Stop aux mensonges - campagne de l’OMS - Bernieshoot

Stop aux mensonges – campagne de l’OMS

Stop aux mensonges ! La nouvelle campagne de l’OMS met en lumière les tactiques de l’industrie du tabac pour influencer les politiques de santé publique, soulignant l’urgence de dévoiler la vérité et de protéger la santé de tous.

Stop aux mensonges : les jeunes contre l’industrie du tabac et ses produits meurtriers

Aujourd’hui, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) lance officiellement sa campagne intitulée « Stop aux mensonges », une initiative cruciale visant à sauvegarder la jeunesse contre les produits mortels de l’industrie du tabac.

À cette occasion, l’OMS appelle à mettre fin à l’ingérence de l’industrie du tabac dans les politiques de santé. Cette campagne tire sa force de nouvelles données issues de l’Indice mondial 2023 sur l’ingérence de l’industrie du tabac, publié par STOP et le Centre mondial pour la bonne gouvernance dans la lutte antitabac. Ces données révèlent une détérioration globale des efforts visant à protéger les politiques de santé contre l’ingérence croissante de l’industrie du tabac à l’échelle mondiale.

L’objectif de la campagne de l’OMS est d’amplifier la voix des jeunes, de dénoncer les tactiques de l’industrie du tabac et de sensibiliser le public à l’impératif de défendre les politiques de santé pour protéger la santé des générations futures.

Des groupes de jeunes du monde entier (en anglais) ont appelé les pays à « adopter des décisions qui les protègent des pratiques manipulatrices des industries liées au tabac. »

« L’OMS se tient aux côtés des jeunes qui, partout dans le monde, ont demandé aux gouvernements de les protéger contre une industrie meurtrière qui les cible avec de nouveaux produits nocifs en mentant ouvertement sur les effets de ceux-ci sur la santé. Nous appelons tous les pays à protéger les politiques de santé contre cette industrie meurtrière en ne laissant pas ses représentants s’asseoir à la table des décisions », a déclaré le Dr Ruediger Krech, Directeur du Département Promotion de la santé à l’OMS.

L’industrie du tabac cherche à entraver le droit des nations à protéger la santé publique en engager des poursuites contre les gouvernements, ou en offrant des incitations financières et des avantages pour influencer les politiques de lutte antitabac, comme cela a été observé en prévision de la prochaine Conférence des Parties à la Convention-cadre de l’OMS. Face à cette ingérence, l’OMS apporte son soutien aux pays pour défendre des mesures antitabac étayées par des données probantes.

L’industrie du tabac persiste dans la désinformation envers le public en employant divers moyens, tels que :

  • des groupes de façade et des tiers ;
  • des influenceurs sur les médias sociaux ;
  • des événements sponsorisés ;
  • le financement de scientifiques et de recherches biaisées ;
  • le soutien aux initiatives de responsabilité sociale des entreprises

L’OMS s’est engagée à dénoncer les efforts de l’industrie du tabac visant à promouvoir ses produits auprès des groupes vulnérables, en particulier les jeunes. Elle appelle également les décideurs à résister à l’influence de l’industrie qui cherche à affaiblir les politiques de santé. La Convention-cadre pour la lutte antitabac, avec 183 Parties engagées, constitue un traité mondial en matière de santé.

Malgré les mensonges persistants de l’industrie du tabac, y compris des déclarations affirmant que la consommation de tabac ne provoque pas le cancer du poumon, nous sommes maintenant conscients que le tabac est responsable de 25 % de l’ensemble des cas de cancer et qu’il entraîne plus de 8 millions de décès chaque année. Malgré ces faits, l’industrie continue de promouvoir des produits prétendument « nouveaux » et « plus sûrs », dont les effets nocifs sur la santé sont bien connus, tout en produisant des milliards de cigarettes chaque année.

Alors que la moitié des utilisateurs de tabac connaissent une fin prématurée, le maintien du marché de la nicotine dépend largement du recrutement de nouveaux consommateurs parmi les jeunes. Les fabricants de tabac déploient une variété de tactiques pour gagner la confiance des jeunes et susciter leur intérêt dès leur plus jeune âge.

Les cigarettes mentholées et aromatisées, ainsi que les cigarettes électroniques au goût de bonbon au design accrocheur, ont contribué à populariser ces produits auprès de la jeune génération, souvent sans que les consommateurs soient informés des impacts négatifs sur la santé. L’industrie du tabac investit des sommes considérables dans le lobbying contre les politiques antitabac et finance des organisations défendant ses intérêts.

Stop aux mensonges - campagne de l’OMS

Si ces tactiques ne sont pas contrées, elles peuvent avoir des conséquences graves sur la santé publique. De plus, la production et la consommation de produits du tabac et de produits à base de nicotine ont des répercussions étendues dans des domaines cruciaux tels que l’environnement, la santé mentale et le travail des enfants.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11091

4 commentaires

  1. Coucou,
    Oh oui, y a du boulot ! Malheureusement les cigarettes électroniques avec leurs goûts fruités attirent les plus jeunes. Non seulement les goûts sont variés, mais ils pensent que c’est moins dangereux que la cigarette « standart ».
    Bravo de communiquer sur le sujet

  2. Je ne sais pas ce qu’il faudrait envisager pour sortir de cette impasse , le lobby du tabac a d’énormes moyens pour arriver à ses fins .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *