Andrea H. Japp: Le Fléau de Dieu

Avec « Le Fléau de Dieu » un roman historique publié aux éditions flammarion,  Andrea H. Japp entraine avec succès les lecteurs dans une période du Moyen Age où la peste a envahit Paris.

Andrea H. Japp: Le Fléau de Dieu

Andrea H. Japp: Le Fléau de Dieu

Le Fléau de Dieu

Un série très prometteuse

Ce roman est le second que je lis de cette auteure et j’avais déjà eu le plaisir de découvrir son style avec son livre « Barbarie 2.0 » dont je vous invite à lire ma chronique

Le cadre du « fléau de Dieu » est totalement différent puisque nous sommes entrainés au moyen âge en 1348 pour être précis au moment où la peste noire règne à Paris.

Cette lecture a bien sûr l’intérêt de nous plonger dans une période de notre histoire dont j’avoue avoir oublié les leçons apprises à l’école mais surtout de nous faire découvrir tout au long du livre l’origine d’expressions ou de mots français en précisant le sens qu’ils avaient à lire.

C’est un travail colossal de l’auteur et il n’est pas rare d’avoir 4 ou 5 notes de l’auteur par page. Ces notes sont essentielles à la compréhension de la lecture pour ne pas faire de contresens. Bien sûr si vous maitrisez le français de cette époque ces notes ne vous serviront qu’à vous rafraîchir la mémoire.

La manière dont la population et le pouvoir réagissaient face à la peste m’a amené à faire un parallèle avec la manière dont a été traitée l’épidémie de la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Bien sûr nous disposons de moyens différents mais la mise en quarantaine et l’évacuation rapide des cadavres ont-elles vraiment changé ?

Au milieu de cette page d’histoire nous avons bien sûr une intrigue et ce roman pour moi est à classer dans un style roman historique policier. Les éléments de l’intrigue nous parviennent au fur et à mesure de l’histoire et si je la devinais elle prend totalement corps dans la seconde partie du roman.

C'est aussi un regard très intéressant sur la position de la femme dans les différentes classes sociales du moyen âge. Les explications des interdits pour les femmes sont des moments jubilatoires tant nous nous rendons compte du ridicule avec le recul que nous avons dans nos sociétés dites libérées, mais en regardant ce qui existe encore il n'est pas stupide de considérer que certains pays vivent toujours au moyen âge.

Pour le reste c’est une lecture que je ne peux que vous recommander à la fois pour son aspect historique et pour son aspect policier. Si vous êtes frileux vis-à-vis d’une des deux catégories c’est l’occasion de vous lancer.

Pour ma part comme il s’agit du premier roman d’une nouvelle sérié j’attends la suite avec impatience.

Quatrième

Roman historique

Editions Flammarion

jeudi 15 octobre 2015

400 pages

1347. La Peste noire frappe le port de Marseille. 1348. Paris. Gabrielle d'Aurillay, 20 ans, mariée depuis deux ans à Henri, enceinte, est convaincue d'avoir épousé un prince charmant, en dépit de la modicité de leurs moyens. Jusqu'au jour où, atterrée, elle découvre que son époux n'est pas qui elle croit. Joueur, trousseur de puterelles, escroc, il est aussi en possession d'un diptyque énigmatique. Que recèle ce tableau ?

Que signifient les phrases écrites en hébreu qu'il dissimule ?

Est-il porteur d'un lourd secret, d'un message occulte ?

Geoffroy d'Aurillay, chanoine et cousin d'Henri, connaît cette œuvre et met tout en branle pour s'en emparer.

Quand la peste gagne Paris, le destin de tous bascule. Gabrielle doit enfin devenir la femme qu'elle ne rêvait pas d'être : celle qui décide et se prend en main.

Au péril de sa vie comme de celle des siens. Y parviendra-t-elle ? Et si seul Dieu – ou le diable – connaissait la réponse ?

Andrea H. Japp

Née en 1957 Andrea H. Japp (de son vrai nom Lionelle Nugon-Baudon) est une scientifique qui a eu l’excellente idée d’écrire des romans policiers historiques. Elle est également la traductrice de Patricia Cornwell.

Votre fléau

  • Aimez-vous l’Histoire ?
  • Quelle image avez-vous du moyen âge ?
  • Etes-vous sensible à l’origine des mots ?

Andrea H. Japp ©Philippe Matsas

Andrea H. Japp est auteur de nombreux best-sellers historiques et policiers. Elle entame avec ce livre une nouvelle série.

© photographie de l’auteur : Philippe Matsas

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11245

27 commentaires

  1. J’adore l’histoire et les romans historiques qui permettent de façon ludique de replacer les évènements au bon endroit et à la bonne date. Chouette livre !

  2. J’aime bien l’histoire quand elle est romancée. Jeanne Bourdin a beaucoup écrit sur le Moyen Age et par certains côtés cette époque-là était bien en avance, ça s’est dégradé par la suite. Bien sûr, l’origine des mots est intéressante à connaître.
    Amicalement

  3. Les romans historiques pas trop mon truc !!!
    Celui là ne sera pas dans ma liste qui est de toute façon déjà très très complète …
    Bises

  4. Coucou Bernard,
    La première de couverture est chouette. J’aime bien l’effet « vieux papier ». ☺
    Je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à la lecture en ce moment, malheureusement.
    Je te souhaite une bonne fin de journée.
    A bientôt,
    Lili.

  5. hello Bernie

    je l’ai lue y a quelques années A.Japp
    un roman historique peut être pas mal
    une période intéressante le Moyen Age

    j’ai appris a aimer l’histoire en regardant la chaine  » histoire  » pas celle apprise a l’école 😉

    ah l’image qui me vient c’est celle d’un film génial  » Flesh and Blood  »  » La chair et le Sang  » de Paul Verhoeven

    l’origine des mots oui intéressant…

    bonne soirée
    bises *

  6. Je ne vois que ce livre depuis quelques jours…Alors ta critique arrive à point nommé. Le style me plait. Le mélange aussi je crois. A ajouter à ma liste de livres à découvrir. Merci Bernie!

  7. Bonjour Bernard, un livre qui semble bien intéressant… pour moi j’associe le moyen-âge avec Rome Antique… Bise et bon mardi tout doux!

  8. J’adore ce type de roman ! Je suis très sensible à l’origine des mots, ayant longtemps fait du latin pendant mes études. Il m’arrive souvent de rechercher l’étymologie d’un mot !

  9. Bonjour Bernie
    J’adore l’histoire, c’était même un de mes cours préféré à l’école. J’aime les romans à caractère historique ou sur fond de l’histoire.
    Très intéressant, je pense que je vais le lire.
    Bonne journée
    @mitié

  10. Autrefois l’histoire m’agaçait.. aujourd’hui j’aime…
    Le moyen âge n’était pas si sombre que souvent je l’avais pensé…
    Oui les mots changent s’utilisation et c’est parfois déroutant pour moi…

  11. A coup sûr un roman que je vais acheter, j’adore l’histoire à travers des petites histoires et le moyen âge est une de mes périodes préférées, merci pour l’info

  12. J’adore cette époque. J’ai fait des poteries médiévales, inspirées de cette époque, et j’ai eu l’occasion de faire quelques recherches sur leur vie quotidienne. Je suis allée aussi aux fêtes médiévales avec des reconstitutions de l’époque. J’ai finalement découvert un univers très raffiné, rude et courtois. Un art de vivre très éloigné certes de notre époque mais fascinant.
    Et l’origine des mots est une question très intéressante, surtout l’évolution avec le temps.

  13. j’ ai beaucoup lu le Crapouillot, comme historia, et ce roman ne peut que me plaire !
    Une époque peut être plus rude que la nôtre, mais avec des gens moins assistés, on avait des gens plus robustes.
    il suffit de voir lors des reconstitutions, les personnages s’ écrouler sous leur cotte de maille !
    Je trouve toujours passionnant de connaitre l’ origine de mots !
    Passe une bonne journée
    Amitié

  14. J’ai bien l’histoire, mais ça dépend des périodes étudiées. Une chose est sur, je n’aurais pas voulu vivre au moyen âge et surtout en étant une femme ! L’image que j’ai du moyen-âge, les châteaux forts, les chevaliers, l’inquisition, le nom de la rose… L’origine des mots est toujours très intéressante, j’ai fait un peu de latin au lycée mais c’est loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *