Savoir où choisir un livre

La sélection d’une lecture est souvent heureuse, parfois douloureuse. Même si beaucoup ne veut pas dire assez, savoir où choisir un beau livre est essentiel

librairie serie b toulouse polar inetrieur

Où trouver votre bonheur livresque ?

Vous le savez, je suis un avide lecteur. Ce n’est pas nouveau, et j’espère que ça durera pour l’éternité, et peut-être même un peu plus. Très souvent, je suis sollicité pour avoir des conseils de lecture. Une question très complexe, car ce qui va être une belle lecture pour moi, ne le sera pas forcément pour vous.

D’ailleurs, il est important d’avoir conscience que notre état d’esprit influe beaucoup notre rapport à la lecture. Selon que je suis dans un esprit heureux, curieux, curieux, mélancolique ou dans une démarche de recherches, ou édénique, mon ressenti sera différent.

Entrez dans le paradis des livres : la librairie

L’envie de lire peut vous prendre à n’importe quel moment de la journée. Le plus terrible aujourd’hui, osons le dire, c’est qu’en quelques clics, à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit, vous pouvez immédiatement obtenir un livre numérique.

Pire, si vous ne savez pas quoi choisir, les algorithmes peuvent vous proposer la meilleure lecture pour vous de manière infaillible, et même vous la lire… Ils vous diront même ce que les autres viennent de choisir : en réalité, le choix qui vous est proposé est des plus restreints, et ce fait selon vos habitudes sur le web, et non selon votre désir du moment.

Alors, poussez la porte d’une librairie, et entrer dans cet endroit toujours chaleureux qui est un paradis des livres. Prenez le temps de fouler les allées, ou les rayons. Les couvertures sont des toiles qui attirent votre regard, elles sont un appel à la lecture.

Échanger avec la ou le libraire

Dans une librairie, vous allez pouvoir rencontrer un professionnel : la ou le libraire. Pour ma part, j’achète tous mes livres exclusivement en librairie, ou lors de festival comme le Festival Toulouse Polars du Sud(à Toulouse du 11 au 13 octobre 2019). Je peux même dire que je fréquente principalement 4 librairies :

  • La librairie Série B (où j’achète tous mes polars)
  • La librairie Ombres Blanches
  • La Librairie Privat
  • La librairie Coiffard quand je suis à Nantes.

Pour vous expliquer l’importance de l’échange dans ce lieu privilégié, je peux vous parler de la manière dont je choisis mes polars. Depuis maintenant plusieurs années, nous échangeons avec le libraire de Série B. Nous avons appris à nous connaître, et il sait désormais ce que je recherche. Je vous invite d’ailleurs à (re)découvrir l’interview de Renaud Layet

Naturellement, les nouvelles publications des auteurs que je suis feront l’objet d’une discussion, mais surtout, il va savoir me proposer des auteurs que je n’aurais pas forcément lus. Il va me demander si je souhaite un auteur français ou étranger, un polar historique ou contemporain, un style nordique ou italien…

Bref, vous l’avez compris, nous parlons de ma prochaine lecture, et c’est sa connaissance de sa boutique et de son métier, qui vont lui permettre de me proposer plusieurs possibilités de lecture. Au final, je n’ai pas souvenir d’avoir été déçu par une de ses propositions, le niveau de plaisir a naturellement varié de bien à exceptionnel, mais j’ai toujours accroché avec la publication.

Pour autant, la librairie est-elle le seul lieu pour choisir un livre ? Comme je le disais, les festivals ou salons littéraires, permettent une rencontre avec les auteurs, et sont aussi des lieux qui, pour moi, font sens. La rencontre avec l’auteur amène de l’humain, tout comme la rencontre avec le libraire.

librairie serie b toulouse polar

Et vous, où achetez-vous vos livres ?

Contenu de l’article modifié le 18 mai 2021.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11185

24 commentaires

  1. J’avoue que j’achète de moins en moins de livres tout en lisant toujours autant . J’emprunte beaucoup à la médiathèque de mon quartier car j’échange aussi beaucoup avec les bibliothécaires . Quand j’achète c’est souvent à la fête du livre de Metz après avoir parlé avec les auteurs ou quand un d’entre eux est invité par les bibliothécaires.
    Bonne journée
    Bises

    • Effectivement l’échange avec les bibliothécaires est similaire avec celui des libraires.

  2. La librairie est aussi le lieu où je m’approvisionne régulièrement, j’aime y traîner, feuilleter, rêver et enfin choisir « the » livre du moment !
    Bel après-midi,
    Lylou

  3. bonjour
    on m’offre souvent des livres, à la maison c’est livres papier mais en voyages – e-liseuse sinon la valise serait trop lourde
    bonne semaine

  4. Bonjour Bernie,

    On voit bien que tu es un rat de librairie … LOL
    J’achète le plus souvent en librairie indépendante ou à la Fnac et que très très rarement sur les plateformes comme Amazone (que j’exècre) j’y vais uniquement quand je cherche un ouvrage d’occasion qui n’est plus édité.
    Quelques fois quand je sais exactement ce que je veux je peux aller directement sur le site de l’éditeur.
    Pour l’anecdote : j’évite d’aller trop souvent dans les librairies sinon je repars avec au minimum 3, voir 4 livres et des fois j’ai abusé avec 6 !!! Mon rêve : avoir une bibliothèque comme celle du Château de Chantilly … !!! ????
    Mais je vais aussi dans ma librairie »perso » (4500 bouquins environ, je ne sais plus !) car je relis aussi régulièrement. Une lecture faite il y a 15 ans ou même 2 ans, peut être une nouvelle découverte suivant notre état d’être du moment, comme tu en parles et aussi notre vécu et notre évolution.

    • Nous avons la même démarche, mais je ne mets plus les pieds à l’enseigne que tu cites. Il existe des librairies spécialisées dans le livre d’occasion.

  5. C’ est vrai que c’ est un endroit agréable, qui sent bon , et où on peut découvrir tant de livres !
    Et n’ oublions pas que le libraire peut être de bon conseil
    Bonne journée Bernie

  6. J’aime bien les petites librairies de quartier quand on en trouve, sinon, sur Montpellier, entre Sauramps et Gibert Joseph, j’avoue qu’il y a de quoi faire.
    Bonne journée Bernie

  7. Malheureusement à Istres, les 3 librairies ont fermées. Heureusement il y a une très belle librairie à Martigues, avec le plaisir de la conversation et le conseil de lecteurs passionnés ainsi que des rencontres et des débats avec des auteurs et des expositions.

  8. Nous n’avons malheureusement plus de vrai libraire ici. Mais Ombres blanches fait partie de mes endroits préférés à Toulouse.

  9. moi aussi j’adore entrer dans une librairie, surtout quand je vais acheter des livres d’auteurs que je ne connais pas ou pas trop, sinon les vide grenier permettent de trouver mon bonheur pour les auteurs que je connais à un tarif plus que raisonnable. bises.celine

  10. Bonjour, j’achète d’après l’auteur ou le sujet et parfois un conseil. Le plus souvent je prends sur ma liseuse car manque de place en région parisienne. Je lis peu de policiers mais ça m’arrive d’en prendre et aimer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *