La Suède dit stop à la confusion

La Suède dit stop à la confusion avec la Suisse

La Suède dit stop ! Partout dans le monde, les gens confondent encore la Suède et la Suisse. Voyageurs, dirigeants de pays, institutions et organisateurs d’événements, beaucoup en ont déjà fait les frais.

La Suède dit stop ! C’est la Suède (Pas la Suisse)

Afin de mettre définitivement un terme à cette confusion, la Suède appelle la Suisse à signer un accord sur la répartition des caractéristiques touristiques propres à chacun des deux pays. C’est simple, la Suède offre un luxe différent, celui d’une nature unique.

La confusion n’a que trop duré

En 2019 à Grenoble, l’hymne suédois est joué au lieu de l’hymne suisse lors d’un match de La Ligue des Champions de hockey sur glace. Quand  Spotify entre en bourse en 2018, le drapeau suisse est hissé sur la façade de la Bourse de New York. Enfin, une enquête sur la connaissance de la Suède menée par le Swedish Institute auprès du public latino-américain révèle que Zlatan Ibrahimovic est le footballeur le plus célèbre de Suisse…

Cela ne peut plus durer.

Ce quiproquo a même changé des vies, comme en témoigne l’histoire de la Suédoise Anna. Sa mère, originaire d’Aruba, avait prévu de visiter la Suisse à la fin des années 60. Elle atterrit… en Suède où elle fut aidée par l’une des rares personnes à parler l’anglais à l’époque et qui deviendrait plus tard le père d’Anna. Si la fin est heureuse dans ce cas précis, les conséquences d’une telle erreur pourraient être bien plus problématiques.

Après des décennies de confusion, la Suède est lassée d’être assimilée à son amie européenne. Et l‘inverse est probablement tout aussi vrai.

Oui, nos deux beaux pays sont tous les deux situés en Europe ; oui, ils commencent tous les deux par les lettres Su, mais non, ils n’ont rien à voir !

La Suède propose de nouvelles mesures

Pour aider les gens à différencier la Suède et la Suisse de manière définitive, il est temps d’établir une distinction claire entre les deux pays.

S’il n’est pas possible de changer leurs noms, il existe un moyen de les distinguer : la Suède a décidé d’établir une liste répartissant les concepts et caractéristiques propres à chacune des deux nations. L’objectif : définir précisément et définitivement ce que chacune a le droit de promouvoir en tant que destination touristique.

Un projet d’accord a été présenté à la Suisse. Tout en espérant une signature du document au plus vite, la Suède reste ouverte à la discussion et à la négociation.

Le luxe d’une nature unique

Le message est simple : la Suède offre un luxe différent, celui d’une nature unique.

Le pays n’est pas synonyme de vastes réserves d’or, de sauts à l’élastique ou de sons exotiques tels que le yodeling ou le cor des Alpes ; il offre un autre type de luxe, celui de l’or des forêts – les chanterelles – , des sauts d’île en île dans ses archipels et du silence absolu.

C’est le pays d’expériences surréelles d’une nature unique telles que les aurores boréales. Si la Suisse fera le bonheur des amateurs de cuir avec son vêtement traditionnel, le « Lederhose », la Suède comblera les fashionistas en quête de modernité et de tendances.

 La Suède dit stop à la confusion avec la Suisse Sweden not Switzerland - FR - Newspaper v2 A woman in a white suit holds up a newspaper that reads "The president's blooper - mixed up Sweden and Switzerland". Behind her are two Swedish flags.
Photo : Visit Sweden

Découvrir la répartition des attributs, lire et signer la proposition ou compléter la liste

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11250

4 commentaires

  1. Sweden and Switzerland are not as easily mistaken as Austria and Australia, I guess.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *