je connais maintenant virtuellement mes lecteurs, j’aime bien quand une nouvelle abonnée s’inscrit, cela me permet de visiter son blog et de voir ce qu’elle partage avec d’autres, une chaîne se forme et ce n’est pas déplaisant, j’ai découvert de cette façon des blogs assez extraordinaires. J’aime moins quand une abonnée ne vient plus sans que j’en sache la raison, mais tant pis c’est la vie du blog.
    bonne journée

  12. Bonjour, j’essaie de fidéliser, je connais virtuellement en gros mes fidèles sur le blog. Bien sûr je suis toujours triste quand certains ne viennent plus et que je ne sais pas la raison. Mais je ne me prends pas la tête avec le blog, j’ai des soucis plus prenants. Bonne fin de semaine !

  13. Pas de FB… quant au blog, vient qui veut et laisse un mot qui veut… mais quand la news fait défaut, un bug, l’abonné ne vient pas de lui même, d’où l’importance de la news tout de même… Si je connais mes abonnés…. pas plus que cela ! On ne se fréquente pas dans la vie… ça reste sur la toile ! Des anciens fidèles, des nouveaux, des gens de passage… on s’émeut de leurs soucis et on se réjouit de leurs bonheurs aussi…. merci Bernie

  14. Je ne suis plus sur les réseaux sociaux et mon petit cercle d’amis me suffit. Je connais maintenant assez bien la personnalité de chacun et j’en connais aussi physiquement. Je crois plus à tous ces échanges qu’à ceux de FB ou autres.
    Amitié

  15. j’avoue honnêtement que je ne lis pas les articles en langue étrangère, mon niveau étant trop mauvais dans les langues apprises à l’école (allemand et anglais), mais je trouve tout ce qui m’intéresse sur ton blog. je ne connais pas tous mes abonnés, certaines adresses mel ne correspondant pas au nom de la personne ou de son blog. j’avoue que je suis aussi heureuse d’avoir un nouvel abonné que déçue quand un autre s’en va, mais chacun son ressenti. pour ma part, pas d’action de fidélisation agressive, s’inscrit ceux que sont intéressés par mes articles et sujets. bises. celine

    • les articles en langues étrangères qui ont une traduction française peuvent être une opportunité pour se remettre à travailler les langues

  16. Même si accroître peut attirer un blogueur qui commence et qui cherche à avoir de la visibilité, fidéliser est bien plus riche car cela implique un goût des visiteurs pour notre contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *