Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Enfin Insécurisée - [Insecure at Last]- Eve Ensler

Pour vous faire réagir le titre aurait pu comprendre « les monologues du vagin » un livre de Eve Ensler qui est devenu une pièce de théâtre jouée dans le monde entier mais « Enfin Insécurisée » devrait très vite devenir une référence féministe.

Enfin Insécurisée - Eve Ensler

Enfin Insécurisée - Eve Ensler

Enfin Insécurisée - [Insecure at Last]

Regard d’une féministe américaine sur le totalitarisme sécuritaire

Lorsque les éditions Denoël ont la belle idée  de republier « Les monologues du Vagin (The Vagina Monologues). Une pièce de théâtre joué dans le monde entier et à laquelle nous avions assisté au café théâtre des 3 T à Toulouse.

Certes j’aurais pu vous parler de ce livre mais j’ai préféré orienter ma lecture vers la dernière publication d’Eve Ensler « Enfin insécurisée ».

Bien sûr le sujet est totalement différent puisque cette fois Eve Ensler nous entraîne sous des lieux de guerre en Afghanistan, en Bosnie ; mais son regard de féministe américaine et activiste est intact. Elle nous livre sans concession les souffrances des femmes pendant les conflits, le viol évidemment qui nous éclate au visage mais aussi ces femmes qui sont obligées de se cacher pour tenter d’étudier.

Son regard américain nous explique aussi ce qui a changé aux Etats- Unis après le 11 septembre.

Ce livre est un vrai témoignage sans pudeur, sans réserve sur la réalité de la condition des femmes aujourd’hui. Clairement avec cette lecture nous sommes à un autre niveau de description de la réalité qui donne un véritable éclairage sur la réalité contrairement aux reportages aseptisés des médias.

Vous ressortirez bousculé de cette lecture mais une nouvelle fois Eve Ensler aura su nous ouvrir les yeux sur la condition de la femme au XXIème siècle.

Ce livre est à la portée de tous et est à lire sans hésitation, vous aurez après un autre regard sur la philosophie de l’engagement féministe.

 

Enfin insécurisée. Vivre libre malgré le totalitarisme sécuritaire [Insecure at Last]

Trad. de l'anglais (États-Unis) par Héloïse Esquié

Après le succès mondial de sa pièce de théâtre Les Monologues du vagin, Eve Ensler a publié aux États-Unis ce récit à la dimension politique mêlant son expérience personnelle et sa rencontre, au fil de voyages successifs, avec des femmes du monde entier : de jeunes Afghanes, des rescapées de l’ouragan Katrina, des victimes de viols en Bosnie, ou encore l’activiste pacifiste américaine Cindy Sheehan. Interpellée par l’obsession sécuritaire de nos sociétés contemporaines post-11 septembre, Eve Ensler évoque avec elles ce sentiment partagé d’insécurité et de vulnérabilité dans un environnement dangereux et menaçant pour les unes, ou au contraire ultra-vigilant et protégé pour les autres. Le principe de précaution est-il appliqué à outrance en Occident, au mépris de notre humanité et de notre ouverture sur le monde? Tour à tour éclairante, provocatrice et visionnaire, cette enquête nous force à nous demander ce que signifie vivre libre et épanoui(e) aujourd’hui et si, de la capacité de notre société à nous protéger, dépend nécessairement notre bien-être.

 

Eve Ensler

Eve Ensler, née le 25 mai 1953 à Scarsdale, est une dramaturge et une féministe américaine. Elle est surtout connue pour sa pièce de théâtre Les Monologues du vagin, jouée dans le monde entier.(source wiki)

 

Votre Insécurité

  • L’insécurité est-elle source de totalitarisme ?
  • Le combat féministe est-il essentiel pour la société ?
  • Avez-vous vu ou lu les Monologues du vagin ?
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messergaster 24/07/2015 16:21

J'ai pas lu les monologues du vagin... mais j'ai toujours été curieuse quand même ! Merci de cette suggestion de lecture !

Bernieshoot 31/07/2015 15:54

je viens de relire les monologues du vagin chronique à suivre début aôut

crise de trentenaire 23/07/2015 22:31

Je vais mettre ce bouquin sur ma liste et je crois qu'il va terriblement me plaire...
Je ne sais pas si la société a besoin de féministe, je dirai plutôt de la parité réelle et non rêvée ! Un homme devrait se considérer comme l'égal d'une femme et inversement que ce soit dans les tâches quotidiennes ou au boulot !

Bernieshoot 31/07/2015 15:55

c'est clair le chemin est très long

nays 21/07/2015 18:26

bonsoir Bernie

sûr que la conditions des femmes au 21ème siècle n'est pas glorieuse dans de nombreuses régions et aussi en occident...

les féministes se font très silencieuses je trouve par rapport aux années soixante..

je ne sais pourquoi ? alors que rien n'est jamais acquit

les souffrances des femmes dans le monde sont une honte pour les hommes

je n'ai pas lu le monologue ni vu la pièce..

bonne soirée
bises *

tiot le mineur 21/07/2015 16:20

salut
un bouquin qui est intéressant à lire je pense
bonne journée

Sophia 21/07/2015 15:41

Je souris un peu quand je lis qu'une américaine parcourt le vaste monde à la recherche de l'insécurité. A Boston, je peux lui indiquer où trouver des hommes et des femmes qui survivent dans la plus totale insécurité. Et que dire de ceux qui vivent dans les anciens couloirs désaffectés du métro de NY ? Et en France, bien entendu, des hommes et des femmes vivent des situations d'une violence inouïe, bien qu'officiellement, nous ne soyons pas en guerre. L'insécurité n'est pas une question de position géographique, mais d'accès à l'argent. Mais nous faire croire le contraire est tout bénef' pour ceux qui nous gouvernent. Bonne fin de journée.

Caroline 21/07/2015 12:08

Merci du partage !

Pour moi, le combat des féministes est essentiel mais parfois trop exagéré... Il y a une limite à tout :)
Je n'ai pas lu ni vu les monologues du vagin !

jean 21/07/2015 09:43

Non, j'ai pas lu et le tire ne m'en donne pas envie...
Le combat des féministes est pour moi un peu curieux...
Mais il faut dire que chez mes parents, il y avait respect des femmes et elles avaient leur place comme les bonhommes de la maison... comme chez mon épouse aussi... C'était même la belle-mère qui portait la culotte...
L'insécurité peut conduire au totalitarisme, je le crois...

Mamounette 21/07/2015 08:26

Mercî pour ce conseil

botta danièle 21/07/2015 08:25

On peut être en insécurité même dans un régime non totalitaire, mais je reste persuadée que dans les régimes ou le pouvoir est détenu par une minorité on est davantage en insécurité.Oui un combat féministe est nécessaire, si des femmes ne s'étaient pas battues on aurait ni droit de vote, ni compte bancaire personnel, alors chapeau bas Mesdames.Non je n'ai pas lu les monologues mais je vais certainement lire"enfin insécurisée".Bonne journée

missfujii 21/07/2015 08:00

Bien sur que le combat féministe est essentiel pour notre société, mais selon moi le plus important est que la femme tendent à prendre sa place, non pas celle qui l'inscrit dans un rapport de force mais en tant qu'être humain et social, revendiquant non plus l'égalité homme/femme mais sa différence et son identité. Oui, j'ai lu le livre d'Eve Ensler ''le monologue du vagin'' il est rempli d'humour, tantôt émouvant, tantôt troublant, il interpelle forcément les femmes... et les hommes ! La déclinaison des gémissements m'a beaucoup amusée...

trublion 21/07/2015 07:55

l' insécurité, en tout cas, a été le prétexte pour notre gouvernement, à une loi " d' exception " qui permettra l' espionnage de tous les français.
Je pense que la femme subira toujours plus , justement parce qu' elle est femme !
Je n' ai pas vu cette pièce.
Bonne journée
Amitié

jill bill 21/07/2015 07:45

Non ni lu ni vu, beaucoup entendu parler... la femme a ses droits dans notre société tout comme l'homme, hélas ça et là pas reconnus ! Merci Bernie

Linda 21/07/2015 05:49

I am all for equal pay for equal work, both men and women should get the same salary. In my view, though, I think some feminists carry things to the extreme. For example, if a gentleman opens a door for a lady, I think it is polite and gracious to thank him, instead of saying "I can open it myself." :)