Vincent van Gogh, Ponts sur la Seine à Asnières, 1887, Huile sur toile, 53,5 x 67 cm, Sammlung Emil Buhrle, en prêt à long terme du Kunsthaus Zürich

Exposition Van Gogh sur les bords de Seine au musée Van Gogh

Cet automne, le musée Van Gogh clôture les célébrations de son 50e anniversaire avec « Van Gogh sur les bords de Seine ». Une exposition qui retrace de manière inédite le rôle crucial tenu par les bords de Seine autour d’Asnières, au nord-ouest de Paris, dans le développement artistique de Vincent van Gogh et de ses contemporains Paul Signac, Georges Seurat, Emile Bernard et Charles Angrand. Cette exposition est organisée en étroite collaboration avec l’Art Institute of Chicago.

Nature et industrialisation

Au XIXe siècle, les bords de Seine sont devenus un espace de loisirs de plus en plus appréciés par les Parisiens. Ils prospèrent grâce à la construction de nouveaux ponts et gares. Concomitamment, du fait de l’industrialisation croissante, les grandes usines à hautes cheminées commencent à se multiplier, modifiant le paysage. Entre 1881 et 1890, cinq artistes ambitieux – Van Gogh, Seurat, Signac, Bernard et Angrand – vont planter leur chevalet sur les berges du fleuve pour peindre sur le vif les contrastes saisissants qui s’offrent à leurs regards, les amateurs de canotage et de sports nautiques et l’industrie en plein développement. La Seine leur donne de nouveaux motifs, soulignant sa modernité, et traduit un renouveau de leurs recherches sur la couleur et de leurs techniques picturales.

Présentés ensemble pour la première fois

Pour cette exposition, les œuvres que Van Gogh a réalisées dans les environs d’Asnières sont étudiées pour la première fois comme un groupe autonome et comparées aux œuvres de quatre contemporains qui ont peint dans ces mêmes endroits. Avec des chefs-d’œuvre tels que Pêche au printemps au pont de Clichy à Asnières (1887) de Van Gogh, Esquisse à l’huile pour Un Dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte (1883) de Georges Seurat et Deux femmes sur la passerelle d’Asnières (1887) d’Émile Bernard, l’exposition réunit 75 œuvres, dont beaucoup n’ont jamais été montrées au musée Van Gogh d’Amsterdam ni même aux Pays-Bas.

Dans une lettre adressée à une de ses sœurs à la fin de l’automne 1887, Van Gogh fait en passant ce commentaire révélateur sur son expérience de peintre à l’extérieur de Paris : « Et quand j’ai peint des paysages à Asnières cet été, j’ai vu plus de couleurs qu’auparavant ». Les cinq peintres se sont sentis à Asnières libérés de quelque chose qui a conduit au renouveau de leur utilisation de la couleur et de leurs techniques picturales. C’est seulement en s’éloignant de Paris, au fil de l’eau, qu’ils surent renouveler en profondeur la peinture.

Vincent van Gogh, Ponts sur la Seine à Asnières, 1887, Huile sur toile, 53,5 x 67 cm, Sammlung Emil Buhrle, en prêt à long terme du Kunsthaus Zürich

L’exposition « Van Gogh sur la Seine » se tient du 13 octobre 2023 au 14 janvier 2024.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11091

22 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *