Recettes pour Pâques avec le Haricot Tarbais

Au pied des Pyrénées, la fierté des producteurs de Haricot Tarbais et de tous les Bigourdans s'affiche à l'occasion des 20 ans du Label Rouge. En effet, le précieux grain d'ivoire, fruit d'un terroir singulier et d'un savoir-faire authentique a été le premier haricot distingué en 1998, reconnaissant ainsi sa qualité supérieure. Cueilli et récolté à maturité, le Haricot Tarbais réclame toutes les attentions depuis le semis jusqu'à la récolte. 

Boulettes et Haricots Tarbais - Dorian Nieto
© Boulettes et Haricots Tarbais – Dorian Nieto

Pâques2018: le Haricot Tarbais fête les 20 ans de son Label Rouge

1001 façons de décliner le Haricot Tarbais pour un repas familial authentique et riche en goût

À l'occasion de Pâques, quoi de mieux que d'associer deux produits de tradition, le Haricot Tarbais et l'agneau, pour rassembler, fédérer et régaler toute la famille ? Plusieurs chefs et blogueurs se sont mis aux fourneaux pour proposer différentes déclinaisons gourmandes et originales pour le plaisir de tous :

  • Agneau au Marsala et Haricots Tarbais – Stéphanie Valade, blog « Cuisine moi un mouton »
  • Pain de viande d'agneau, Haricots Tarbais et petits légumes  – Isabelle BECKERS, blog « Pourquoi pas… ?? »
  • Boulettes et Haricots Tarbais – Dorian NIETO, blog « Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça… »
  • Carré d'agneau & ses Haricots Tarbais accompagnés d'une barquette végétale – Chef Pierre LAMBINON, restaurant Py-R (Toulouse)
  • Haricots Tarbais & Agneau de lait des Pyrénées rôti en croûte de Miso – Chefs Hideyuki KOBAYASHI et Hiromi MINE, restaurant L'Arpège (Tarbes)
  • Carré filet d'agneau pané au pain d'épices & flan de Haricots Tarbais – Chef Xavier SPADILIERO, restaurant le Réverbère (Vic-en-Bigorre)
  • Gigot de mouton aux Haricots Tarbais
  • Haricots Tarbais & carré d'agneau des Pyrénées accompagnés d'un velouté de carottes – Chef MOUSTACHE et André BATLLE (Toulouse)

 

La culture du Haricot Tarbais : une production artisanale maîtrisée et labellisée

 La culture du Haricot Tarbais émane d’une production artisanale maîtrisée et labellisée. Grâce à des cahiers des charges de production et de commercialisation stricts, il est aujourd’hui considéré comme un produit du terroir authentique et de qualité.

Au printemps, le sol doit être aéré et bien préparé avant de semer. Avant même d’introduire la culture sur des parcelles, celles-ci sont analysées. Seuls les sols peu argileux et acides sont retenus afin de garantir la finesse de la peau et le fondant du Haricot Tarbais.

Le respect du cahier des charges implique également l’utilisation d'une des deux seules variétés de semences sélectionnées et certifiées (Alaric et Lapujole) ainsi que le respect d'un écartement entre les rangs d’au moins 1,2 mètrepour faciliter l'ensoleillement et optimiser la qualité sanitaire.

Autre point important, la récolte s’effectue exclusivement à la main à maturité du grain, ce qui en fait un produit empreint de traditions. Enfin, l’instauration de la traçabilité du produit permet de remonter jusqu’à la parcelle d'un producteur. Les hariculteurs sont régulièrement contrôlés, tout comme les autres intervenants de la filière. L’ensemble de ces contrôles sont effectués par un organisme certificateur agréé indépendant.

Ainsi, le Label Rouge atteste de la qualité supérieure de ce haricot d’exception et permet de préserver le caractère traditionnel de sa culture.

Fort de cette distinction, le Haricot Tarbais se démarque une nouvelle fois en 2000 en obtenant la reconnaissance européenne : l’Indication Géographique Protégée. Sa production ne peut s’effectuer que dans la zone géographique délimitée par l’IGP, qui comprend les Hautes-Pyrénées (en dessous de 700 mètres d’altitude) et les cantons limitrophes des Pyrénées Atlantiques, du Gers et de la Haute-Garonne.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11197

20 commentaires

  1. Hum, des souvenirs passent dans cet article, on le cultivait, grimpant après les maïs, c’était avant son retour…
    Bonne soirée
    @mitié

  2. Merci pour toutes ces infos, et surtout, de nous rappeler au passage que Pâques n’est plus très loin… ça fait du bien au moral 😀 !

  3. Sympa de découvrir tous ces blogs culinaires ! Je ne suis très gros haricots, mais de temps en temps pourquoi pas… En tout cas cette production artisanale à l’air extra.

    • Oui plutôt que d’afficher les recettes j’ai préféré mettre le lien vers ces très beaux blogs culinaires.

  4. J’aime tous les haricots blancs : ils ont tous leur « charme » … 😉
    Le soisson est pas mal non plus !
    Chez nous, on dit des mojhettes …
    Bon dimanche, de plus en plus froid !
    Bisoux qui réchauffent, bernie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *