Grand Concours de Peinture auprès des aînés

Marquée par un record de participation et des créations artistiques à couper le souffle, plus de 350 établissements et 1800 seniors ont pris part à cette édition sur le thème des arbres et des rêves et près de 1300 tableaux ont été examinés par notre jury.

La fête de la peinture édition 2023

Lancé par Retraite Plus il y a quatre ans, le concours de peinture baptisé “la fête de la peinture” suscite un engouement grandissant auprès de nos aînés. Chaque année, davantage de maisons de retraite se joignent à cette aventure artistique hors du commun, qui permet de redécouvrir de véritables talents.

Initialement réservé aux personnes âgées résidant en EHPAD et Résidences services, le concours a été ouvert, l’année dernière, aux personnes âgées en maintien à domicile. Cette année, le spectre des candidats a encore été élargi aux résidences autonomie qui ont pris part à ce concours original, preuve de l’intérêt qu’elles portent à ce projet à la fois artistique et thérapeutique.

Au total, près de 1800 candidats ont participé à cette aventure et près de 1300 œuvres (individuelles et collectives) ont été envoyées à notre jury.

Cette année, 30 œuvres individuelles, 3 œuvres collectives, une œuvre intergénérationnelle et trois œuvres réalisées dans le cadre d’un maintien à domicile (MAD), ont été primées.
Parce que l’engagement des établissements a été exceptionnel à plus d’un titre, nous avons décidé de créer un prix récompensant la mobilisation des équipes de terrain et animateurs dont l’investissement auprès de nos aînés est remarquable.

Si l’âge moyen des participants s’établit à 85 ans, près de 50% d’entre eux ont entre 84 ans et 94 ans. Et si nos plus jeunes candidats ont 54 ans, 22 centenaires ont participé à ce concours. Quant à notre doyenne, elle a atteint l’âge de 105 ans !

Et les gagnants sont…

Après de longues délibérations, le jury, composé de trois membres désignés par Retraite Plus, a prononcé son verdict. Voici donc les résultats du concours “La fête de la peinture”, édition 2023.

1er prix du concours “La fête de la peinture”, édition 2023.

Cette année, le premier prix a été décerné à Mme Mariette Fouquet, de la Résidence services seniors La Visitation, au Mans (72). Son tableau, baptisé “Le rêve bleu” a fait l’unanimité : « C’est une construction très originale avec une perspective très particulière, explique le président du jury. La femme de dos, donne un côté mystérieux, sa robe nacrée est tout simplement magnifique. »

Une œuvre envoûtante, qui attise la curiosité et invite à la réflexion. Le jury a notamment salué l’organisation « très pure » de l’espace ainsi que le travailet la superposition des couleurs qui sont la preuve « d’une technique et d’une maîtrise incroyables ». Ce talent, Mariette l’a cultivé au fil des ans à travers une pratique assidue et la volonté constante de perfectionner son art.

Née en 1938 dans un petit village du sud de la Sarthe, Mariette découvre la peinture

à l’école grâce à un instituteur passionné d’art : « Il nous parlait des grandes peintures, nous montrait des photos de leurs tableaux… Il a éveillé en moi et pour toujours, une grande curiosité qui ne m’a jamais quittée. C’est là que tout a commencé ! » se souvient notre grande gagnante.

Dès l’âge de 10 ans, Mariette dessine des portraits empruntés aux revues de l’époque (celui de Gina Lollobrigida, de Gérard Philippe ou encore de James Dean) qu’elle vend pour se faire un peu d’argent de poche. Plus tard, elle s’inscrit à l’École d’Arts Plastiques d’Allonnes. Elle y apprend les bases du dessin et se familiarise entre autres, avec les techniques de l’aquarelle, du pastel et de la peinture à l’huile.

Les professeurs et artistes qu’elle y rencontre (Guy Brunet, Rémi Le Guillerm, Alain de Bourges, Gaspard Schlum et Ben Ami Kohler, pour ne citer qu’eux) vont jouer un rôle capital dans l’évolution de son style artistique : « Ce sont eux qui m’ont donné la motivation qui m’habite, nous confie-t-elle. »

Elle nourrit dès lors, un grand intérêt pour la peinture du XVIIème siècle : « J’ai été très influencée par Rembrandt et le clair-obscur en général, mais aussi par Carpeaux, peintre sculpteur que je découvre grâce à Gaspard Schlum et dont je suis les cours avec assiduité, nous raconte-t-elle. »

Pour Mariette, la peinture n’est pas seulement un loisir, c’est aussi et avant tout une manière d’exprimer ses émotions. Elle se dit « fascinée par l’être humain et sa représentation » et souhaite à travers sa peinture « dévoiler son jardin intérieur ».

Elle participe à de nombreuses expositions collectives et individuelles dans plusieurs salons et galeries comme le salon des Arts Plastiques « Couleurs de Printemps » de Grimaud et ouvre même, rue des Ponts-Neufs au Mans, un atelier de peinture qu’elle baptise « le Petit Atelier de Marie F ».

Mariette ne peint plus depuis 3 ans lorsqu’elle entend parler du concours artistique organisé par Retraite Plus. Elle décide pourtant de relever ce nouveau défi qu’elle aborde avec méthode et professionnalisme : « Il me faut d’abord déterminer la couleur dominante, habituellement c’est le rouge, l’orange ou le jaune, explique-t-elle. Ici je décide de faire le contraire et de prendre le bleu, fidèle complémentaire du orange ! » Le chef-d’œuvre qu’elle réalise attire immédiatement l’attention du jury qui lui décerne alors le premier prix de ce concours. Une récompense bien méritée pour cette artiste dans l’âme, qui continuera, nous l’espérons, à nous éblouir par son talent, de longues années encore.

fete peinture Mariette Fouquet premier prix

2ème prix du concours “La fête de la peinture”, édition 2023.

Le deuxième prix a été décerné à Mme Charlotte Requillart de la résidence Clairbois à Wasquehal (59) pour son tableau intitulé “L’arbre et le chat”. Née le 10 août 1924 à Wissant, dans le Pas-de-Calais, Charlotte est infirmière de formation. C’est lors de son arrivée à la résidence Clairbois, il y a une vingtaine d’années, qu’elle découvre la peinture, une activité qui lui permet de s’exprimer mais aussi et surtout, de se détendre.

« Tout m’intéresse dans la peinture, nous confie-t-elle, mais je n’aime pas trop les peintres contemporains aux couleurs sombres. J’aime particulièrement la couleur et surtout le peintre Chagall qui m’inspire beaucoup. » Aussi, dans le cadre de ce concours de peinture, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de reproduire l’œuvre de Marc Chagall “L’aigle, la Laie et la Chatte”, qu’elle a réinterprétée à l’aquarelle. Une technique compliquée qui a pourtant permis à notre deuxième lauréate d’obtenir un « rendu magnifique ».

Du haut de ses 99 ans, Charlotte nous donne une belle leçon de vie : « Lorsqu’on a l’envie, il suffit de s’y mettre et on arrive toujours à quelque chose ! »

fete peinture Charlotte Requillart deuxieme prix

3ème prix du concours “La fête de la peinture”, édition 2023.

Le troisième prix de ce concours revient à Mme Anne-Marie Chabory de la résidence Domitys à Pérignat-les-Sarliève (63) qui a réalisé une double prouesse artistique en présentant “Le rêve d’un poète”, une peinture aux couleurs pastels, accompagnée d’un poème. Une oeuvre d’art en deux services que le jury a salué par une mention spéciale. « Le tableau est très inspiré de l’art japonais avec ses sources d’eau vives et ses éléments très éthérés dans la tonalité du gris.

C’est d’une sobriété incroyable, il n’y a aucune faute technique, commente le président du jury. Il y a beaucoup de douceur et de finesse dans ce tableau, ajoute-t-il. Et le poème est tout simplement magnifique ! »

Née le 14 novembre 1939 à Clermont-Ferrand, Anne-Marie Chabory étudie au sein de l’école Michelin avant d’entamer des études d’assistante sociale. Une profession à laquelle elle a consacré sa vie. Elle a notamment été responsable de tous les centres sociaux de la Caf de Clermont-Ferrand. Tout au long de sa carrière, Anne-Marie doit faire face à des situations délicates et douloureuses.

Pour elle, la peinture est un refuge, un exutoire lui permettant de se libérer de toute la violence à laquelle elle est confrontée. Interrogée sur l’origine de son talent, Anne-Marie explique avoir goûté très tôt aux joies de la peinture : « C’était le loisir de notre famille, nous raconte-t-elle. Pour ma part, j’ai appris à dessiner toute seule. Après la guerre, il n’y avait pas grand-chose pour se distraire. Alors nous faisions des travaux manuels. Mon petit-frère et moi fabriquions nos propres jouets ! », se souvient-elle amusée.

Anne-Marie semble manier aussi bien la plume que le pinceau. Elle est en effet l’auteur d’un recueil de poèmes “harmoniques”, qu’elle a elle-même illustré. Une artiste complète qui se dit « un peu retrait » et qui trouve à travers l’art, un moyen de s’exprimer et de véhiculer des idées et des émotions.

Mais si ces trois œuvres d’art arrivent en tête de notre palmarès, toutes ont mérité les applaudissements du jury pour leur originalité, leur maîtrise technique, l’émotion qu’elles véhiculent et l’histoire qu’elles racontent. Paysage d’hiver aux ombres parfaites, terrasse provençale aux couleurs délicates, tronc d’arbre épais aux racines enchevêtrées, chouette nichée au creux d’un arbre sous un ciel nocturne, paysage d’automne aux couleurs chaudes…Autant de tableaux qui révèlent, d’après le jury, « un niveau d’intelligence et une sensibilité incroyables ».

fete peinture Anne-Marie Chabory troisieme prix

“La fête de la peinture” ou l’art de faire du bien aux personnes âgées

Au-delà de l’aspect ludique que peut revêtir la création d’un tableau, la peinture s’inscrit dans une véritable démarche thérapeutique, extrêmement bénéfique pour les personnes âgées. Par le biais de l’art, elles peuvent ainsi extérioriser les émotions qu’elles ont parfois du mal à exprimer verbalement, mais aussi faire ressurgir des souvenirs enfouis ou des expériences passées.

Les ateliers de peinture organisés dans le cadre de ce concours ont offert aux personnes âgées en maison de retraite, une véritable bulle hors du temps. « Ce concours de peinture hors du commun ne vise qu’un seul objectif, nous confie José Boublil, celui de faire du bien aux personnes âgées dont le quotidien est souvent monotone. »

Ce n’est donc qu’un prétexte pour encourager les seniors à renouer avec l’envie de créer, sortir de l’isolement et retrouver le sourire : « Le but, ce n’est pas de gagner, explique le président de Retraite Plus, mais de permettre aux personnes âgées de découvrir la peinture – pour les non initiés, et de se fixer un objectif pour avoir envie d’avancer. Il s’agit donc d’une double production artistique : la création d’un tableau et celle de sa propre personne à travers le changement intérieur rendu possible grâce à l’art. » Il ajoute que c’est précisément le fait de s’astreindre à construire sa réflexion autour d’un projet artistique et de s’efforcer à atteindre l’objectif que l’on s’est fixé « en dépit de toutes les contraintes physiques et cognitives des personnes âgées », qui permet de mobiliser de façon extrêmement « positive et bénéfique », le corps et l’esprit.

Le témoignage des candidats ne fait qu’appuyer cette idée : « La peinture représente l’Art dans toute sa splendeur, déclare Nicole Lupinacci de la résidence Douceur de France à Gradignan (33). Il nous fait nous évader. Grâce à la peinture, j’ai pu surmonter les aléas de la vie qui ne m’a pas épargnée », nous confie-t-elle.

Ou encore ce retour de Patricia Treguer, animatrice au sein de la Résidence Autonomie Héloïse, qui a nous a envoyé une oeuvre collective : « Cinq femmes, grandes débutantes, se sont lancées avec passion dans ce défi de peindre une toile sur le thème des rêves. Le but étant de jouer, de s’amuser avec les couleurs, sans savoir quel serait le résultat. Les soucis s’envolaient lors des ateliers. »

fete de la peinture senior concours edition 2023 les arbres ou les reves

À en croire les notes touchantes accompagnant les tableaux, ce sont avant tout le plaisir, le partage, l’échange, et l’apaisement qui ont rythmé ces «instants peinture». Le concours de peinture organisé par Retraite Plus semble donc avoir atteint son objectif.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11246

6 commentaires

  1. la peinture me touche, ces personnes qui se lancent un défi me touchent, c’est magnifique !!
    les tableaux sont superbes.. Je m’arrête là, car autrement mon com’ sera aussi long que ton article !!
    merci pour ce partage ! bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *