J’affiche six années de retraite à mon compteur. La retraite, le meilleur moment de la vie ? Je vous livre sans filtre mon expérience de cette nouvelle vie.

bernieshoot retrait medidation lundi soleil rouge

Passage à la retraite : le début d’une autre vie

Nos vies sont une succession d’étapes :

  • l’enfance
  • l’adolescence
  • les études
  • la vie professionnelle
  • la retraite

Avec en toile de fond de ces étapes notre vie personnelle. Il y a quelques jours, le 10 juillet, pour être précis, j’ai fêté mes six années de retraite.

Pourquoi le 10 juillet me direz-vous ?

Tout simplement, parce que dans mon statut professionnel, ma retraite intervenant à 57 ans révolus, et étant né le 9 juillet (au passage, je remercie celles et ceux qui m’ont souhaité mon anniversaire, ça me touche vraiment), je suis donc devenu pensionné le 10 juillet 2014.

Un passage à la retraite à une date connue et annoncée depuis longtemps, et qui n’a donc pas été une surprise, ou un coup de tête.

Dans cet article, je vous livre sans calcul, sans essayer de vous convaincre des choix que j’ai fait. Je partage mon expérience, en espérant qu’elle vous soit utile.

Faut-il se préparer à la retraite ?

Tout d’abord, il est important de préciser que j’avais la possibilité de faire un stage de préparation à la retraite. J’ai fait le choix de ne pas le faire, car mon travail dans un groupe de recherche européen me passionnait, et je considérais que ce serait une semaine de perdue.

Cependant, ne pensez pas que je redoutais cette date, ce n’était pas le cas. Je sais combien je suis chanceux d’être un jeune retraité. Je ne vous parlerais pas de la réforme des retraites, mais le système dont je bénéficie est un lien fort entre les générations. J’ai cotisé pour nos aînés pendant toute ma carrière, et aujourd’hui j’en ai le retour. C’est de l’humain, et du vivre ensemble entre les générations qui un atout à ne pas solder sur le bûcher de l’économie.

Par ailleurs, autant, je n’envisageais pas de changer de région, autant, j’imaginais poursuivre un travail d’expertise. Il y a ce que l’on imagine, puis la réalité de la mise en œuvre. Ce sont deux choses différentes. Je n’étais pas prêt à brader mon expertise, et je ne suis toujours pas, je vous en reparle plus en détail dans le chapitre suivant.

Pour autant, ce qui est une évidence, ne m’avait pas sauté aux yeux. La retraite signifiait être chez moi à temps plein, moi qui avais l’habitude dire que les aéroports étaient ma résidence secondaire, et j’allais avoir du temps pour prendre le temps. Réinvestir 24 h sur 24, et 365 jours par an sa maison, ce n’est pas comme le temps des vacances, tout simplement parce qu’il n’a plus de reprise. C’est un équilibre à trouver.

Même si j’avais pensé à la retraite, je ne l’avais pas anticipé. Juillet et août 2014, ont eu des airs de vacances d’été prolongées, septembre étant la prise de conscience de cette nouvelle partie de ma vie.

Se préparer ou ne pas se préparer, à sa retraite ? Je n’ai pas de réponse à cette question. Dans les deux cas, et finalement comme pour une nouvelle activité professionnelle, il y a une période de transition avant d’être pleinement dans la tête d’un retraité.

Le regard des autres

En ce qui me concerne, c’est sans hésitation le changement de regard des autres qui m’a le plus marqué. Avoir le statut de retraité, c’est assumer et accepter que les autres vous range dans la case des inactifs. C’est une des caractéristiques françaises d’enfermer les gens dans des cases. C’est une vision étriquée, à laquelle je me suis heurté très vite.

En premier, je vais revenir comme je vous l’ai annoncé plus haut, passé l’été, j’ai été en contact avec diverses sociétés afin de proposer mes services d’expert. Je passerais sous silence les sociétés dont le seul objectif était de pouvoir mettre mon cv dans un appel d’offre sans pourtant s’engager sur une rémunération si elles obtenaient le contrat.

Début septembre, j’ai été recontacté par une grande société française, avec qui j’avais travaillé étant en activité, qui souhaitait absolument m’embaucher très vite. Sur l’aspect connaissance des sujets, et les missions qui me seraient confiées, étaient totalement dans mon domaine de compétences. La négociation a achoppé sur la rémunération, et pour être plus précis sur son argumentaire : « Comme vous avez déjà le montant de votre retraite, nous n’allons pas vous rémunérer de la même manière ». En d’autres termes, bienvenue chez les nantis… Cette philosophie n’est pas la mienne. Un travail mérite la même rémunération que l’on soit une femme, un homme, ou un retraité.

Après ce premier exemple, j’ai découvert qu’être retraité rimait avec niais. En contactant des services, dès l’instant que je mentionnais que j’étais retraité, le ton changeait et je devenais l’abruti de service qui a une capacité intellectuelle plus que limitée. Il m’a par exemple été demandé lorsque j’ai eu un dysfonctionnement internet si j’avais bien allumé ma box ou mon ordinateur, ou encore si j’avais besoin qu’on remplisse le formulaire pour moi. D’une manière générale, une tendance qui consiste à simplifier les explications d’une manière caricaturale, risible même. Avec le temps, je m’y suis habitué.

Également dans mon activité de blogueur chroniqueur, il est arrivé que je ne sois pas pris au sérieux dès l’instant que je précisais que j’étais retraité, et que bloguer n’était pas ma source de revenus. Le gratuit ne fait pas sérieux.

Le quotidien d’un retraité.

En réalité, le quotidien d’un retraité, c’est celui que l’on se construit. Je ne fais pas partie des personnes qui disent, depuis que je suis à la retraite, je n’arrête pas, je suis débordé. Prendre le temps, est devenu une philosophie de vie. Mon réveil sonnait tous les matins des jours travaillés, depuis six ans, je compte sur les doigts d’une main les fois où je l’utilise dans une année. Retrouver son rythme biologique est une chance à ne pas laisser passer.

Ensuite, je refuse aujourd’hui de me retrouver dans les bouchons. Hélas, je n’ai pas eu la chance de pouvoir pratiquer le télétravail. Je parle bien de télétravail, et non de travail à la maison. Le télétravail se passe pour moi dans un espace dédié de co-working proche de son domicile, limitant ainsi le temps de transport, et présent le milieu familial.

Au sujet de l’aspect financier, tous les retraités connaissent une baisse de revenus plus ou moins significative. C’est un point qu’il est préférable d’anticiper. Les postes budgétaires sont :

  • le logement
  • la nourriture
  • les frais généraux
  • le véhicule
  • les appareils ménagers
  • les loisirs

Cette liste n’est pas exhaustive. Pour chacun des postes, il faut se demander quels sont les ajustements imposés avec la retraite. Par exemple, est-il utile de conserver deux voitures ? Il n’existe pas une seule réponse, mais si il y a un point à préparer, c’est bien celui-ci.

Également, le réseau des relations évolue obligatoirement. Les collègues de travail deviennent des ex-collègues de travail, c’est un incontournable à intégrer absolument. Il est illusoire de penser conserver les mêmes relations alors que le contexte a changé. On ne peut pas être et avoir été.

Pour terminer ce quotidien, je voudrais aborder la santé. Avec l’âge, les soucis de santé augmentent très souvent, c’est le cours de la vie. Mais ce qui m’intéresse, c’est l’angle prévention. Le retraité n’a plus d’obligation de visites médicales.

Il est important de maintenir des visites médicales régulières de prévention chez le médecin généraliste, chez l’ophtalmologue, chez le dentiste. Penser prévention médicale est fondamental. Maintenir une activité physique fait aussi partie de mon quotidien : cardio, gainage, épaules, bras, trapèzes, pectoraux. Je prends le temps de le faire environ 5 jours sur 7. Faire 40 minutes de vélo d’intérieur en rythme cardio, c’est deux points de tension en moins.

Inactif, nous le devenons tous un jour

Le meilleur que je puisse vous souhaiter, c’est d’être un jour retraité avec la santé et des revenus qui permettent une vie dans la dignité. La fin de la vie professionnelle n’est pas, bien heureusement, la fin de la vie ou une catastrophe.

Naturellement, l’heure fatidique se rapproche, on y pense un peu plus.

Mais surtout, la vie est la journée idéale.

bernieshoot retraite conseils experience lundi soleil rouge

En fin de compte, je ne sais pas si cet article vous apportera des réponses ou des questions. Souvent, d’ailleurs, un article qui fait réfléchir est un meilleur article que celui qui apporte des réponses toutes faites.

Et vous, quel est votre regard sur la retraite ? Comment percevez-vous les retraités ?

Spread the love