S’exprimer à travers le sport : une thérapie

Le sport pour maigrir, pour rester en forme, pour voir les copains & copines, pour se déculpabiliser, pour préparer son Summer body, pour faire plaisir à quelqu’un… Plein de raisons peuvent justifier la pratique du sport, mais qu’en est-il du sport comme un moyen d’expression efficace et utile primordial pour notre équilibre émotionnel ?

S’exprimer à travers le sport, une sorte de thérapie également !

“Le sport m’a aidé à être moins stressé, à mieux vivre” – Environ 100% des personnes

France champion of the Football World Cup Russia 2018.jpg
Par Kremlin.ru, CC BY 4.0, Lien

Le sport comme moyen d’expression

Libération de charges émotionnelles

95% des sportifs réguliers vous le diront, dont votre oncle David, qui va courir 3 fois par semaine (même sous la pluie), qui va à la salle de sport 2 fois par semaine, et qui fait de la natation, et du vélo quand il s’ennuie, le sport est NÉCESSAIRE pour eux ! Sans ça, il y a un craquage mental, un mal-être physique et émotionnel qui s’installe. Pourquoi cela ?

Ces sportifs et sportives réguliers ont pour habitude d’exulter les charges émotionnelles de leur quotidien dans leur pratique sportive. Cela apporte tellement de soulagement, que le sport n’est même pas en option, il est, et c’est tout. Après une journée de travail, avec le stress qui l’accompagne, la pression de X ou Y, la frustration d’être au travail parfois, les pensées angoissantes (Oh, il faut que je fasse ça en rentrant ! Et faut que j’aille récupérer ça avant que ça ferme !…) et bien entendu tout ce qui peut apporter du stress au sens large, cela apporte une charge mentale et émotionnelle forte.

D’où ce besoin de “décompresser” en rentrant du travail. Et c’est là que le sport intervient, on lâche un peu la tête, on libère les chevaux sous le capot et on met en route notre magnifique véhicule qu’est notre corps. En faisant cela, on se sert de cette charge mentale comme carburant pour se dépenser, pour bouger. Et la frustration s’en va dans l’effort, la pression accumulée s’écoule de nouveau à mesure que le corps retrouve son rôle premier.

Bien entendu il y’a d’autres façons de décompresser ! La musique, un livre, la nature etc… Si vous pouvez, rajoutez du mouvement autour de ces moments pour venir nourrir notre corps par la grâce de mouvement variés, permettant de lubrifier et de nourrir nos articulations. Je le rappelle, le meilleur médicament contre le mal de dos est le mouvement.

Par contre, une bière, une clope, des comportements compulsifs (instagram, alimentation, jeux vidéo…) ne sont pas des moyens de décompresser. Ils peuvent aider à court terme car ils voilent la réalité, ils créent un brouillard qui nous déconnecte de nos besoins profonds qui ne sont pas respectés lors de la journée, et qui pourrait être trop douloureux à regarder en face le soir, seul(e) face à nous-même.

L’addiction au sport, est-ce sain ou non ?

Le sport pour libérer des charges émotionnelles oui, et c’est même excellent, le problème se pose lorsque le sport devient compulsif, dans un besoin de nous sortir de notre réalité, de créer un brouillard pour ne pas avoir à traiter nos émotions. J’ai connu cela, et je vous parle en tant que coach sportif personnel, qui a sombré durant quelques mois dans cette addiction.

Une addiction qui peut paraître saine car on est “accro au sport” et c’est chouette le sport ! Oui, mais non. Cela reste une addiction, sans quoi il est impossible de vivre, autant avec soi-même qu’avec les autres tellement on devient irritable, en manque. Cela provient très souvent d’un besoin de se réconforter, de fuir le problème qui cause de la peine pour se noyer, s’oublier dans autre chose. Encore une fois, il peut y avoir du positif, si on traite la situation. Si on se contente de faire l’autruche, le problème continuera et d’autres déséquilibres s’installeront dans votre vie quotidienne.

Faites-vous – mettre le mot que vous souhaitez tester – du sport par choix, ou pour fuir quelque chose ? Votre réalité, vos émotions, vos peurs…

Un équilibre durable pour notre santé globale

Pratiquer une activité physique pour exprimer ses émotions, ses charges mentales est un excellent moyen de garder et trouver un équilibre dans sa santé physique et émotionnelle. Peut-être même encore plus si vous en faites en groupe, quoi de mieux pour vider son sac que d’avoir fait une session d’entraînement à plusieurs, intense, qui vide le physique et affaiblit nos barrières mentales qui empêchent de réellement se connecter aux autres.

Quoi de mieux que d’être concentré à 100% sur l’objectif en face de vous ?

Sprinter jusqu’à l’arbre, alors qu’on est épuisé ?

Saisir les 2 dernières prises d’escalade, alors qu’on a peur ?

Réussir la chorégraphie à 100%, alors que c’est la plus technique du cours ?

Et en finissant, peut-être même laisser échapper un cri, un cri de libération, d’exaltation, qui se charge à lui seul de drainer ces charges émotionnelles et de les envoyer en dehors de notre corps.

Notre corps est fait d’une incroyable complexité de systèmes qui travaillent tous ensemble, chaque système à un impact sur l’autre. Entre autres : Le physique sur le mental & le mental sur le physique.

En bref, prenez soin de vous, trouvez un moyen de libérer vos charges mentales qui pèsent et vous tirent vers le bas, sans vous engager dans une activité qui consiste à créer un brouillard et à faire l’autruche ! (PS : Je n’ai rien contre les autruches !).

Tout ceci est un message de votre coach sportif sur Toulouse, qui est passé par ces étapes et qui continue à vivre grâce à la beauté du sport, grâce à ce moyen d’expression unique qui colle à ses valeurs. Et bien entendu, partout où j’interviens le constat est le même : “Le sport m’a aidé à être moins stressé, à mieux vivre”

 

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11245

22 commentaires

  1. C’est une très bonne thérapie, je faisais de la natation et de la marche à pied tous les jours durant 2 h avec mes chiens et ça ma faisait du bien ! Bon mercredi !

  2. Tout à fait d’accord avec cet article . Le sport m’a été indispensable pour déstresser , et à bien des égards il m’a évité de ros problèmes de dos .
    Bon mardi

  3. bonjour
    entiérement d ‘accord
    je fait du sport depuis longtemps deux fois par semaine en salle avec des profs je fait partie d une associétion
    et quand je n ai pas de cours je marche rapide

    le sport est excellent pour tout , moi je ne suis pas bien sans
    kénavo bernie

  4. Bonjour Bernie. Pour se sentir bien il faut être équilibré ; le sport y contribue, à condition que cela ne devienne pas une pression supplémentaire. Je pratique le tennis de table en compétition depuis presque toujours et lorsque je ne peux plus (confinement et opération), cela me manque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *