Bilan touristique à mi-saison en Haute-Garonne

« Ce mois de juillet est atypique, résume Didier Cujives, Président de Haute-Garonne Tourisme. 
La canicule et la baisse du pouvoir d'achat semblent avoir freiné le comportement des touristes en ce début d'été.

Malgré un excellent remplissage des hébergements locatifs sur l'ensemble du département ce mois-ci, y compris via notre centrale de réservation, la consommation des touristes sur place n'est pas au rendez-vous. Si ce n'est la pratique de loisirs gratuits comme les marchés, les feux d'artifices ou encore la baignade dans les lacs, nos professionnels du tourisme constatent que les dépenses sont en baisse.

Les grands perdants sont les activités de pleine nature encadrées. La tendance est à des séjours plus doux, très farniente et sans contrainte... les années COVID en étant vraisemblablement la cause. J'en veux pour preuve de nouvelles interrogations reçues chez Haute-Garonne Tourisme et qui n'existaient pas les années précédentes : 

  • Quel est le prix du carburant chez vous ?
  • Quels sont vos lieux de baignade gratuits ?
  • Y a-il des arbres dans le jardin de cette location ?
  • L'hébergement est-il climatisé ?
  • Quelles sont vos balades et randonnées les plus ombragées ?

Fort heureusement, la Haute-Garonne est loin d'un tourisme de masse, avec une offre touristique variée et le mois d'août s'annonce plutôt bien."

Les locations saisonnières bien remplies... mais les activités de pleine nature boudées

Chiffres de l'été pour Haute-Garonne Tourisme Réservation*

Les réservations des Gîtes de France en Haute-Garonne sont en progression par rapport à l'été 2021, qui était déjà un très bel été !
Au 24 juillet, Haute-Garonne Tourisme Réservation affiche :
+ 2,5% de séjours Gîtes de France consommés en juillet par rapport à juillet 2021 (+ 10% VS 2019)
Un prix moyen par dossier de 954 euros (857 euros en 2021). Ce chiffre s'explique car moins de courts séjours ont été vendus.
53% des réservations effectuées via internet. Cette part progresse par rapport à 2021 grâce à une forte audience du site national des Gîtes de France.
47% de nos clients continuent à privilégier la centrale d'appels, à la recherche du contact humain et du conseil.
57% des séjours sont de 7 nuits, les séjours de 2 semaines arrivant en seconde position (24%) devant les courts séjours 1 à 3 nuits (12%)
85% de notre clientèle est française. Elle vient essentiellement d’Ile-de-France et des départements de l’ouest de la France, suivie par une clientèle de proximité (dont majoritairement la Haute-Garonne avec les Toulousains).

A noter que la part de la clientèle étrangère augmente par rapport à 2021 (impact COVID moins important), majoritairement de Belgique et d’Allemagne.
En ce qui concerne le mois d’août 2022, nous n’avons pas encore atteint les résultats de 2021 (- 20%). Il reste encore quelques disponibilités sur la 1ère quinzaine d’août et le choix est plus large pour la 2ème quinzaine. Rappelons que l’été 2021 avait été très bon avec d’excellents résultats. Les français craignant de partir à l’étranger (Covid) étaient restés en France, y compris dans les hébergements « haut de gamme ».

Cet été 2022 n’est plus le même : il est impacté par l’inflation et la canicule. Cela freine les réservations de dernière minute, les locations de court séjour restent « timides » et il semble que la clientèle à « plus fort pouvoir d’achat » ait retrouvé la direction des vacances à l’étranger avec des destinations comme la Grèce, les Baléares, les Canaries et l’Afrique du Nord.

* Haute-Garonne Tourisme Réservation, c'est :

  • Le spécialiste du séjour en Haute-Garonne depuis près de 30 ans
  • Des conseillers en séjour, disponibles du lundi au samedi en journée continue au 05 61 99 44 11
  • 1 site de réservation en ligne 
  • Un grand choix d'hébergements sur l'ensemble du département, avec plus de 400 idées de séjours, dont des gîtes ruraux labellisés Gîtes de France, des chalets, des maisons typiques des Pyrénées, des fermes rénovées..

Tendances dans les bureaux d'information touristiques

Sur le site de Saint-Bertrand-de-Comminges/Valcabrère, labellisé Plus Beaux Village de France, ce début d’été marque le grand retour des visiteurs.
Aux Olivétains, bureau d'information touristique départemental, la fréquentation pour cette première semaine de juillet est en hausse de 46% par rapport à 2021 et identique au début de saison 2019.
La clientèle espagnole, déjà en vacances depuis le 24 juin est bien présente et on note aussi le retour des visiteurs anglo-saxons. Bien que le site soit connu pour son patrimoine historique, la tendance au tourisme vert et activités « nature » est toujours forte.

Les demandes de randonnées ou de sites naturels à l’écart de la foule, arrivent en 2ème position après les informations sur la visite du site St-Bertrand de Comminges/ Valcabrère. Les pèlerins fréquentent de nouveau les voies jacquaires de la Via Garona et la Voie du Piémont Pyrénéen avec une préférence pour cette dernière.

Enfin, on note une nette progression du chiffre d’affaires de la boutique/librairie cette 1ere semaine de juillet (+ 76% du 1 au 6 juillet en comparaison avec la même période en 2019). Tous ces éléments permettent de rester optimiste pour la saison estivale 2022.

Dans les Offices de Tourisme, même si les touristes sont bien là en ce mois de juillet, les visites guidées ne font pas recette.
"Les visites guidées de la collégiale de Saint-Gaudens et nos randonnées accompagnées sont très difficiles à maintenir, se désole un agent d'accueil à l'Office de Tourisme Cœur et coteaux du Comminges. Même les visites du Château de Valmirande, habituellement très demandées, ne trouvent pas preneur cette année. En revanche, la fréquentation de la base de loisirs du Lac de Montréjeau explose. " 
A Nailloux, l'Office de Tourisme a revu sa copie en adaptant ses visites guidées "Nous les organisons en soirée et c'est un réel succès, pour le plus grand plaisir des adultes mais aussi des enfants." 
En Volvestre, les hébergements sont plutôt bien remplis. "Les vacanciers sont nombreux mais ils peinent à sortir de leur logement. Les principales raisons invoquées sont la baisse du pouvoir d'achat et la canicule".

Au Comptoir du Lauragais (ex-Maison de la Haute-Garonne) sur l'aire autoroutière A61, c'est un très bon mois de juillet. Le chiffre d’affaires est stable (+0.5%) par rapport à 2021 qui avait été un très bon mois et en hausse de + 21% par rapport à juillet 2019, malgré une fréquentation ressentie en baisse sans doute liée aux travaux autoroutiers et aux travaux en entrée d’aire.

Au Château de Laréole, Régis guide conférencier nous livre son analyse. "Nous avons une progression de +10% de notre chiffre d'affaires en juillet alors que nous accusons une baisse de fréquentation de -12 % par rapport 2021 (qui était quasiment identique à 2019).

Nos visiteurs se font plaisir, ils consomment plus au salon de thé et dans notre boutique. L'effet canicule est indéniable, plus de 60% des visiteurs sont venus le matin, entre 10h00 et 14h00. On espère que le Festival 31 Notes d'Eté au château et sa riche programmation en août séduira les festivaliers."

Quel bilan dans les loisirs et hôtellerie de plein air ?

En cette fin juillet, Jean-Luc Blanchard, directeur du Village gaulois à Rieux-Volvestre, est très optimiste. "Nous avons subi une baisse de fréquentation en ce début d'été à cause de la chaleur mais notre site est bien ombragé et en bord de Garonne ; nous sommes donc moins impactés que les autres parcs.

Nous avons accueilli énormément d’étrangers, jamais comme cette année avec une flopée de canadiens, de nombreux italiens souvent de passage vers Lourdes et d'espagnols. A ce jour, nous avons déjà dépassé notre chiffre d'affaires par rapport à juillet 2019, année de référence et depuis une semaine avec le retour à la normale des températures « on pette les scores » à la boutique et au snack ce qui augure un excellent mois d’août."
Dans le parc de loisirs accrobranche Pyrénées Ho, la baisse des activités s'est faite ressentir avec moins de public accueilli par rapport à l'an dernier, probablement liée à la grosse chaleur et à une diminution du pouvoir d'achat.

"Heureusement que nous avons pu compter sur le retour des groupes hébergés dans les centres de loisirs et colonies de vacances du secteur. Ils avaient déserté notre parc durant la période COVID et les contraintes de Pass sanitaire. Et depuis 2 jours je note une progression significative de la clientèle individuelle se réjouit Dominique Allègre, directrice, un très bon signe pour les semaines à venir."
"Dans les Pyrénées sur le secteur de Luchon, c'est une saison difficile pour les loueurs de vélos, 
nous confie Thierry Cottereau d'Appel d'Air. Avec cette chaleur écrasante, les touristes sont anesthésiés...et privilégient la baignade ou les activités en eau vive plutôt que les activités qui nécessitent quelques efforts comme la pratique du VTT."
Même constat au Mourtis. Pour François Gillaizeau de Concept Séjour : "Heureusement que le printemps a démarré très fort avec le retour de la clientèle étrangère ; cela permettra de compenser la baisse d'activité sur juillet."
Pour Hugo Sladden, gérant du Camping le Moulin à Martres Tolosane, la saison se présente plutôt bien. "Nous avons la chance de disposer d'un espace aquatique dans notre camping, véritable critère de choix pour la clientèle familiale. Même si juillet a démarré plutôt timidement, les réservations vont crescendo depuis 1 semaine et le mois d'août se présente plutôt bien.

De plus, je remarque cette année un effet de proximité avec une nouvelle clientèle issue de l'agglomération toulousaine venue séjourner chez nous durant les week-ends, sûrement en recherche de fraicheur ! Que cela dure..."

haute garonne tourisme bilan tourisme ete 2022 bernieshoot
© Haute Garonne Tourisme

En conclusion

La saison été 2022 semblait très prometteuse en début de saison mais elle semble rattrapée par les difficultés liées au contexte national actuel : inflation, canicule, incendie…
Néanmoins la clientèle qui recherche des vacances nature et /ou de proximité a été attirée par la destination Haute-Garonne.
En effet, les locations de maisons avec jardin et les zones de fraîcheur du département comme les lacs, les bords de Garonne ou les forêts ont déjà séduit les vacanciers.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Ici cela doit être pire avec les feux qui ont ravagé plusieurs campings...
Répondre
B
oui c'est certain