Démarche citoyenne inédite dans le Vaurais et en France

Pour faire face à l’épisode de gel du mois d’avril 2021, les vergers de Fontorbe (350 hectares situés dans le Vaurais - Tarn) ont brûlé de la paille mouillée mélangée à du gasoil*, formant d’épaisses fumées noires toxiques des kilomètres à la ronde.

Respirons81-Action Collective Justice-Contre-Fontorbe-vaurais
Respirons 81 lance une action collective en justice contre les pratiques illégales des Vergers de Fontorbe (Lavaur)

Une vingtaine de personnes a dû être hospitalisée, des centaines ont été intoxiquées par les fumées d’hydrocarbures dans leur habitation ou leur véhicule avant que la RD87 soit coupée à la circulation par La Gendarmerie Nationale tant la visibilité était nulle le matin du mardi 13 avril.

Des citoyennes et citoyens ont décidé de se réunir en créant un collectif - indépendant de tout parti politique - Respirons 81, afin que le Domaine de Fontorbe cesse ses pratiques illégales et de porter atteinte à  la santé des habitants du Vaurais.

Pour ce faire, Respirons 81 lance une action collective en justice.

 

 Des citoyens rassemblés pour faire respecter la loi et préserver leur santé

Les citoyens victimes des pratiques toxiques et illégales des vergers industriels de Fontorbe, exploitant plus de 350 hectares sur les communes de Lavaur, Ambres et Giroussens, ont décidé de monter une action collective conjointe à leur encontre afin de les mettre en face de leurs responsabilités.

Le collectif souhaite défendre la santé de la population du Vaurais, de la faune, et faire définitivement cesser les pratiques polluantes et illégales du Domaine de Fontorbe portant atteinte à l’air, au sol et à l’eau.

Respirons 81 a demandé à Maître Lèguevaques, avocat spécialisé dans les actions collectives, de les défendre : « L’action collective conjointe permet aux citoyens du Vaurais de s’organiser pour faire cesser les pratiques illégales des Vergers de Fontorbe, et pour faire indemniser les préjudices moraux et/ou corporels. L'objectif est de rétablir les citoyens dans leurs droits. »

Respirons 81 explique : « Il est capital aujourd’hui que les citoyens du Vaurais se mobilisent en justice et s’inscrivent à l’action collective conjointe. Porter plainte individuellement n’est pas suffisant pour que l’affaire émane au Tribunal, que nous ne voudrions pas engorger par des centaines de dossiers. Plus nous seront nombreux à nous rassembler, plus nous pèserons dans ce combat judiciaire de David face à Goliath.

Depuis 2014, date du rachat à Pierre Fabre par les Vergers du Sud, en lien étroit avec l’exportateur Blue Whale, les Vergers de Fontorbe, avec à leur tête Lucas Crosnier, pratiquent une agriculture industrielle intensive dangereuse pour la santé des habitants et les écosystèmes du Vaurais. De 255 hectares au départ, ils en cultivent aujourd’hui 350, soit l’équivalent de 500 terrains de football ! Des projets d’extension des vergers sont en cours d’études sur la commune d’Ambres.

Le mois d’avril 2021 a révélé l’impunité dont ils jouissent depuis toutes ces années, pour intoxiquer et dégrader l’environnement, privilégiant leur intérêt financier au mépris de la santé. Car outre la peur engendrée, ces fumées d’hydrocarbures ont causé de graves problèmes de santé (21 personnes ont été hospitalisées, de nombreux malaises, des troubles respiratoires, des réactions cutanées…) et obligé certains à des arrêts de travail. Les riverains ont aussi vu leurs animaux gravement atteints, sans compter les dommages matériels dus aux retombées des particules d’hydrocarbures dans les jardins et potagers à des kilomètres à la ronde.

Quelques jours après cet épisode de fumées, les pollutions invisibles reprennent déjà avec des épandages de pesticides par grand vent, au-delà de 19 km/h, ce qui est également interdit ! Faute d’anémomètre, les gendarmes ne peuvent ni constater ni verbaliser les infractions ! Il est temps aussi que les autorités compétentes se dotent des outils de mesure adéquats pour que ces délits cessent immédiatement ! »

 

Trois réunions d’information en juillet

Le collectif demande aux habitants et professionnels de conserver tout document ou élément de preuve attestant ces dommages : photos et vidéo, certificats médicaux et résultats d’analyses, factures et déclaration de sinistre… jusqu’au procès.

Respirons 81 les habitants du Vaurais qui souhaitent en savoir plus, à assister à l’une des 3 réunions d’information ouvertes à tous :

LABASTIDE-SAINT-GEORGES

Salle des fêtes - 18h30 à 19h30 - Jeudi 1er juillet

AMBRES

Devant la mairie - 18h30 à 19h30 - Samedi 3 juillet

GIROUSSENS

Salle de la Mairie - 18h30 à 19h30 - Jeudi 8 juillet

 

 

 * L'article 163 du règlement sanitaire départemental (RSD) stipule que les foyers allumés pour lutter contre le gel ne peuvent en aucun cas être alimentés par "des combustibles de nature à provoquer des fumées opaques ou des produits de combustion toxique". Aucune dérogation à cette interdiction n'a été accordée par la préfète du Tarn ou le sous-préfet de Castres.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article