Notre Dame des Landes : décollage aux forceps

Construire un barrage, un aéroport, un centre commercial, une ligne grande vitesse, un tunnel, un espace sportif sont aujourd’hui des dossiers sensibles. Le futur aéroport de Nantes n’échappe pas à cette règle.

Notre Dame des Landes : décollage aux forceps

Notre Dame des Landes : décollage aux forceps

Notre Dame des Landes : décollage aux forceps

Les constructions du château de Versailles, de la tour Eiffel ou du centre Georges Pompidou pourraient-elles voir le jour en 2016 ?

Il est sans doute complexe de répondre à cette question, surtout sans disposer de témoignages de l’époque, mais je me souviens de la polémique, autour de l’architecture du centre Beaubourg qui a pourtant finalement vu le jour, et qui fait désormais partie de notre patrimoine culturelle.

Le domaine de l’aéronautique, et plus particulièrement celui de l’aviation n’échappe pas à cette règle. Construire une nouvelle piste, ou, qui plus est un aéroport, est une vraie croisade.

Mon article n’a pas pour propos de vous exposer mon avis (qui a peu d’intérêt dans ce débat) mais d’apporter une vision des points positifs et négatifs sur le nouvel aéroport de Nantes : Notre Dame des landes (NDDL).

D’ailleurs, partisans ou opposants au projet peuvent s’ils le souhaitent publier un article, sans censure, pour exprimer leur positionnement.

Mon analyse est par ailleurs basée sur mon expérience acquise au sein de la DSNA (Air Navigation Service Provider française).

 

Des projets qui n’ont jamais décollé

Des aéroports qui n’ont jamais vu le jour, il en existe quelques uns dans les cartons. Je pense notamment au troisième aéroport parisien, qui aujourd’hui ne semble pas de voir refaire surface, alors que dans le même temps le concurrent londonien se prépare à être le numéro 1 européen. L’enjeu économique est pourtant colossal.

Plus régional, le nouvel aéroport toulousain, a lui aussi été remisé au placard. Les objectifs étaient différents, car Toulouse-Blagnac a aussi pour particularité (et c’est unique) d’être aussi l’aéroport des essais de l’avionneur Airbus.

 

Des ouvertures sans fermeture.

Un argument avancé dans l’ouverture d’un nouvel aéroport est la fermeture de celui qu’il remplace. Le bénéfice pouvant être notable en termes de constructions plus « écologiques », de gestion des énergies et des impacts sonores par exemple.

Toutefois l’histoire nous montre qu’ouverture n’est pas synonyme de fermeture. Prenons par exemple de cas de Roissy Charles de Gaulle. Certes, et fort heureusement, de nombreuses compagnies (parfois par obligation) opèrent, et depuis longtemps, leurs vols depuis Roissy.

Mais, dans le même temps, Le Bourget et Orly n’ont pas été fermés. Le Bourget est spécialisé dans l’aviation d’affaires, c’est en fait la cinquième piste de Roissy. Orly continue, même avec des contraintes de fermetures et de limitation du nombre de vols conséquentes, à avoir un trafic qui peut faire pâlir bon nombre d’autres aéroports.

Entrons maintenant, dans le corps du sujet, avec la liste, non exhaustive des points positifs et négative du projet d’aéroport NDDL.

 

Du positif pour NDDL

En finir avec le survol de Nantes

L'aéroport de Nantes Atlantique, qui s'appelait précédemment Aéroport International Château Bougon, est au départ un camp d'aviation militaire créé en 1928. Il ne prend une allure civile que vers la fin des années 50.

Vous imaginez, et vous vous souvenez, qu’à cette époque l’urbanisation était moindre, tout comme le respect de l’environnement n’était pas une priorité. Survoler le centre ville, présentait déjà un danger mais le nombre de vols, rendait le risque « acceptable ».

Pour illustrer cet article, j’ai d’ailleurs choisi une photo, que j’ai prise, depuis le centre de Nantes sans téléobjectif.

Au-delà des nuisances sonores et visuelles, et même si Nantes n’est pas la seule ville dans ce cas (Toulouse a aussi son centre survolé), un réel problème de sécurité se pose. La seule, vraie solution étant le déplacement de l’aéroport actuel.

 

Nuisances sonores diminuées

Comme déjà précisé, l’agglomération nantaise a grandi, l’urbanisation n’a pas pu, ou su contourner les nuisances sonores. Nous pouvons le regretter mais le fait est là.

Même si les avions ont aujourd’hui une empreinte sonore plus faible, et si les procédures antibruit contribuent à la diminution du niveau de bruit, la quantité d’habitants impactée est considérable.

C’est aussi un élément moteur du projet.

 

Un atout économique

Construire cet aéroport, son coût est je crois supérieur à 990 millions d’euros, va naturellement créer du travail, et par voie de conséquence des emplois pendant les travaux.

Ce nouvel ensemble sera certainement en pointe sur tous les aspects liés à la biodiversité sur les aéroports.

Cet impact, non négligeable, sera limité dans le temps, mais un aéroport est aussi le symbole d’une région. Il exprime son dynamisme et sa capacité d’ouverture vers les autres régions, l’Europe et même le monde.

Regardez comment l’agglomération lyonnaise a choisi de renommer Lyon-Satolas (nom d’un des villages ou est implanté l’aéroport) en Lyon- Saint Exupéry. Tout simplement parce qu’Antoine de Saint-Exupéry est mondialement connu et cette association est des plus porteuses.

Il sera d’ailleurs, très intéressant de connaître le nom de cet aéroport : oublier Notre-Dame-des-Landes est, pour moi, une évidence en termes de communication.

 

Du négatif pour NDDL

Pistes croisées

Pudiquement nous pourrions dire que les pistes de cet aéroport sont désaxées. Mais la réalité, même si elles ne se recoupent pas, est que les deux pistes que comporte ce projet seront croisées

Il est facile, sans reparler du terrible accident de Tenerife en 1977 (583 morts), de comprendre qu’une configuration pistes parallèles est moins accidentogène qu’une configuration pistes croisées.

Ce fait est le résultat de compromis pour éviter le survol de certaines communes. L’argument environnement a pris le pas sur l’argument sécurité.

Expulsions

Quelque soit le lieu, le projet nécessite d’exproprier les personnes qui vivaient, et vivent encore d’ailleurs, dans la zone choisie.

Nous ne vivons pas avec des zones désertiques et nos campagnes sont l’outil de travail des agriculteurs et des éleveurs.

Le choix du lieu arrêté, il est alors nécessaire d’exproprier des personnes qui n’ont rien demandé. L’attachement à sa terre n’a pas de valeur marchande et vouloir y rester est des plus compréhensibles.

Un nouvel aéroport, oui mais ailleurs, qui d’entre nous n’aurait pas cette réflexion si il était concerné. Je n’entrerais pas dans le débat juridique, c’est ici l’humain qui est en jeu face à un besoin économique.

Est-il possible de parler de bonne solution ou simplement de la moins mauvaise.

Où sont les futurs passagers ?

Dans les scénarios j’ai pu lire qu’il était prévu le passage de 5 à 9 millions de passagers. C’est pratiquement le double par rapport à l’actuel. J’ai parfois des doutes sur ces projections.

La question simple est de connaitre la provenance de ces nouveaux 4 millions de passagers.

Est-il imaginé une augmentation phénoménale de la population ?

Si c’est le cas, cela signifie une urbanisation pour les accueillir, le pire scénario étant que les habitations soient construites autour du nouvel aéroport (nous avons quelques jolis exemples).

Est-ce qu’une partie de la population nantaise va soudain se mettre à prendre l’avion ?

J’avoue en douter, aujourd’hui l’avion est un moyen de transport qui s’est démocratisé, c’est donc une mauvaise piste.

L’impact économique va attirer de nouvelles entreprises et donc des hommes d’affaires voyageant en avion. Peut être, mais si nous pouvons déjà exclure toute la région parisienne, Nantes étant à deux de train de Paris, il reste peu de marge car beaucoup arriveront via Paris.

Votre avis

  • Suivez-vous le dossier de l’aéroport Notre-Dame-des Landes ?
  • Considérez-vous qu’un aéroport est un atout économique ?
  • Engager des grands travaux est-il possible aujourd’hui ?
Notre Dame des Landes

Notre Dame des Landes

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour,<br /> Comme tu dis il y a du pour et du contre. J'ai du mal à me faire une réelle idée, car je suis de trop loin cette affaire.<br /> Mais c'est la façon dont la région (les politiques et l'administration) traite ce dossier (ce que j'en perçois) qui me gène "un peu".<br /> <br /> Un aéroport peut être un atout économique, seulement si il y a effectivement matière à.<br /> Cela me fait penser un peu à tous ces appartements neufs en vue de défiscalisation (à mettre à la location) qui ont très souvent été construits en rase campagne là où il n'y a pas de locataires pour les occuper. ;) Cela a effectivement créé des emploi le temps de leur construction et des bénéfices pour les promoteurs, mais pour le reste fiasco !<br /> <br /> Je pense qu'il est encore possible d'engager quelques grand travaux, mais peut-être un peu plus dans le sens de changer, remplacer (tu en parles) améliorer. Mais faire des grands travaux pour faire des travaux, ça me fait penser , en caricaturant, aux rond-points, certains sont utiles et évitent des accidents, d'autres sont ... décoratifs hihihi ;)
Répondre
B
Tu résumes très bien la situation et ta comparaison avec les rond-points sonne juste à mes yeux
O
Bonjour Bernie,<br /> Merci pour cette intéressante vision.<br /> Je suis ce dossier, et je pense qu'économiquement cela n'occasionnera que des transferts de valeurs d'autre plate-forme.<br /> Après oui, la construction va permettre de créer de manière ponctuelle des emplois,<br /> Mais ce n'est qu'éphémère à mes yeux.<br /> Engager des grands travaux est encore possible, mais il faut trouver un consensus politique et local, ce qui est très complexe.<br /> car nous vivons dans une époque où les grands projets d'intérêt général sont bafoués sur l'autel de la finance mondiale.<br /> Une belle journée,<br /> A bientôt,<br /> David,
Répondre
B
la durée des emplois dans le temps est une vraie question, une dynamique peut se créer
C
difficile de se prononcer sur ce sujet, on entend tout et son contraire, j'avoue que cela me laisse perplexe. un aéroport est un plus comme une voie ferrée, cela permet à une région de sortir de son isolement? c'est le pb de mont de marsan qui n'a ni l'un ni l'autre et qui vient d"avoir une autoroute vers Pau et Bordeaux, beaucoup d'entreprises ne s’installent pas ici pour éviter ces pb de logistique, pour aller en voyage pro ou non c'est un plus d'avoir l'un ou l'autre. je pense que certains grands travaux ne verraient pas le jour, trop d’intérêt, d'avis différents, avec certaines personnes jusqu'au boutiste. bises. celine
Répondre
B
Ne pas être isolé est un facteur clé
E
Combien de grands travaux ont été commencés et ont été laissés à l'abandon tels quels !<br /> Bonne soirée Bernie
Répondre
B
je n'ai pas la réponse.
L
I wanted to go to France, but I missed Eurostar sales. ;)<br /> I think it's so much easier to go to France by train.
Répondre
B
it depends where do you come from and where you want to go .
C
Un dossier bien compliqué, sorti d'un chapeau où il dormait depuis des lustres.<br /> J'ai habité Limeil-Brévannes en plein trajectoire du passage des avions attérissants à Orly, un toutes les deux minutes qui s'invitaient à la table, ceratins jours avec une météo capricieuse,(vent) ils passaient plus bas vers la plaine industrielle, on pouvait voire les pasager par les hublots!<br /> Le Bourget et Orly sont aussi d'anciennes bases de l'armée de l'air.<br /> As-tu vu sur Arté samedi soir La France vue du ciel, le treafic aérien au dessus du pays! une ruche.<br /> Bonne soirée<br /> @mitié
Répondre
B
Disons que le trafic aérien je l'ai vécu derrière un radar et cette ruche me parle encore.
V
Dossier très compliqué ...
Répondre
B
Et rien ne le facilite
L
A titre perso, actuellement je dis non au projet dans mon village. Mais le problème c'est que les extrémistes passent devant et puis on va on clache.<br /> A ne pas parler modérément et sur le fond du dossier, le non gagne toujours , et c'est plus facile aussi
Répondre
B
un avis doit toujours être argumenté après être d'accord c'est autre chose
P
Sur quelles bases a-t-on calculé ces 4 millions de passagers ? Un chiffre sorti du chapeau ? On peut s'interroger. Pour aller où, pour y faire quoi ?<br /> Belle analyse, complète et impartiale.<br /> Bien à toi.
Répondre
B
j'ai les mêmes interrogations
A
et l'environnement dans tout cela???
Répondre
B
c'est une vraie question
R
puisque tout le monde veut voyager c'est inévitable je pense. Bisessssssss
Répondre
B
Pouvoir se déplacer est essentiel pour éviter l'isolement
A
arf c'est toujours compliqué ces histoires d'aéroports, moi qui vis près de roissy charles de gaulle je dois bien dire que c'est génant les nuisances sonores, donc bon...
Répondre
B
es tu arrivée depuis la construction de CDG ? C'est vrai que c'est complexe
M
Bonjour Bernard, est-ce vraiment nécessaire... ici tout près de chez moi, ils ont exproprié tellement de maisons, fermes et champs d'agriculture pour construire un magnifique aéroport: Mirabel!!! Puis après quelques années, Montréal avait beaucoup perdu et ils ont décidé de la fermer et retourner tous les vols à Montréal, quelle perte, ils l'ont maintenant tout détruit, c'est bien triste... Bise et bonne journée toute douce!
Répondre
B
je me suis posé à Mirabel, un exemple qui doit donner à réfléchir
M
Je suis beaucoup ce projet. Je trouve qu'il y a deja beaucoup d'aeroport dans l'hexagone et beaucoup trop de nuisances pour les riverains...et je trouve aussi que lesterres agricoles s'amenuisent de plus en plus. Donc pour moi c'est toujours idiot de mettre des agriculteurs dehors. Bien sur cela creera des emplois et on en a bien besoin. Mais a-t-on vraiment besoin de cet aeroport...je pense que non...
Répondre
B
mais que faire pour améliorer la sécurité de l'aéroport actuel ?
T
Personnellement j'ai peur de voir s'écraser un avion sur ma tête quand je fais mes courses.<br /> imaginez un avion au dessus de votre tête toutes les 10 minutes si bas qu'on en voit presque les passagers par les hublots.<br /> la photo de Bernard montre bien le quotidien des Nantais.<br /> Ceci dit, je comprends bien que tout c'est pas si simple<br /> bonne journée
Répondre
B
oui c'est une photo sans trucage prise à main levée.
M
je pense qu'il faut être un peu visionnaire ..... et aussi se rendre compte survoler l'agglomération de Nantes éviter les lignes à Haute tension qui bordent l aéroport c'est plus que dangereux et il est heureux que rien ne soit encore arrivé... les contrôleurs aériens font un sacré boulot !<br /> maintenant nous sommes dans un pays où tout est contestation .... l 'eau est précieuse la nature est précieuse l air que nous respirons aussi et le travail ... qu'en dire sinon que tout le monde aspire à en avoir !.... <br /> bonne journée
Répondre
B
Etre visionnaire c'est essentiel
A
J'ai plus ou moins suivi ce dossier et je n'ai pas d'avis tranchés, je comprends ceux qui sont pour le nouvel aéroport ( emplois nouveaux ) mais je comprends tous ceux qui seront expropriés , de plus, des terres cultivables seront rayées de la carte . Sujet difficile
Répondre
B
un choix définitif serait le bienvenu
N
hello Bernie<br /> <br /> au contraire des constructions que tu cites Versailles Baubourg (qui est super)<br /> l'ennui énorme c'est que les avions sont des grandes nuisances surtout sonores et environnementales alors ??<br /> y a déjà tellement d'aéroports et de saccager la nature..je trouve même désolant <br /> <br /> passe une bonne journée Bernie<br /> bises*
Répondre
B
Beaubourg a été très controversé à l'époque notamment à cause de son architecture futuriste et de la centralisation de l'accès à l'Art
C
Je ne suis pas trop le projet de cet aéroport.<br /> Il est vrai que certaines choses ont plus de mal à voir le jour aujourd'hui qu'il y a quelques années. Mais il y a quelques temps, on ne demandait pas l'avis de la population, on faisait, point barre. Aujourd'hui, on affiche qu'on veut prendre en compte l'avis des gens, l'impact environnemental, etc. et on fait n'importe quoi, on bâcle les études d'impact, on bâcle les enquêtes publiques. C'est ce genre de choses, à mon sens qui a du mal à passer.
Répondre
B
Souvent la transparence n'est pas au rendez-vous et ce sentiment de "bâcler" est augmenté
J
Non je découvre.... entre besoin de faire et expulsion... !!! De nos jours l'avion est entré dans nos moeurs comme faire sa valise à tout bout de champ... qu'en dire !
Répondre
B
et pourtant il faudra décider.
L
Il est vrai que ce n'est pas évident, entre la création d'emplois pendant et après, ce qui ne ferait vraiment pas de mal en ce moment, mais aussi plus de facilités pour les déplacements ... et la pollution, mais également les nuisances et les expulsions. L'idéal serait de satisfaire tout le monde mais ça je crois que ce sera impossible.
Répondre
B
c'est une équation quasi impossible, des choix devront être faits.
F
A priori, je suis plutôt contre, maintenant je n'habite pas la région et je n'ai pas pesé le pour et le contre...
Répondre
B
un avis sans argumentation c'est dommage.
T
il me semble qu' il faudrait consulter les Nantais qui bénéficient de l' aéroport existant, comme de ses nuisances !<br /> N' est il pas possible de moderniser l' existant ?<br /> et comme tu dis, où trouverait on de nouveaux voyageurs !<br /> Pas facile d' y voir clair !<br /> Passe une bonne journée<br /> Amitié
Répondre
B
moderniser l'existant serait à mon avis une rustine et une forme de report pour mieux sauter.
E
difficile de se prononcer. Entre l'utilité de désengorger Roissy, mais je ne pense pas du tout que ce soit le but pour ce nouvel aéroport, le besoin de joindre facilement et rapidement les grandes villes de France et à moindre coût , ce n'est pas gagné ça.... La France a certainement besoin de plus d'aéroports ou du moins d'aéroports de plus grande envergure, mais en même temps, difficile de trouver de grands lieux déserts où on peut construire sans expulser les propriétaires terriens, sans apporter des nuisances en tout genre (bruit, pollution etc). Vaste débat. Entre les besoins de progrès, et le besoin de préserver l'écologie, pas simple<br /> Question construction indésirable, l'usine de retraitement de déchets nucléaires de la Hague verrait-elle facilement le jour aujourd'hui ? Cet énorme complexe grand comme un village et que j'ai découvert il y a quelques années, mon premier mari y ayant été envoyé quelques semaines comme prestataire, est implanté au milieu d'un magnifique paysage aux allures d'Irlande, et on ne peut le nier, il représente un réel danger potentiel pour la population. Mais en même temps cela a donné du boulot à des milliers de gens, et il faut bien stocker les déchets contaminés quelque part.... Même en fermant les centrales nucléaires, utopie ? ce centre restera et les déchets sont là encore pour des centaines d'années à venir voire beaucoup plus, tant qu'on n'aura pas la possibilité de les envoyer sur le soleil :-).....
Répondre
B
Ton commentaire élargit avec intérêt le débat.
E
Je ne suis pas beaucoup l'aéroport de Nantes, j'ai plus suivi Beaubourg. C'est un atout économique mais pour cela il faut oublier les personnes qui seront expulsées de chez elles. Il est toujours possible de faire de nouveaux travaux ! Bon mardi.
Répondre
B
Possible mais les grands travaux voient-ils vraiment le jour ?
D
je pense que pour la région c'est un atout véritable !!<br /> dur d'entamer de grands projets, il y aura toujours des mécontents qui manifesteront!!<br /> bonne journée<br /> danièle
Répondre
B
c'est cet atout qu'il faudrait transformer.
D
Un dossier sensible, pas facile de se prononcer ...<br /> Bon mardi, bien au chaud ...<br /> Bisoux<br /> <br /> Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
Répondre
B
le débat est animé
L
perso, je pense que ça peut etre un atout majeur pour la region, bisous
Répondre
B
merci pour ton avis