Ressources Humaines Sans Frontières - Table ronde - Agir contre le travail forcé et le travail des enfants - Toulouse - Bernieshoot

Ressources Humaines Sans Frontières

Ressources Humaines Sans Frontières, l’ONG toulousaine dévouée à la promotion des droits humains à l’échelle mondiale, se distingue par son engagement indéfectible envers des valeurs fondamentales telles que l’égalité, la justice sociale et le respect de la dignité humaine.

Dans le cadre de son initiative sans précédent, l’organisation organise une table ronde exceptionnelle le jeudi 30 novembre à Toulouse. Cet événement d’une importance cruciale réunit des experts, des militants et des acteurs du changement pour échanger d’une problématique brûlante : le travail forcé et le travail des enfants.

Sous le thème évocateur « Travail forcé et travail des enfants : l’impulsion d’une large coalition », cette table ronde offre une plateforme unique où les esprits les plus brillants et les plus engagés se réuniront pour partager leurs idées, leurs expériences et leurs visions. Cet événement promet d’être un catalyseur de solutions novatrices dans la lutte contre ces fléaux, unissant les forces pour créer un impact positif et durable dans le monde entier.

L’ONG toulousaine Ressources Humaines Sans Frontières organise une table ronde exceptionnelle le jeudi 30 novembre à Toulouse

La problématique du travail forcé et du travail des enfants peut parfois sembler lointaine de notre quotidien, mais elle demeure une réalité alarmante en constante augmentation à l’échelle européenne et mondiale. Face à ce constat d’échec, l’urgence d’adopter une approche novatrice s’impose. C’est dans ce contexte que l’ONG Ressources Humaines Sans Frontières organise, le jeudi 30 novembre à Toulouse, une table ronde exceptionnelle sur ce sujet crucial. Pour la première fois, cet événement réunira d’éminents acteurs engagés dans la lutte contre les conditions de travail indécent, parmi lesquels le législateur rapporteur de la loi sur le devoir de vigilance, l’Organisation Internationale du Travail (OIT), le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, des entreprises françaises et malaisiennes, des investisseurs, ainsi qu’un travailleur basé à Taïwan. Cette table ronde mettra en lumière l’importance cruciale de la collaboration entre tous ces acteurs pour prévenir efficacement le travail des enfants et le travail forcé, dans le cadre du programme de recherche-action Lab 8.7.

Mis en place par Ressources Humaines Sans Frontières en partenariat avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le programme de recherche-action Lab 8.7 offre une opportunité unique de collaboration, permettant de se conformer dès maintenant à la législation en vigueur. En 2024, de nouvelles directives et réglementations européennes devraient être adoptées : l’une d’entre elles aura pour objectif d’interdire les produits issus du travail forcé, tandis que l’autre élargira au niveau européen les obligations liées au devoir de vigilance. Ces initiatives reposent sur la promotion de l’intelligence collective, favorisant ainsi une réponse collective et coordonnée face à ces défis cruciaux.

« Agir contre le travail forcé et le travail des enfants :  l’impulsion d’une large coalition »

Il est indéniable que le travail des enfants connaît une hausse alarmante, marquant ainsi la première augmentation en 20 ans, touchant désormais 160 millions d’enfants. Les données les plus récentes mettent en évidence une augmentation significative du travail forcé au cours des cinq dernières années, une tendance préoccupante qui concerne également l’Europe.

 « Face à la complexité de la lutte contre le travail forcé et le travail des enfants, force est de constater qu’agir chacun de son côté (entreprises, ONG, gouvernements…) ne mène à rien. Chacun détient une partie de la solution. Mais la clé est l’impulsion de tous, y compris des dirigeants d’entreprises et des investisseurs, jusqu’aux équipes de terrain, aux travailleurs des sous-traitants et aux populations impactées par nos activités », souligne Martine Combemale, fondatrice et présidente de l’ONG Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF).

Prévue pour le jeudi 30 novembre à Toulouse et orchestrée par Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF), la table ronde intitulée « Agir contre le travail forcé et le travail des enfants : l’impulsion d’une large coalition » mettra en avant une approche novatrice. Cette initiative repose sur la coordination des efforts de divers intervenants pour prévenir efficacement le travail des enfants et le travail forcé, s’inscrivant ainsi dans le cadre du programme de recherche-action Lab 8.7 de RHSF.

Seront présents à cette table ronde exceptionnelle, animée par Jean-Christophe Giesbert :

  • Dominique POTIER – Député de Meurthe-et-Moselle, rapporteur de la loi sur le devoir de vigilance
  • Anousheh KARVAR – Déléguée du Gouvernement français auprès de l’Organisation Internationale du Travail (OIT)
  • François GAVE – Représentant spécial pour la responsabilité sociétale des entreprises et la dimension sociale de la mondialisation – Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Aurélie HAUCHÈRE VUONG – Responsable de programme à l’OIT, spécialiste du travail forcé
  • Nadia PELLEFIGUE – Vice-Présidente en charge de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche, de l’Europe et des Relations internationales – Conseil Régional Occitanie
  • Grégoire COUSTÉ – Délégué général du FIR (Forum pour l’Investissement Responsable)
  • Cécile MUL – Présidente du Groupe MUL
  • Stéphane BRABANT – Avocat – Avocats Sans Frontières
  • Aziz AHAMMOUT – Chef de projet Asie RHSF, basé en Malaisie • Maxime GOUALIN – Responsable Compliance & RSE, DPO, porte-parole des entreprises participant au programme de recherche-action Lab 8.7.

Deux témoignages précieux et rares viendront enrichir les échanges :

  • Cynthia SHANMUGAM-DALVINDER, dirigeante d’une filiale d’une entreprise française installée en Malaisie, témoignera sur le projet mené avec RHSF sur place.
  • Aiza, travailleuse philippine en situation de travail forcé à Taïwan, aujourd’hui représentante syndicale des migrants dans une entreprise à Taïwan.

Ressources Humaines Sans Frontières : une ONG au rayonnement international

Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF) défend ardemment le concept d’un travail décent pour tous, que ce soit au sein des entreprises donneuses d’ordre ou chez leurs sous-traitants. L’ONG accorde une attention particulière à la réduction des risques liés au travail des enfants et au travail forcé auxquels les personnes vulnérables sont confrontées. En tant qu’organisation engagée sur le terrain, RHSF met en pratique des initiatives préventives basées sur une analyse approfondie des risques et des causes sous-jacentes de ces problèmes. Ces actions concrètes de prévention impliquent la collaboration avec les acteurs de la chaîne d’approvisionnement, en coopération étroite avec les gouvernements et les organisations de la société civile locale.

Créée à Toulouse en 2006 par des experts en Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) et des professionnels des Ressources Humaines, parmi lesquels Martine Combemale, Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF) a été récompensée à plusieurs reprises pour ses travaux exemplaires. L’ONG a notamment été honorée pour avoir démontré, à travers une immersion totale de deux ans au sein d’une entreprise chinoise, qu’il est possible d’améliorer les conditions de travail sans compromettre la compétitivité économique, comme en témoigne le récit du directeur de l’usine en Chine.

Le programme de recherche-action « Lab 8.7 » de RHSF : une initiative unique en France

Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF) a établi et supervise, en collaboration avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le programme de recherche-action nommé « Lab. 8.7 ». Ce laboratoire novateur s’inscrit dans le cadre de l’initiative nationale et internationale « Alliance 8.7 », un partenariat mondial instauré sous l’égide de l’ONU. Il rassemble des États, des organisations internationales, des entreprises et des représentants de la société civile dans le but d’éradiquer le travail forcé et le travail des enfants, conformément à la cible 8.7 des Objectifs de Développement Durable (ODD).

«Le projet «Lab 8.7» donne l’exemple d’une approche partenariale indispensable entre pouvoirs publics, entreprises et société civile » pour atteindre l’objectif d’un travail décent pour tous, observe le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Ce programme de recherche-action vise à établir un cadre académique propice à l’expérimentation de pratiques pilotes novatrices, tout en mettant à disposition du grand public toutes les connaissances et les enseignements obtenus sur le sujet. Dans le cadre du « Lab 8.7 », Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF) a initié en 2022, avec le soutien de l’Agence française de Développement (AFD), un projet de trois ans intitulé « RéSolution ».

Ce projet a pour objectif de tester sur le terrain des méthodes de prévention des risques liés au travail indécent, avec des déploiements au Costa Rica (dans le secteur de la plantation de café) et en Malaisie (dans l’industrie). Sur place, deux employés de RHSF analysent la complexité des sources du travail forcé tout en expérimentant des pratiques adaptées en fonction des conditions locales, des politiques sociales des gouvernements et des réseaux d’agences de recrutement.

Exposition internationale de dessins sur le travail forcé

En marge de la table ronde, Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF) présentera une exposition itinérante de dessins du 15 novembre au 15 décembre à la Bibliothèque universitaire de la Manufacture des Tabacs, en collaboration avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Cette exposition, intitulée « Regards sur le travail forcé », coïncidera avec deux dates internationales significatives : la Journée internationale des droits de l’enfant le 20 novembre, suivie de la Journée internationale pour les droits de l’Homme le 10 décembre. Vous pourrez découvrir cette exposition à l’adresse suivante :

Bibliothèque universitaire de la Manufacture des Tabacs, 21 Allée de Brienne,

31000 Toulouse,

du lundi au vendredi de 9h00 à 20h00, et le samedi de 9h30 à 20h00.

L’entrée est libre.

Ressources Humaines Sans Frontières - Table ronde - Agir contre le travail forcé et le travail des enfants - Toulouse

Table ronde

« Agir contre le travail forcé et le travail des enfants : l’impulsion d’une large coalition »

Jeudi 30 novembre 2023 de 16h45 à 18h30

suivie d’un cocktail

Salle du Sénéchal

17 rue de Rémusat 31000 Toulouse

Entrée gratuite sur inscription

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11385

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *