Fresque géante sur le ThéâtredelaCité Chaux Baro d'evel © ThéâtredelaCité _bernieshoot

Fresque géante sur le ThéâtredelaCité en ouverture de la saison !

Fresque géante sur le ThéâtredelaCité : En ouverture de la saison du ThéâtredelaCité ce mardi 3 octobre avec le spectacle Falaise, la compagnie Baro d’evel a investi les lieux.

Créée ce week-end, une grande fresque fraîche au blanc de Meudon métamorphose la façade, gagne le hall et envahit les espaces. « On va observer comment Falaise transforme le théâtre, explique l’auteur de l’œuvre et co-metteur en scène Blaï Mateu Trias, et comment la poésie du spectacle déborde ».

Invitée cette saison à décliner plusieurs propositions au ThéâtredelaCité, la compagnie poursuit sa quête de sens dans un monde pétri d’incertitudes et de doutes. Ses créations émouvantes mêlent mouvements, acrobaties et musiques à la présence d’animaux sur scène.
La compagnie Baro d’evel

La compagnie Baro d’evel a été créée par Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias tous deux issus des arts du cirque et interprètes passionnés d’un art qu’ils cherchent inlassablement à rendre « total » : acrobatie, danse, chant, jeu, travail sur la matière, le son et la musique. Leurs spectacles s’arriment à toutes les disciplines et mettent en jeu des équipes venues de tous horizons où chacun met au pot commun son savoir-faire, ses questionnements et la singularité de son regard. Dans cette grande « marmite de création » comme ils la qualifient, ce qui prime outre une esthétique immédiatement identifiable, c’est l’attention fondamentale à « ce qui nous relie ». Ils reviennent au ThéâtredelaCité en ouverture de saison avec Falaise, une porte d’entrée essentielle dans un univers qu’on pourra découvrir sous d’autres formes cette saison.

De falaise à leur nouvelle création

En marge de Falaise, la compagnie va en effet investir le ThéâtredelaCité, le hall et ses espaces : « on va créer une fresque fraîche au blanc de Meudon et observer comment Falaise transforme le théâtre, comment la poésie du spectacle déborde et comment, de la même manière qu’une pièce crée d’autres pièces, il y a quelque chose à chaque étape de notre travail, qui se répond, qui se répand. On a l’obsession grandissante de faire en sorte qu’on ne puisse jamais trop savoir quand ça commence et quand ça finit ».

C’est le même phénomène de continuité des formes et des questionnements qui est à l’œuvre dans la nouvelle création coproduite et accueillie en résidence en mai et juin prochains : Qui som? (« Qui sommes-nous ? » en catalan). On la découvrira ensuite au ThéâtredelaCité la saison suivante en décembre 2024. Elle s’annonce comme la première partie d’un ambitieux triptyque avec une équipe encore plus vaste qui poursuit avec insistance sa quête de sens dans un monde pétri d’incertitudes et de doutes.

En gestation, les volets suivants Qui sóc? (Qui suis-je ?) et On som? (Où sommes-nous ?) s’inscriront également dans cette envie fondamentale qu’a Baro d’evel de retrouver du commun à travers l’art et la beauté, « retrouver ce à quoi on tient, au sens de ce qui nous rassemble ».

En parallèle à ce travail de création à venir, la compagnie mènera par ailleurs un travail d’ancrage très concret destiné aux personnes fragilisées par la vie, en partenariat avec le centre hospitalier Gérard Marchant sous forme d’ateliers « corps, voix, rythme ». Traverser l’instabilité du monde, mettre l’art au cœur de la vraie vie, c’est aussi s’aider les uns les autres à rester debout. (Source ThéâtredelaCité)

Fresque géante sur le ThéâtredelaCité Chaux  Baro d'evel © ThéâtredelaCité
Chaux Baro d’evel © ThéâtredelaCité

Fresque géante sur le ThéâtredelaCité : Installation visible jusqu’au 17 octobre

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11364

22 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *