Elvira Navarro-Rubén Bastida bernieshoot

Octobre à l’Institut Cervantes Toulouse

Octobre à l’Institut Cervantes Toulouse : quel riche programme à l’Institut ! Projections de films et rencontres autour de grands noms de la culture tels l’auteur Elvira Navarro, qui figure parmi les écrivains les plus en vue de la littérature espagnole contemporaine, Jorge Semprun, l’homme aux mille vies, Lola Flores l’actrice qui a incarné l’âme espagnole à travers la danse et le chant pendant plus de cinquante ans ou encore les artistes Picasso- Fenosa liés par une réelle amitié.

Autant de rendez-vous pour célébrer le rayonnement de la culture espagnole.

Ouverture du Festival Cinespaña et Día del cine español (Journée du Cinéma en Espagnol)

Vendredi 6 octobre à 21h à la Cinémathèque de Toulouse

La Journée du Cinéma en Espagnol, proposée par le Ministère de la Culture et des Sports espagnol, a pour objectif de célébrer le patrimoine cinématographique en revisitant les figures et œuvres majeures du cinéma espagnol.

Embrujo de Carlos Serrano De Osma
Espagne, 1947 – 1h20 – Avec Lola Flores, Manolo Caracol, Fernando Fernán Gómez…
Manolo et Lola forment un couple artistique à succès, produisant leur spectacle flamenco dans les plus grands théâtres. Petit à petit une idylle naît entre eux mais Lola est blessée par la jalousie de Manolo. Elle signe un contrat pour partir à l’étranger où, malgré le succès rencontré, elle ne parvient pas à oublier Manolo. De facture surréaliste, le film a provoqué l’indignation à sa sortie avant de devenir une référence cinématographique.

Cinéma

Lundi 9 octobre à 16h30

Cría cuervos de Carlos Saura

Espagne, 1976 – 1h50 – VOSTF – Avec : Géraldine Chaplin, Ana Torrent…

Ana se souvient de son enfance depuis la mort de ses parents survenue vingt ans auparavant, dans les années 1970. Elle rejette le monde des adultes et s’invente un univers en jouant avec ses sœurs.

Octobre à l’Institut Cervantes Toulouse : Rencontre avec l’autrice Elvira Navarro

Lundi 9 octobre à 18h30

Elvira Navarro (Huelva, 1978) a publié les livres La ciudad en invierno (2007), La ville heureuse (2009) et Los últimos días de Adelaida García Morales (2016). Avec La trabajadora (2014), elle est devenue l’une des principales voix de la littérature espagnole contemporaine. Lauréate du Prix Jaén de roman et du Prix de la critique d’Andalousie, elle figure en 2010 dans la liste des 22 meilleurs écrivains de langue espagnole de moins de 35 ans établis par le magazine Granta. Las voces de Adriana (2023) est son roman le plus récent.

Modération Fabrice Corrons

Traduction simultanée Sylvie Peña

En partenariat avec Ombres Blanches et Cinespaña

Octobre à l'Institut Cervantes Toulouse Elvira Navarro-Rubén Bastida
Elvira Navarro-Rubén Bastida

Hommage à Lola Flores

à l’occasion du centenaire de sa naissance

Mercredi 11 octobre à 18h30

Lola d’Israel Del Santo
Espagne, 2021 – Série 2 x 51 min
2 épisodes : Ni canta ni baila et La Faraona

Cette série documentaire sur la vie et la carrière de Lola Flores est constituée de nombreux témoignages, de ses filles, sa sœur, ses amis, les chercheurs et de beaucoup d’artistes qui ont été influencé par son art, tels que Rosalía ou Miguel Poveda, parmi d’autres. Au total ce sont 44 entretiens, un matériel sonore et visuel conséquent et des archives télévisuelles.

Octobre à l'Institut Cervantes Toulouse Lola Flores- Embrujo
Lola Flores- Embrujo

Hommage à Jorge Semprún

à l’occasion du  centenaire de sa naissance

On dit de Jorge Semprún (Madrid, 1923-Paris, 2011) qu’il a eu mille vies : écrivain, intellectuel, scénariste, homme politique. Il a vécu la plus grande partie de sa vie hors d’Espagne, a participé à la Résistance avec les communistes pendant la Seconde Guerre mondiale, a été déporté au camp de Buchenwald et de retour en Espagne il a été ministre de la culture dans le gouvernement de Felipe Gónzalez.

Octobre à l'Institut Cervantes Toulouse Semprún 1 © Itziar_Guzmán
Semprún © Itziar Guzmán

Jeudi 12 octobre à 16h30 – projection
Les deux mémoires
DE JORGE SEMPRÚN
France/Espagne, 1972 – 2h20
“Une enquête sur les mémoires républicaine et franquiste”, selon les mots de Jorge Semprún qui se construit autour d’entretiens réalisés en 1972, d’images d’archives de la Guerre civile et d’actualités de la période franquiste.

Jeudi 12 octobre à 18h30 – projection
Semprún sin Semprún
DE YOLANDA VILLALUENGA – Espagne, 2013 – 1h

Le documentaire cherche à comprendre ce qu’a pu signifier pour Semprún rentrer à la maison : un exilé, un homme caché sous de multiples identités et nationalités. “Quand on m’appelle Semprún, raconte-t-il, parfois je ne réponds pas parce que ce nom est le clandestin, l’authentique”.

La réalisatrice, Yolanda Villaluenga et Marifé Santiago, autrice, présenteront le film et participeront à un débat après la projection.

Traduction simultanée Sylvie Peña

Vendredi 14 octobre à 18h30
Lola torbellino
[sous réserve] DE RENÉ CARDONA
Espagne, Mexique, 1956 – 1h23 – VO – Avec : Lola Flores, Agustín Lara, Luis Aguilar.
Lola, une danseuse qui travaille à Madrid rencontre le grand compositeur mexicain Agustín Lara qui lui propose de l’accompagner au Mexique pour une grande tournée musicale. Sur place, trois hommes, dont le compositeur lui même, vont tenter de conquérir son cœur.

Redécouvrir la relation Picasso-Fenosa

Jeudi 19 octobre à 18h30

À l’occasion du cinquantième anniversaire de la mort de l’artiste Pablo Picasso, l’Institut Cervantes a choisi de mettre en relief l’amitié que l’artiste a entretenu avec le sculpteur Appel.les Fenosa pendant des décennies. Appel.les Fenosa (Barcelone 1899-Paris 1988) anarchiste quitte très jeune l’Espagne pour la France et après une étape d’un an à Toulouse, s’installe à Paris en 1921 où il intègre rapidement le milieu intellectuel et fréquente notamment Jules Supervielle, Paul Eluard ou Max Jacob et se lie d’amitié avec Pablo Picasso qui l’oriente vers la sculpture.

INTERVENANTS

Nekane Aramburu, directrice du Musée Apel.les Fenosa
Virginie Perdrisot, conservatrice du Musée Pablo Picasso de Paris

Traduction simultanée Sylvie Peña

Toutes les projections et rencontres sont d’entrée libre à l’Institut Cervantes

Et jusqu’au 8 décembre

Huellas en Toulouse

de Jorge Colomina

À l’occasion du cinquantième anniversaire de la mort de l’artiste Pablo Picasso, l’institut Cervantes a choisi d’exposer un artiste contemporain d’influence clairement picassienne.

Jorge Colomina (Alcoy, Espagne, 1953) est un artiste espagnol qui vit et travaille à Nîmes dont les oeuvres sont représentées dans de nombreuses galeries de renom, aussi bien en Espagne qu’en France. Artiste engagé qui soutient de nombreuses causes (maladies, guerres), il est fortement inspiré par les grands maîtres qu’il admire comme Picasso, Miró, Matisse ou Cézanne. Il décrit sa peinture comme « figurative abstraite ». On dit de sa peinture qu’elle est gourmande, généreuse, puissante… qu’elle exprime toute la passion d’un autodidacte ardent, spontané, aux multiples facettes.

 Galerie ouverte du lundi au jeudi, de 14h30 à 18h30. Vendredi de 14h30 à 18h.

Entrée libre

Octobre à l'Institut Cervantes Toulouse Escultura Taller Fenosa
Escultura Taller Fenosa

Octobre à l’Institut Cervantes Toulouse : Informations utiles

Instituto Cervantes

31 rue des Chalets. 31000 Toulouse

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11376

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *