A+2

A+2 - Sophie Schulze

A+2 - Sophie Schulze

Mon Avis

 

Sophie Schulze nous présente ici un livre autobiographique, menant une réflexion autour du devoir de mémoire pour les générations qui n’ont pas connu la seconde guerre mondiale. Son histoire est parfois déroutante, car l’auteur choisi d’abord de raconter certaines anecdotes, certes intéressantes, mais dont on ne comprend pas le rapport les unes avec les autres. Puis on finit par comprendre la toile d’ensemble, la réflexion de l’auteur, par cette révélation finale qui permet de tout éclairer et de faire comprendre au lecteur le sens de chacune de ces anecdotes.

J’ai longtemps hésité sur la manière dont présenter ce livre, car c’est finalement cette révélation finale, ce détail intime, qui permet de mettre en lumière l’ensemble. Mais en parler dans cette présentation, c’est aussi finalement perturber la lecture de ce livre. Disons simplement que le livre est de manière générale agréable à lire, les anecdotes livrées au fur et à mesure révélant la richesse de la vie menée par l’auteur. L’auteur y parle, au travers de ses digressions, de l’état totalitariste, passé et présent, de notre rapport aux horreurs de la seconde guerre mondiale, pour nous cette génération qui ne l’a pas vécu, dont les parents ne l’ont pas eux-mêmes vécue.

Je vous conseille ce livre qui se lit très rapidement si vous êtes plutôt intéressé par une lecture qui vous amènera à réfléchir. En revanche, il s’agit d’un ouvrage un peu atypique par la manière dont l’auteur a choisi d’aborder ce thème et cette présentation pourrait peut être rebuter certains plus attachés soit à une présentation classique, soit à une présentation peut-être plus scientifique (mais qui dévaluerai alors l’aspect tellement personnel de ce récit)

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Nous descendons dans la chambre gaz. Il y a plusieurs fours. En brique. Les fours ont été restaurés. Ils sont entiers. En parfait état de marche.
Je m'attendais à ce que le guide ne dise rien. Qu'il garde le silence. Mais ses explications se poursuivent. Je le laisse se perdre, sans l'écouter, dans la description du fonctionnement de ces machines, de ces rails, de ces monte-charges, du système de piston, de l'alimentation du four.

Je ne ressens rien
Aucune image
Pas une émotion
Même pas une pensée
Le noir
Le vide
L'abstrait

Serais-tu donc, toi aussi, un monstre ?

Gilles Paris

L’Auteur

Sophie Schulze est également l’auteur de deux romans : Allée 7, rangée 38 (2011) et Moscou- PSG (2013), et d’un essai, Nom de pays, Karl (2013), tous publiés aux Éditions Léo Scheer.

 

Article écrit dans le cadre du partenariat avec Gilles Paris

Gilles Paris Partenariats

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11243

28 commentaires

  1. Je ne connaissais pas mais je pense que je vais surement le lire. Merci de m’avoir donner une idée pour ma prochaine lecture 😉

  2. Bonjour Bernard
    Désolée pour hier , j’ai pas pu passé , problème de connexion
    Je te souhaite une bonne journée
    Bisous

  3. il n’ est pas facile de comprendre et d’ imaginer ce qu’ on n’ a pas vécu soi même !
    Quand on voit qu’ il faut peu de chose pour qu’ un conflit mondial éclate, on se dit que l’ Ukraine pourrait faire oublier le " plus jamais ça " .
    Bonne journée
    Amitié

  4. Cet auteur est une abonnée au chiffres lis-je… Ah les fours, j’ai encore en mémoire un document où l’on voit une vieille dame vivante, décharnée, qui se débattre tant bien que mal avant d’y passer comme on dit…. atroce ! Merci Bernie

  5. le titre est plutot étrange ! ça donne envie d’en savoir plus en lisant le livre…. Et ton petit résumé permet d’en savoir un peu plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *