bernieshoot-kanope

10 ans de la loi Hamon – Économie Sociale et Solidaire

Les crises économiques et énergétiques qui font suite à la crise sanitaire soulignent l’importance de garantir la situation des entrepreneurs indépendants, fortement touchés et souvent exclus des dispositifs d’aide. C’est un constat dressé par Kanopé, une Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE) établie à Auch depuis janvier 2000, qui offre à ses 125 salariés entrepreneurs, présents dans le Gers et les Hautes-Pyrénées, des ressources mutualisées, un accompagnement personnalisé et la puissance d’un collectif.

Kanopé, Coopérative d’Activités et d’Emploi depuis près de 25 ans au service des entrepreneurs du Gers et des Hautes-Pyrénées

De nombreux travailleurs remettent en question leur relation au travail et envisagent l’expérience entrepreneuriale. Malgré la variété de statuts possibles, la CAE demeure relativement méconnue. Pourtant, elle représente une option permettant de bénéficier de la sécurité d’un Contrat Entrepreneur Salarié Associé (CESA), équivalent à un CDI, tout en préservant la liberté d’entreprendre.

À l’occasion du dixième anniversaire de la loi de 2014 sur l’Économie Sociale et Solidaire, qui a défini les CAE, mettons en lumière ce modèle entrepreneurial qui sert de rempart contre l’uberisation et l’auto-entrepreneuriat.

L’entreprise partagée, une nouvelle relation au travail

Pourquoi faut-il faire un choix entre être entrepreneur et salarié, entre être indépendant et faire partie d’un collectif ? Entre liberté et sécurité, ces interrogations surgissent lorsqu’on envisage de se lancer dans l’entrepreneuriat. Quel statut devrait-on privilégier ? Kanopé offre aux porteurs de projet la possibilité de tester, développer et pérenniser leur activité.

Comment ? En fournissant un cadre administratif et juridique qui permet la création et l’exercice du métier en toute sécurité. Grâce au statut d’entrepreneur-salarié, l’entrepreneur bénéficie d’un CDI, d’une protection sociale, d’une couverture professionnelle, d’un accompagnement renforcé pour développer ses compétences, ainsi que de services de gestion mutualisés. Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) ont bien saisi l’évolution significative du monde du travail en France, marquée par la diminution des CDI et l’essor du travail autonome, qu’il soit choisi ou subi. Elles offrent ainsi la possibilité à chacun de s’épanouir dans son travail sans sacrifier les sécurités collectives.

« Depuis près de 25 ans, Kanopé offre un soutien aux individus qui ont des projets économiques. Ils fournissent un accompagnement individualisé, un cadre juridique, ainsi que des services mutualisés tels que la gestion administrative, fiscale et comptable. De plus, Kanopé encourage les porteurs de projets à s’engager dans une dynamique collective de création d’activités.

Les entrepreneurs bénéficient ainsi d’un environnement où ils peuvent tester, développer et pérenniser leur projet en toute sécurité. Cela signifie que Kanopé offre une structure et un soutien pour minimiser les risques associés à la création et au développement d’une entreprise.

Kanopé est ouverte à tous ceux qui souhaitent mettre en oeuvre une activité économique, ce qui en fait un choix pour ceux qui cherchent à effectuer une transition professionnelle ou à explorer une alternative à la création d’entreprises individuelles. En d’autres termes, Kanopé offre une option pour ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat, mais qui ne souhaitent pas nécessairement créer leur propre entreprise de manière isolée.

En résumé, Kanopé fournit un soutien complet aux porteurs de projets économiques, en leur offrant des services, un cadre et une communauté pour les aider à réussir dans leurs initiatives entrepreneuriales. » témoignent Cécile Grange et Matthieu Chapuis, co-directeurs de Kanopé.

Kanopé se présente comme une alternative à l’entrepreneuriat individuel, s’opposant ainsi aux risques de l’ubérisation croissante et aux conséquences de la précarisation qui en découle. En tant que Coopérative d’entrepreneurs (CAE), elle offre la possibilité d’exercer son métier de manière indépendante au sein d’un cadre géré collectivement, tout en accompagnant les entrepreneurs tout au long de leur parcours.

Qu’il s’agisse de l’élaboration d’une simple idée, du test d’un projet ou de l’établissement d’une activité pérenne, Kanopé propose un parcours complet adapté à chaque stade de maturité du projet. Une équipe d’appui composée de 7 personnes salariées assure l’accompagnement et propose des services mutualisés. Les entrepreneurs salariés bénéficient de plusieurs avantages :

  • Ils sont autonomes dans le développement de leur activité, tout en recevant un accompagnement pour atteindre leurs objectifs.
  • En tant que salariés, ils jouissent de la protection sociale et des services mutualisés qu’ils ne pourraient pas se permettre individuellement, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives telles que la gestion comptable et sociale, l’assurance professionnelle, les outils de gestion, les actions commerciales communes, les échanges de pratiques et les formations.
  • Ils deviennent des associés en ayant la possibilité de contribuer au développement de la coopérative elle-même en devenant sociétaires, participant équitablement aux décisions avec le principe « 1 personne = 1 voix ».
  • La diversité règne, avec des professionnels aux parcours variés tels que des digital managers, coiffeurs, consultants internationaux, formateurs, tapissiers-décorateurs, psychologues, ergothérapeutes, graphistes, etc. Les CAE sont des lieux où les parcours professionnels, les métiers et les générations se rencontrent et s’entremêlent.

Depuis l’an 2000, Kanopé a accompagné plus de 5000 individus dans la création d’entreprise ou d’emploi, réalisant un chiffre d’affaires de 2,6 millions d’euros en 2023.

“J’avais besoin de liberté, de sens, d’enthousiasme et de créativité.

L’envie d’entreprendre était évidente. Mais comme toute nouvelle entrepreneure qui se lance, j’étais hantée par mes peurs : peur de l’insécurité financière, peur de l’isolement, peur de ne pas avoir les compétences suffisantes en gestion, comptabilité, etc.

Au lieu de céder à la paralysie, j’ai cherché des solutions et j’ai découvert la coopérative d’activité partagée Kanopé : je teste la viabilité de mon activité sans aucun risque financier pendant plusieurs mois. Je fais partie d’un collectif enrichissant de talents divers et poursuis une formation solide en gestion entrepreneuriale, le tout aligné avec l’économie sociale et solidaire qui correspond à ma vision et à mes valeurs.

Je cherchais un environnement qui me rassure et me soutienne. Avec Kanopé, je n’ai pas seulement trouvé une coopérative, j’ai trouvé une super équipe qui me soutient et un réseau d’entrepreneurs comme moi. » raconte Lauranne Pommier, consultante RH et entrepreneure au sein de Kanopé.

Les coopératives d’activité et d’emploi

Les Coopératives d’activité et d’emploi ont émergé à partir de la deuxième moitié des années 1990 grâce à des expérimentations locales. À cette époque, l’entrepreneuriat individuel était fortement encouragé en réponse à la montée du chômage, mais sans une réflexion adéquate sur l’accompagnement nécessaire et les risques d’individualisation et de précarisation.

Ces premières initiatives novatrices ont suscité l’intérêt, ont été enrichies par d’autres expériences, contribuant ainsi à préciser progressivement le concept proposé par les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) : une coopérative accompagnant des individus porteurs de projets de création d’activité dans un cadre sécurisé. Il s’agit également d’une coopérative d’entrepreneurs salariés autonomes, inscrivant leur activité dans un cadre collectif à long terme.

En 2014, on comptait déjà une centaine de CAE en France. La loi du 31 juillet 2014 sur l’économie sociale et solidaire (ESS), portée par Benoît Hamon, a posé une définition pour les CAE et a intégré leur objet dans la loi de 1947 sur les coopératives, introduisant de plus le Contrat d’Entrepreneur Salarié Associé dans le code du travail.

10 ans de la loi Hamon-kanope

Aujourd’hui, le nombre de CAE continue de croître en France, atteignant 155, rassemblant près de 12 000 entrepreneurs salariés.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11094

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *