L’association EGREGORE choisit l’Ariège

L’association EGREGORE a opté pour l’Ariège afin de concrétiser son projet novateur d’habitat groupé. Fondée en février 2022, l’association EGREGORE est une entité à but non lucratif.

L’association EGREGORE : Redéfinir le Bien-Vieillir avec Autonomie, Solidarité et Engagement Communautaire

L’objectif de l’association EGREGORE se décline en trois volets distincts :

  1. Rassembler un groupe engagé pour réfléchir et s’organiser face au vieillissement,
  2. Instaurer une dynamique délibérée en vue de concrétiser un projet novateur d’habitat groupé, autogéré, tout au long de la vie,
  3. Coordonner la gestion opérationnelle du bien immobilier.

Les fondateurs, Roland Bugat, oncologue et professeur émérite de médecine, ainsi que sa compagne Marie Clérivet, créatrice et ancienne directrice d’un Service Polyvalent d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD), portent ce projet bénévolement. Conçu à la fois pour eux-mêmes et pour les membres de l’association EGREGORE, ce projet repose sur leur solide expérience dans les domaines médical, social, humain et sociétal.

Jusqu’en 2030, la proportion de la génération des « boomers » continuera d’augmenter. À ce moment-là, un tiers de la population française aura dépassé l’âge de 60 ans, et les personnes âgées de plus de 85 ans représenteront (source l’INSEE) plus de 5 millions d’individus.

« À cette réalité démographique s’associe une espérance de vie sans pathologie qui stagne. La situation qui a prévalu dans les EHPAD pendant la pandémie COVID nous a convaincus d’anticiper et de prendre notre futur à « bras le corps » », détaille Roland Bugat, Président de l’association EGREGORE.

Un vaste domaine de 11 hectares, formant un havre de paix unique, est actuellement en cours d’acquisition à Bénac, en Ariège, dans la périphérie proche de Foix. Situé dans le site préservé de la vallée verte, cette propriété sera acquise sous la forme d’une Société Civile Immobilière (SCI) par un groupe central d’adhérents engagés.

Maison de Bénac

La « Maison de Bénac », une élégante demeure du XVIIe siècle, subira une rénovation complète en respectant les normes ergonomiques. Elle sera aménagée en huit appartements privatifs, allant du studio au T3, répartis sur deux étages. Le rez-de-chaussée spacieux sera dédié à des espaces communs confortables, favorisant la convivialité entre les résidents. Ces espaces communs incluront une bibliothèque, une salle de projection, une salle d’activités physiques adaptées, ainsi que des aménagements extérieurs tels qu’un parcours de santé.

Parallèlement, un bâtiment annexe prévoit un logement de fonction pour le gardien-régisseur, ainsi qu’un appartement destiné aux familles et amis. L’ensemble de ce projet s’inscrit dans une vision holistique de l’habitat groupé, offrant à ses résidents un cadre de vie harmonieux et adapté à leurs besoins.

L’investissement requis pour l’acquisition du concept, visant à assurer une jouissance équitable pour tous les résidents, varie en fonction de la surface des appartements privatifs, oscillant entre 190 000 et 400 000 €.

La « Maison de Bénac », agissant en tant que modèle concret, un lieu d’innovation sociale, sera gérée de manière autonome par l’association EGREGORE, dont tous les habitants sont membres et acteurs décisionnaires. Ils mettront en œuvre trois principaux éléments reconnus pour favoriser une vie plus longue et en meilleure santé :

  1. Adopter une alimentation équilibrée à base de produits frais et naturels, avec une mutualisation des achats privilégiant les circuits courts et les producteurs locaux.
  2. Encourager le lien social et intergénérationnel, notamment par des emplois adaptés de proximité (comme le jardinage), ainsi que des activités culturelles telles que la résidence d’artistes, des expositions, des concerts et des expressions théâtrales.
  3. Promouvoir des activités physiques adaptées avec l’assistance d’un coach et des infrastructures dédiées, incluant un couloir de nage. Cette approche holistique vise à créer un environnement propice à la santé et au bien-être des résidents.

Le domaine a été conçu pour héberger entre 12 et 14 personnes partageant la volonté de demeurer actives, avec une détermination à s’impliquer dans l’économie sociale et solidaire locale. Le groupe attache une grande importance à la valeur patrimoniale de son projet, qui repose sur le principe de la propriété participative. Des dispositions sont également prévues pour la transmission du bien à des héritiers. Géré en interne, le modèle économique est robuste et peut être reproduit dans d’autres endroits tout en s’adaptant à différents budgets.

4 appartements sont actuellement encore disponibles !

La « Maison de Bénac » accueille les individus de 65 ans et plus, qu’ils soient seuls ou en couple, et qui aspirent à prendre en main leur avenir de manière autonome, afin de ne pas être simplement soumis à ses contingences.

« À celles et ceux qui recherchent une nouvelle façon de vivre « chez soi » mais entourés de voisins-amis dans un lieu où s’exprime toute sa capacité à agir, à rester soi-même », explique Marie Clérivet, secrétaire de l’association, avant de poursuivre : « « S’installer à la Maison de Bénac », c’est continuer de rester « dans la vie », d’une manière indépendante, sans peser sur sa famille, tout en bénéficiant d’un environnement sécurisé et de services personnalisés et mutualisables ».

« Fonder ce groupe uni dans le même objectif, nous rendra plus forts, plus longtemps ! Nous sommes convaincus que cette nouvelle façon d’habiter encouragera une bienveillance sécurisante pour chacun, nous permettra de lutter contre la solitude, génératrice de vulnérabilité et de perte précipitée d’autonomie. » ajoute Marie Clérivet.

« La « Maison de Bénac » facilitera pour chacun des sociétaires-adhérents, une assistance médico-sanitaire proportionnelle à ses besoins. Adeptes de la pertinence des soins, et de la rédaction de nos directives anticipées, notre souhait est que la fragilité ne nous contraigne pas à séjourner inutilement à l’hôpital, sans retour ! » souligne Roland Bugat avant de conclure : « Face à la grande vieillesse, nous mettrons des actions en place pour nous faire accompagner en douceur, jusqu’au bout de la vie ».

L’association EGREGORE : Une Vision Holistique de l’Avancée en Âge, Plaçant l’Individu au Cœur de son Destin

Le projet EGREGORE se distingue par sa vision novatrice qui place l’individu au centre de son destin. En mettant l’accent sur la prise de décision personnelle en matière d’avenir, le projet vise à créer une communauté de pensée où le respect de chacun est fondamental. Cette communauté aspire à favoriser un esprit solidaire d’échanges et d’entraide, permettant aux participants de rester actifs dans la vie sociale tout en retardant la perte d’autonomie. L’initiative ambitionne également de briser la solitude potentielle, préservant ainsi l’identité de chacun au sein d’un environnement ouvert et confortable.

L’association EGREGORE choisit l'Ariège - Bernieshoot

Le principe d’une gestion directe constitue le fondement du projet EGREGORE, favorisant la participation des résidents, y compris de leurs familles et amis, dans un lieu convivial. Encourageant le bénévolat, le projet s’inscrit dans une dynamique d’ouverture et d’échanges à travers des initiatives culturelles et d’insertion. Il vise à éviter le recours aux EHPAD tout en contribuant volontairement à l’amélioration de la culture préventive liée au vieillissement. En collaborant à des études dans le domaine de la santé publique, les participants du projet EGREGORE participent activement à l’avancement des connaissances en matière de bien-être lié à l’avancée en âge.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11303

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *