Méditation …

Méditation …

Garder la tête froide…

Sous le bonnet …

Laisser l'esprit ..

S'envoler …

Bien à toi !

homme banc bonnet

 

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11249

89 commentaires

  1. J’adore cette photo… Elle m’apporte de la nostalgie, et en même temps, un bien-être fou…

    Cette photo me rappelle mon grand-père maternel… Un homme merveilleux, plein de méditations, et d’une telle sérénité… Il me semble le voir encore assis sur son banc devant la maison…

    Magnifique !!!

    Nicole

  2. Salut,

    je ne sais pas ce que les autres pensent mais moi j’adore et surtout l’intro que tu donne tu nous donne une grande liberté de d’imagination

    C’est super

  3. Malgré l´arrivée du printemps certains obéissent au proverbe: « en avril ne te découvre pas d´un fil! »  Serait-ce
    ton cas ? Ismeralda

  4.  j’ai médité ta tres longue video lol et en plus la fenetre de commentaire ne voulait pas s’ouvrir par la suite ! vive la méditation :)))  bizzzzz belle nuit

  5. Kikou Bernard,

    Un monsieur qui profite de la vie 🙂

    c’est le meilleur des repos : -) une bonne

    petite sieste,comme chez nous dans le Midi 🙂

    je te souhaite une bonne et agréable soirée,bisous

    ensoleillés de Mimi.

  6. Le désespoir est assis sur un banc

    Jacques PRÉVERT

      

    Recueil : « Paroles »

    Dans un square sur un banc
    Il y a un homme qui vous appelle quand on passe
    Il a des binocles un vieux costume gris
    Il fume un petit ninas il est assis
    Et il vous appelle quand on passe
    Ou simplement il vous fait signe
    Il ne faut pas le regarder
    Il ne faut pas l’écouter
    Il faut passer
    Faire comme si on ne le voyait pas
    Comme si on ne l’entendait pas
    Il faut passer presser le pas
    Si vous le regardez
    Si vous l’écoutez
    Il vous fait signe et rien ni personne
    Ne peut vous empêcher d’aller vous asseoir près de lui
    Alors il vous regarde et sourit
    Et vous souffrez atrocement
    Et l’homme continue de sourire
    Et vous souriez du même sourire
    Exactement
    Plus vous souriez plus vous souffrez
    Atrocement
    Plus vous souffrez plus vous souriez
    Irrémédiablement
    Et vous restez là
    Assis figé
    Souriant sur le banc
    Des enfants jouent tout près de vous
    Des passants passent
    Tranquillement
    Des oiseaux s’envolent
    Quittant un arbre
    Pour un autre
    Et vous restez là
    Sur le banc
    Et vous savez vous savez
    Que jamais plus vous ne jouerez
    Comme ces enfants
    Vous savez que jamais plus vous ne passerez
    Tranquillement
    Comme ces passants
    Que jamais plus vous ne vous envolerez
    Quittant un arbre pour un autre
    Comme ces oiseaux.

    Bisous et carpe diem Vivi

  7. Bonjour cher Bernard,

    Une photo qui irait bien avec mon blog !

    Il est en pleine méditation…

    Je pense qui s’envole haut dans les nuages.

    J’espère que tu vas bien.

    Bonne journée.

    Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *